Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'aime beaucoup l'univers de Hellboy, bien servi par le dessin, et les couleurs, de Mike Mignola. J'aime particulièrement la manière dont Mike Mignola remet en formes les figures classiques des différentes mythologies et contes et légendes. Cependant, j'ai plus de mal avec ses scénarios que je trouve particulièrement inconsistants. Aussi, malgré tout le charme que trouve à son trait et à son univers, je ne me suis jamais vraiment investi dans la lecture de la série.

La semaine dernière, dans une médiathèque, je tombe sur la couverture de Hellboy - L'Appel des Ténèbres. Le visuel me plaît beaucoup et je pense avoir affaire à une histoire de vampires: la tronche du "méchant" de la couv' me fait penser à Vlad Tepes, allez savoir pourquoi... J'emprunte le livre. Ô surprise. L'intérieur de l'ouvrage me séduit au plus haut point. J'adore le dessin, les couleurs, le cadrage, le découpage... Graphiquement, ça me botte. Le dessinateur et coloriste n'est pas, n'est plus, Mike Mignola mais Duncan Fegredo qui reprend le dessin de la série à partir de ce volume. Et je crois bien que je préfère le trait de Fegredo à celui de Mignola (là, je vais me faire taper par certains...). Sachant que j'avais déjà beaucoup d'attrait pour le style de Mignola, vous aurez compris que le dessin de Fegredo m'a plus qu'enthousiasmé. Par contre le scénario de Mignola est toujours aussi inexistant, ou presque: Hellboy passe son temps à fuir les embrouilles en distribuant des bourre-pifs.

À la lecture, il apparaît que ce n'est pas une histoire de vampires. Hellboy est enlevé par une nuée de sorcières qui, n'arrivant pas à le convaincre de devenir leur roi, vont "l'offrir" à Baba Yaga. Celle-ci va envoyer notre cornu mutilé préféré dans une sorte de Russie mythique (la Russie médiévale? une autre dimension? mystère) où elle va tout faire pour lui pourrir la vie et, accessoirement, l'énucléer.

Dans cette Russie mythique, Hellboy va croiser différentes entités et créatures issues des contes et légendes de la Russie païenne: Baba Yaga, bien évidemment, mais aussi Kochtcheï le non-mort -- je vous mets l'orthographe française --, des guerriers russes médiévaux morts-vivants, des loups géants, le Liéchi, un Domovoï, Péroun, Vassilissa... Tout un imaginaire auquel nous sommes peu habitués en Occident. Et c'est là un des principaux attraits que j'ai trouvés dans cette BD: mettre en images -- et quelles images! -- la mythologie russe avec un trait vif, dynamique et inspirant. Alors bien évidemment c'est une mythologie en carton-pâte et en technicolor mais -- ça tombe bien -- mon JDR préféré affectionne tout particulièrement les décors en carton-pâte et en technicolor.

RIFTS a déjà deux suppléments consacrés à la Russie. Le premier, Rifts World Book 17: Warlords of Russia, nous parles des aspects SF et Post-apo de la Russie de RIFTS. Des seigneurs de la guerre humains -- et, surtout, russes! -- sont les nouveaux tsars de toutes les Russies. À la tête de hordes de cyborgs fanatisés et de guerriers mad-maxiens motorisés, ils mènent une guerre sans fin contre les Démons et monstres qui infestent la Russie... Sans parler de la guerre sans fin qu'ils se mènent entre eux puisque chacun(e) se rêve le seul et unique maître du plus grand pays du monde. Le deuxième supplément, Rifts World Book 18: Mystic Russia, est dédié aux Démons et monstres de Russie sus-cités. Ainsi qu'à la magie, aux différentes OCC de mages russes, aux créatures magiques et surnaturelles... Bref, aux aspects Horreur et Fantasy de la Russie de RIFTS. Avec un chapitre n'ayant rien à voir: des véhicules des sovietskis néo-communistes. Ces derniers devraient bénéficier d'ici quelques mois (ou quelques années car Palladium Books et le respect des plannings...) d'un troisième supplément russe: Rifts World Book 36: Sovietski (titre provisoire). Les Déesses et Dieux de Russie sont absents de Rifts World Book 18: Mystic Russia (et de Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse) mais ils ont droit à une partie dans The Rifter #6.

Rifts World Book 18: Mystic Russia et The Rifter #6 introduisent des créatures et des personnages apparaissant dans Hellboy - L'Appel des Ténèbres. Ce qui est présenté dans ces différents ouvrages ne correspond pas forcément à ce qui nous est montré dans la BD mais ça a peu d'importance. Adapter le matériel ludique bancal des suppléments Palladium Books fait partie du B-A-BA de tout MJ sérieux (et éternellement insatisfait) de RIFTS.

Rifts World Book 18: Mystic Russia a des descriptifs et des caractéristiques pour Kochtcheï le non-mort (ils sont plusieurs dans le supplément), le Liéchi et les Domovoïs. The Rifter #6 a un descriptif et des caractéristiques pour Péroun. Chose curieuse: je n'ai rien trouvé sur Baba Yaga, pourtant une figure classique, et archi-connue, des légendes russes. Pas de Kevin S. manifestement.

Hellboy - L'Appel des Ténèbres est une excellente source d'inspiration visuelle pour la Russie de RIFTS, pour sa partie surnaturelle essentiellement. Sans aller jusqu'à imaginer un one-shot ou une mini-campagne russes, Hellboy - L'Appel des Ténèbres m'a vraiment donné envie d'en savoir plus et de me pencher sur les contes et légendes de ce pays. Le trait de Duncan Fegredo, et celui de Mike Mignola avant lui, a cette immense qualité de rendre particulièrement vivants les sujets abordés.

Peut-être parce que les figures maléfiques de l'univers de Hellboy ont cette immense qualité de demeurer humaines, malgré tout, et, ce faisant, attachantes. Mignola fait peut-être des scénarios un peu pourris mais je lui reconnaît ce talent: ses personnages sont chouettes. Et le dessin de Fegredo sert bien le panorama mental (?) des différents protagonistes, bons comme mauvais.

Hellboy - L'Appel des Ténèbres aborde d'autres contrées mythiques: la Rome antique, l'Angleterre des chasses aux sorcières, la mythologie irlandaise... Avec autant d'allant et de brio que la Russie païenne. Je recommande.

Tiens, une RCC de Démon renégat, à la Hellboy donc, ça serait pas mal comme classe de perso potentielle dans mon RIFTS à moi...

 

Tag(s) : #BD, #RIFTS!, #RUSSIA, #EUROPE, #PANTHEONS O.T.M., #DARK CONVERSIONS, #DUNCAN FEGREDO ART

Partager cet article

Repost 0