Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon background de RIFTS est extrêmement mouvant. Et c'est peu de le dire. Autant que faire se peut, j'essaye d'être fidèle au background officiel des suppléments Palladium Books, me contentant de remplir les blancs entre les lignes. En théorie... En pratique, j'ai introduit des changements majeurs:

  • J'ai multiplié par dix ou par vingt la population des mégacités humaines.
  • Les D-Bees et les créatures surnaturelles ou magiques n'ont plus le monopole de l'invasion extra-dimensionnelles: des nations terriennes envahissent/colonisent/exploitent, elles-aussi, d'autres dimensions via les Rifts.
  • Atlantis n'est pas le seul "continent oublié" revenu sur Terre. Mu et la Lémurie sont de retour aussi (dans des failles dimensionnelles -- semblables à celle qui a englouti le Yucatan --, pour ne pas faire trop déborder les océans...). En attendant Thulée, l'Hyperborée...
  • Les Dieux et Déesses des panthéons polythéistes sont de retour. TOUS (leurs avatars du moins).
  • Le niveau de la mer a augmenté de 30 mètres.
  • Les Nexus ne sont plus au croisement des lignes ley: ils sont à la source des lignes ley.
  • J'ai intégré tout ou partie du background des autres JDR Palladium Books et, notamment, celui de After the Bomb RPG: ma Terre des Rifts est pleine de mutants animaux.

En dépit de ces (grosses) modifications, j'essaye vraiment de coller à l'univers de Kevin Siembieda. Ce dernier n'est pas toujours très inspiré en termes de background mais ça ne l'empêche pas d'avoir des éclairs de génie et, surtout, de fournir un univers propice à toutes les exploitations / adaptations / transformations / hallucinations. Bref, j'essaye de respecter la lettre de la gamme officielle et, quand ce n'est pas le cas, j'essaye d'en respecter l'esprit. Et puis, parfois, je fais juste n'importe quoi.

Lorsque j'ai commencé à écrire sur ce blog, j'ai introduit, aussi, des changements mineurs dans l'univers de jeu, des changements qui, aujourd'hui, ne me satisfont qu'à moitié. Aussi il est temps de reprendre ce qui a été évoqué dans les précédents posts. Et de corriger.

La règle d'or pour le background de mon RIFTS à moi c'est: "Ce qui a été exposé aux joueurs ne peut plus être modifié". À partir du moment où je dis à mes joueurs que Chi-Town a plus de 300 millions d'habitants, il n'est plus question de leur expliquer ultérieurement que, en fait non, Chi-Town n'a "que" 15 millions d'habitants (même si mes joueurs, comme tous les joueurs, n'en ont rien à carrer, ne m'ont pas écouté et -- si ils m'ont écouté -- ne s'en souviennent pas).

Des contrées de la Terre des Rifts ont déjà connu quelques ravalements de façade sur ce blog. Ainsi, par exemple, l'Angleterre de mon RIFTS à moi a d'abord été présentée dans Le retour du roi avant que des modifications n'apparaissent dans Mutants in Avalon, Merlin et les Pendragons et, surtout, Le Royaume de Logres. Et c'est un exemple parmi d'autres des évolutions de mon background de RIFTS à moi.

On va commencer en douceur aujourd'hui et se limiter à la seule Amérique du nord. Je vous donne, dans le désordre, les éléments de background évoqués dans d'anciens posts et qui, à l'heure actuelle, ne me satisfont plus vraiment:

  • Je regrette la plupart des "nouveautés" du Petit précis de géographie américaine en 2386 AD: Ozymandias, Shawnee, Freemantle, Arneson et Century Station. Toutes ces villes sont un peu inutiles en définitive et je ne pense pas les conserver.
  • Quoique pour Ozymandias, j'hésite. J'aime bien l'idée d'une grande cité magique au cœur de l'Amérique du nord de RIFTS, une sorte d'alter ego Fantasy à la très SF Chi-Town. Mais Ozymandias fait un peu doublon avec une autre ville de magiciens: Dweomer (Rifts World Book 16: Federation of Magic, la version Revised & Updated). Il est possible que Dweomer finisse au confluent du Mississippi et de l'Ohio... Ou que je conserve Ozymandias!
  • Je me tâte encore pour donner un look killzonesque, ou pas, à certaines unités de l'armée coalisée...
  • Je ne vais pas multiplier les cités-forteresses de la Coalition et m'en tenir à celles du background officiel.
  • Je ne suis pas certain de conserver les nations indiennes telles quelles. Elles sont par trop influencées par le background de Shadowrun! J'aime l'idée de grandes confédérations indiennes organisées mais je ne suis pas sûr que ça cadre bien avec le contexte post-apo des Terres Sauvages de RIFTS (Rifts World Book 15: Spirit West)...
  • Mon cœur balance encore pour la localisation de Northern Gun et Wellington Industries. La côte ouest? Le Michigan (Rifts World Book 33: Northern Gun One et Rifts World Book 34: Northern Gun Two)? Ailleurs en Amérique du nord? Car Northern Gun installé à Seattle, c'est encore du Shadowrun...
  • Avec Tenochtitan, j'ai été, une fois de plus, un peu trop influencé par Vampire: The Masquerade et (encore!) Shadowrun (notamment Aztlan). Je souhaite conserver le background "aztèque" du royaume vampire de Mexico (évoqué/suggéré dans Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse) mais je veux revenir un peu au background originel (Rifts World Book 1: Vampires Kingdoms), avec une population plus modeste pour la ville de Mexico: quelques dizaines ou centaines de milliers d'habitants, pas plus. Et les mégacorpos vampires passent à la trappe aussi. Mais pas la pègre, les gangs et le trafic de D-blood (Rifts Black Market)!
  • Dans le même esprit, je souhaite mettre à la poubelle les différents clans vampires, trop connotés Vampire: The Masquerade
  • Mitla redevient un royaume vampire indépendant de Mexico-Tenochtitlan et des divinités aztèques.
  • L'Empire du Pecos reste à cheval sur le Rio Grande mais je vais peut-être m'abstenir de mettre à sa tête un Dieu mongol... Et m'en tenir au background officiel (Rifts World Book 13: Lone Star), malgré le nom ridicule, pour un francophone, du leader des pillards du Pecos: Sabre Lasar... 

J'ai dû en oublier mais je me rends compte qu'il n'y a pas tant de rétropédalages contextuels que ça, in fine, pour mon Amérique du nord à moi. J'ai introduit pas mal de changements de background qui me plaisent toujours autant: les Dieux aztèques de Mexico, le Québec façon "Nouvelle France d'Ancien Régime", le gigantisme de Chi-Town, les divinités "errantes" d"Amérique du nord, les archipels célestes des Lynn Srials...

 

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #JEFFREY READ ART, #MARKO DJURDJEVIC ART, #AMÉRIQUES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :