Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À quoi ça tient un post... Préparant un article consacré  à la NDR (celui-ci), je parcoure une carte de l'Allemagne du regard et je tombe sur Hamelin, la ville du Joueur de flûte. Je connaissais la légende mais je me m'étais jamais trop penché sur le fait que la ville de la dite légende ait réellement existé. On va remettre cette légende au goût de RIFTS, c'est-à-dire qu'on va en faire un truc vraiment pas subtil!

Sur la Terre des Rifts, Hamelin fait partie du land de Hanovre. Elle est située dans la petite méridionale du land, là où la Grande Forêt Saxonne laisse la place aux terres cultivées et aux fermes hydroponiques. Plus précisément, Hamelin se trouve au cœur du Weserbergland, "le Pays des collines de la Weser". Le Weserbergland qui serait la contrée où se situent les contes des Frères Grimm. Idée intéressante mais je n'ai pas trouvé grand chose sur l'intertoile pour l'étayer, malheureusement.

Revenons à notre Joueur de flûte. Enfant et adolescent, je le voyais comme le gentil de l'histoire, l'artiste honnête dupé, escroqué, par les perfides bourgeois de Hamelin. Mais, avec le recul, je suis moins sûr... Le Joueur de flûte est quand-même parti avec les enfants. Et il ne les a pas ramenés. Ce serait pas plutôt un gros salopard en fait? Un tueur psychopathe? Une créature monstrueuse? RIFTS étant ce qu'il est, nous allons retenir l'option "créature monstrueuse".

Je préfère vous donner mes sources d'inspiration tout de suite. Pour un Joueur de flûte démoniaque, j'ai tout de suite pensé aux joueurs de flûte cosmiques du Mythe de Cthulhu, les larbins indicibles, forcément, qui dansent autour d'Azatoth. D'autant plus que le Multivers de RIFTS est abondamment fourni en Grands Anciens de toutes sortes (Rifts Dark Conversions, pour ne citer qu'un seul supplément). Pour un monstre enleveur d'enfants, Ça de Stephen King me vient naturellement à l'esprit. Enfin, pour "l'Attrapeur de rats", je pense aux romans de James Herbert: Les rats, Le repaire des rats et L'empire des rats. Et aux Skavens!

Reprenons les choses dans l'ordre. Une Entité Surnaturelle Extra-dimensionnelle est installée depuis plusieurs millénaires dans la région de Hamelin. Une Entité Surnaturelle de troisième zone, pas assez puissante pour menacer la NDR mais suffisamment dangereuse pour pourrir la vie aux habitants de Hamelin. Cette Entité a sommeillé de 1284 jusqu'au Grand Cataclysme. Le retour de la magie l'a sortie de sa torpeur, assez lentement puisqu'il lui a fallu plusieurs décennies pour être totalement réveillée. Maintenant c'est fait et elle a très envie de marquer le coup pour son retour. Cette Entité, éminemment maléfique bien évidemment, se nourrit de l'atmosphère de peur qu'elle distille dans la communauté aussi elle va faire en sorte de transformer l'ambiance en ville. Et pas en bien.

Appelons cette Entité "le Joueur de flûte" (je préfère ça à "l'Attrapeur de rats" en Allemand). Le Joueur de flûte, comme son nom l'indique, joue de la flûte, ben oui. Est-ce un artefact magique en sa possession? Est-ce une partie intégrante de son corps surnaturel? Aucune idée. Toujours est-il que cette flûte permet au Joueur de contrôler à sa guise les rats ET les enfants. Planqué dans les ténèbres, dans les égouts sous la ville ou dans les grottes des environs, le Joueur conserve son apparence monstrueuse, une apparence que je ne peux vous décrire puisqu'elle est forcément indicible (H.P., si tu m'entends, big up). En présence d'habitants de la ville, humains ou D-Bees, enfants ou adultes, le Joueur, si il se sait observé, prendra la forme d'un jeune homme de belle allure, probablement vêtu d'un costume d'artiste du XIIIème siècle. Si je veux me la jouer plus discret, le Joueur s'habillera comme un citoyen lambda de la NDR en 2386 après J.-C. mais il préférera toujours un look d'intermittent du spectacle au costard-cravate.

Pour distiller un climat de terreur, le Joueur va commencer par lâcher les rats sur la ville. Des rats n'attaqueront pas un humain mais, sous l'emprise de la flûte, ils feront tout ce que le Joueur leur demandera. Les rats commenceront discret. D'abord un mendiant puis, quelques jours après, un couple alcoolisé en sortie puis, quelques jours plus tard, les clients d'un magasin... Et ainsi de suite, histoire de bien faire monter la pression. Des Ratlings seront parfaits pour interpréter les seconds couteaux (Rifts Conversion Book One). Ce sont des rats humanoïdes malveillants, originaires du Monde de Palladium (Palladium Fantasy RPG), des Skavens, tout à fait.

Après la phase "rats", le Joueur passera à la phase "enfants". Alors, dans mon esprit tordu, j'imagine un truc beaucoup plus hardcore que le Joueur emmenant les gosses (déjà que...). Il existe tout un sous-genre au cinéma d'Horreur où les grands méchants sont des enfants, des enfants tueurs et/ou maudits et/ou ectoplasmiques: Les Démons du maïs (I, II, III, IV...), Simetierre (énorme), Esther, The Children, The Omen (I, II, III, IV...), Halloween I... Donc, dans mon idée, le Joueur transforme les gamins qu'il ne mange pas en tueurs psychopathes. Les bourgeois de Hamelin n'ont pas fini de flipper sévère.

Si des PJ arrivent à Hamelin, sur commande ou par hasard, ils vont trouver une ambiance bien différente selon qu'ils débarquent avant la phase "rats" ou à la dernière partie de la phase "enfants"... Ils peuvent découvrir une petite ville joyeuse (si si) et prospère ou, quelques semaines ou mois plus tard, une ville fantôme abandonnée par ses habitants, où des ombres se faufilent dans les ruelles obscures. Des ombres à quatre pattes ou à deux gambettes, au choix.

Seul hic à ce scénario potentiel: la légende du Joueur de flûte est bien connue. Si je mentionne Hamelin, mes joueurs se douteront de quelque chose -- et ils auront raison! -- et prononcer "Hameln", à l'allemande, ne suffira pas à noyer le r... le poisson. Solution: resituer la communauté dans les environs des ruines de Hamelin. Sur la carte, je vois et lis Hessisch Oldendorf, Emmerthal, Halle, Heyen, Rinteln... Quand les joueurs auront deviné le pot aux roses, je pourrais toujours leur souffler le nom de la ville en ruines à quelques kilomètres: Hamelin...

 

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #EUROPE, #TRIAX & THE NGR, #DARK CONVERSIONS

Partager cet article

Repost 0