Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après les plages dorées et les gymnases climatisés, place à la poussière et à l'asphalte! Comme dit précédemment, dans mon post "Sportsman O.C.C.", Ben Lucas, l'auteur de l'excellent Rifts World Book 19: Australia, a mis dans son ouvrage quantité de stéréotypes australiens, liés au genre que j'affectionne. Et, dans mon imaginaire -- et peut-être  dans le vôtre --, l'Australie c'est Mad Max.

Dans l'imaginaire de Ben Lucas aussi. L'île-continent est parcourue par des hordes de méchants pillards motorisés qui font rien qu'à embêter les communautés isolées mais néanmoins pacifiques. Fort heureusement, des justiciers solitaires sont là pour défendre les dites-communautés isolées mais néanmoins pacifiques. En termes de jeu, ça nous donne deux classes de perso hyper-spécialisées: Roadganger O.C.C. (les méchants pillards motorisés) et Road Sentinel O.C.C. (les justiciers solitaires).

Les Roadgangers sont des clones de tous les membres de gangs à moteur qui apparaissent dans Mad Max I, II, III et IV, les brutes du Seigneur Humungus, d'Entité (Aah, Tina...), d'Immortan Joe... Passés quelques bonus et autant de compétences, ce ne sont pas des persos particulièrement costauds. Et pour cause, en tant que "méchants", ce sont censés être des PNJ. Des "têtes à claques" donc. Mais des têtes à claques qui -- parce que nous sommes dans RIFTS -- peuvent monter des kangourous géants carnassiers, plutôt que des motos ou des voitures si l'envie leur en prend. La classe intergalactique...

Le Road Sentinel, un copier-coller de Max Rockatansky, est plus balèze, surtout si il est au volant. En plus de quelques bonus et de compétences adaptées, il possède des Atouts sympathiques et utiles, en cas de course-poursuite ou de combat motorisé, des Atouts dont le Roadganger est dépourvu. Il n'a qu'à pas être aussi méchant. Comme nous sommes toujours dans RIFTS, le Road Sentinel ne fait pas que lutter contre les Roadgangers, il doit aussi batailler contre les Démons, monstres et autres D-Bees hostiles qui sévissent dans l'Outback.

Je suis un grand fan de la saga Mad Max. Si le premier m'a laissé assez indifférent, le deuxième, Mad Max 2: Le Défi, me le fais toujours autant et je me le re-regarde assez régulièrement. J'ai même de l'affection pour le très hollywoodien Mad Max 3: Au-delà du dôme du tonnerre. Je suis fan de Tina Turner actrice (avec le doublage français!); et la scène de poursuite à la fin est géniale. Quant à Mad Max: Fury Road, je ne l'ai vu qu'une seule fois, sur grand écran, et j'ai vraiment pris mon pied. Une claque visuelle et une décharge d'énergie pure. RIFTS me permet de retrouver ces sensations autour d'une table de JDR!

 

Tag(s) : #O.C.C & R.C.C., #AUSTRALIA, #RAMON PEREZ ART, #CINÉMA

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :