Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ça faisait un petit moment que j'avais dans ma besace des illustrations de Milan Nikolic (ArtStation ici) et que -- une fois n'est pas coutume -- je ne savais pas où les caser dans le Multivers de RIFTS. Du coup je les ai montrées à Thoth, un collègue rôliste, qui, menant à RIFTS depuis quelques siècles, connaît bien la gamme et le Multivers de Palladium Books. J'ai bien fait puisque celui-ci m'a répondu: "Splicers".

Splicers? Oui: Splicers, Splicers RPG précisément, un JDR publié en 2004 par Palladium Books. Un JDR qui n'a pas du tout trouvé son public et a fait un bide. Peut-être à cause d'un background très parcellaire, voire carrément inexistant. Moi, j'aime Splicers RPG pour tout ce qu'il est susceptible d'apporter à mon RIFTS à moi. Je n'y jouerai probablement jamais -- ça ne me fait absolument pas envie -- mais c'est une excellente ressource pour RIFTS. Et quand je dis "ressource", je pense "matos MDC"...

Splicers est un JDR situé dans une galaxie lointaine (ou dans un futur tout aussi lointain; je ne sais pas trop en fait) où les humains doivent mener une lutte acharnée contre des machines intelligentes désireuses de les exterminer (ou de les asservir; là encore, je n'ai pas trop compris...). Une sorte de mélange improbable entre Terminator et Planète Hurlante. Les "Machines", grâce aux nanotechnologies, ont réussi à infecter tous les métaux, TOUS. Conséquence immédiate: qu'un humain vienne à toucher une cuillère ou un robinet, ce dernier se transforme et l'attaque. Si si. Et, en plus des petites cuillères et des robinets, les Machines peuvent aussi compter sur des hordes de robots, drônes, cyborgs (plus Terminator que RIFTS), mechas... Un pitch qui laisse rêveur.

Pour lutter contre les Machines, sans se faire prendre en traître par les petites cuillères et les robinets, les humains de Splicers ont du recourir aux bio-technologies. Et là, d'un point de vue ludico-imaginaire, ça devient carrément intéressant. Toute la technologie humaine de Splicers est basée sur la manipulation du vivant, l'usage des métaux leur étant dorénavant interdit. Les machines, les outils, les véhicules, les ordinateurs... Tout ce que les humains conçoivent, réalisent et produisent, est constitué de matière organique vivante!

Et comme il s'agit d'un jeu Palladium Books, ça implique que, bien évidemment, les flingues, les armures, les "véhicules" de guerre, sont eux-aussi constitués de matière organique vivante. Splicers RPG insiste surtout sur les armures bio-organiques (Hosts en VO, les "hôtes") et les créatures-véhicules de guerre (War Mounts, les "montures de guerre"). Dans Splicers RPG, les joueurs ont la possibilité de concevoir l'armure bio-technologique de leurs rêves. À noter aussi que, malgré l'absence de suppléments, le jeu connaît un suivi régulier dans les différents volumes de The Rifter avec nouvelles OCC, nouveau matos, scénarios...

Quel rapport avec RIFTS? 

Au niveau des règles, ce sont les mêmes. Donc tout le matériel ludique de Splicers RPG est récupérable et utilisable pour mon JDR préféré. Chouette.

Au niveau du background, ça fait un bail que j'ai déjà décidé de récupérer les bio-technologies de Splicers RPG pour caractériser, et singulariser, les clans épiméthéens de Mu. Et, du coup, les illustrations de Milan Nikolic donnent un sacret cachet graphique aux bio-armures de ces Épiméthéens exilés sur leur contient hostile. Des illustrations qui iraient très bien aussi pour représenter les ennemis des Épiméthéens: l'Empire Génétique de Pandore... Re-chouette.

Merci Thoth!

Tag(s) : #RIFTS: VIGNETTE, #MU, #PALLADIUM, #MILAN NIKOLIC ART

Partager cet article

Repost 0