Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rendons à César ce qui appartient à César et à Fatale ce qui appartient à Fatale. Fatale? Ou Widowmaker ("faiseuse de veuve"), c'est comme vous voulez. Mais, qu'on l'appelle "Fatale" ou "Widowmaker", force est de constater qu'elle est bleue comme un schtroumpf. Mais je ne suis pas raciste: mon Multivers de RIFTS est rempli d'humanoïdes à la peau bleue, notamment les descendants des quatre fils du Titan Japet: Atlas, Prométhée, Épiméthée et Ménétios (post ici).

Les fils d'Atlas, les Anciens Atlantes, ont été exterminés par les Mechanoids (Rifts Sourcebook 2: The Mechanoids) mais ont eu le temps de transmettre leur héritage, notamment leurs connaissances magiques, à leurs serviteurs humains sur Terre. Ces derniers sont devenus les Vrais Atlantes (Rifts World Book 2: Atlantis). "Vrais" par opposition aux infâmes Splugorths qui se sont emparés de leur continent originel, Atlantis... Et de l'appellation "Atlantes" ce faisant.

Les descendants de Prométhée, les Prométhéens, sont les maîtres du Monde de Phase et de Centre, dans les Trois Galaxies (Rifts Dimension Book 2: Phase World). Leurs pouvoirs de Phase et leur domination du plus grand carrefour inter-dimensionnel du Multivers leur procurent une puissance et un pouvoir considérables. Des boss donc.

Les Épiméthéens n'existent pas dans le background de RIFTS. Descendants d'Épiméthée, ils sont les seigneurs de Mu, un continent géant égaré dans une faille dimensionnelle au cœur du Pacifique (comme le Yucatan de Rifts World Book 1: Vampire Kingdoms). Me servant du JDR Splicers, de Palladium Books, j'en ai fait des spécialistes de la bio-ingénierie: toute leur technologie est fondée sur la manipulation de matières organiques vivantes.

Enfin les Ménétioséens, fils de Ménétios, sont destinés, toujours dans mon background à moi, à servir de grands méchants. Je me les garde sous le coude pour plus tard. Quelle tristesse le déterminisme racial.

Ces quatre races me permettent de faire le lien entre la mythologie grecque -- que j'affectionne particulièrement -- et l'univers SF de RIFTS. Ce dernier ne mentionne que les Atlantes et les Prométhéens et l'auteur du jeu, Kevin Siembieda, n'a pas jugé utile d'établir un lien entre ces deux peuples. Ou plutôt mon petit doigt me dit qu'il n'y a pas pensé... Tant mieux quelque part car c'est là l'un des principaux attraits que je trouve à RIFTS: le background est tellement parcellaire, et troué, qu'il invite à combler les blancs.

Avec ces titanides tout bleus, il m'a fallu chercher des illustrations adaptées sur l'intertoile. Fingers in the nose: l'humanoïde tout bleu semble une valeur sûre pour les illustrateurs adeptes de Fantastique et la matière est abondante. Par contre, j'étais étonné de retrouver, très régulièrement, la même figure féminine sur Google, ArtStation et ailleurs. Figure féminine qui m'a servi à illustrer ce post. Entre autres car il n'est pas impossible que je l'ai casée dans un autre article qui aurait échappé à ma vigilance...

Bref! Cette figure c'est Fatale, ou Widowmaker en VO, un personnage du Jeu Vidéo Overwatch, un jeu de tir en vue subjective en ligne. Et un jeu macho qui oblige les femmes à courir en talons hauts. Bon, j'ai bien peur que la plupart d'entre vous connaissait déjà Overwatch... Mais moi j'y connais rien! Je n'ai jamais joué, ou si peu, aux jeux vidéo. Je n'y joue pas. Et je n'ai pas prévu d'y jouer à moyen terme. C'est un univers qui m'échappe totalement, malgré tout l'attrait que je peux porter à sa dimension graphique et à ses possibilités imaginaires.

Tout ça pour dire que Fatale fait une parfaite Atlante/Prométhéenne/Épiméthéenne/Ménétioséenne. Je suis allé jeter un coup d'œil sur le site d'Overwatch et j'ai trouvé que les PJ proposés étaient très très RIFTS dans l'âme.

Au fait, Fatale est française! Et peut-être même savoyarde...

 

Tag(s) : #DIVERS, #RIFTS!, #TROIS GALAXIES, #MU, #OLYMPUS, #PANTHEONS O.T.M., #FAN SERVICE, #SECRETS OF THE ATLANTEANS

Partager cet article

Repost 0