Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous remets quelques länder allemands afin de bien insister sur la grande diversité des entités régionales de la NDR de mon RIFTS à moi.

Aujourd'hui, je vais vous faire visiter des länder du nord-ouest. Au menu: Duisbourg, Hanovre, Brême et Hambourg. La carte ci-dessous vous permettra de mieux visualiser mon Allemagne post-apo avec 30 mètres d'élévation du niveau des mers (merci Flood Maps). Je vous encourage vivement à suivre mes pérégrinations imaginaires sur Flood Maps pour comprendre mes divagations géographiques.

Duisbourg fait partie d'un ensemble plus vaste: la région de la Ruhr qui, elle-même, fait partie de l'ancien land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Comme la plupart des anciens länder, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie s'est divisé en plusieurs états, dont certains ont déjà été présentés brièvement dans mon précédent post teuton: Aachen, Münster et le Münsterland, et la Forêt de Teutobourg.

La Ruhr est une gigantesque conurbation de 100 millions d'habitants, une mégacité. Une mégacité désunie sur le plan politique puisque chaque grande cité qui la compose constitue dorénavant un land autonome. Une mégacité désunie sur le plan géographique et urbain car de vastes zones dégradées, de ruines et de friches industrielles, séparent les villes les unes des autres.

Duisbourg se trouve à l'embouchure du Rhin, à la nouvelle embouchure. La cité est devenu un port, fluvial et maritime. Il y a un peu de commerce avec les Îles Britanniques (Rifts World Book 3: England) mais l'essentiel de l'activité portuaire est consacrée à la pêche, les eaux qui ont recouvert les anciens Pays-Bas étant particulièrement poissonneuses. Et le port n'est pas assez profond pour accueillir les gros tonnages. À l'inverse, le trafic fluvial est très important. Des centaines de péniches partent et arrivent à Duisbourg, la ville étant aussi le point de jonction de la Ruhr (la rivière) et du Rhin. 

Avant d'aller plus loin, je dois vous avouer mes influences pour ce land. La première est littéraire. Les deux autres sont rôlistiques.

La première, c'est Le Cycle de Wielstadt de Pierre Pevel, une (excellente) série de trois romans situés dans un XVIIème siècle uchronique et, surtout, très Fantastique. Wielstadt est une gigantesque métropole (check), située à l'embouchure du Rhin (check), pleine de conflits (check), d'intrigues (check) et de dangers (check), et protégée par un dragon (che... ah, non).

Après le Grand Cataclysme, la reconstruction de Duisbourg s'est faite lentement, très lentement, avec peu de moyens. Aussi, la ville ressemble plus à une grosse bourgade médiévale ou moderne qu'à une cité futuriste comme Düsseldorf, Francfort ou Munich. Et la présence de nombreux magiciens, techno-mages et de plusieurs ghettos D-Bees renforce ce côté décalé. Ouais, du KPDP Fantasy, tout à fait. Même la zone du port fluvial, avec ses équipements modernes, fait plus XIXème siècle que XXIVème... Ouais, steampunk, tout à fait.

La deuxième influence, c'est la ville de Havena, pour le JDR L'Œil Noir. Rôliste nostalgique, j'ai une affection toute particulière pour ce JDR qui m'a fait découvrir le hobby. Mais ce n'est pas cette nostalgie qui m'amène à vous parler de Havena, une cité d'Aventurie. Comme Havena, Duisbourg a été recouverte par les eaux. Comme Havena, Duisbourg est environné par la mer. Comme Havena, Duisbourg est cerné par des îles, des îlots, des marais saumâtres ou salés... Autour de Duisbourg, la Mer du Nord a créé tout un archipel et une constellation de baies, presqu'îles, criques, qui donne à la région un cachet très étrange lorsque le brouillard se lève. Et, à Duisbourg, le brouillard se lève souvent.

La troisième, et dernière, influence, c'est Freeport! Ville ouverte sur le reste de l'Europe, notamment les Îles Britanniques comme dit plus haut. Duisbourg est surtout ouverte sur le Fantastique: cultes étranges, sectes impies, sorciers et thaumaturges, races exotiques, secrets et trésors, lames noires dans la nuit, monstres aquatiques et prédateurs nocturnes... Et peut-être bien que le bürgmeister sera un Dragon en définitive (et en secret)...

Le land de Hanovre correspond au territoire de l'ancien Royaume du même nom, moins le territoire de Göttingen qui s'est constitué en land indépendant.

L'élévation du niveau de la mer a englouti le nord de l'ancienne Basse-Saxe, coupant le land de Hanovre en deux parties distinctes. La nouvelle embouchure de la Weser se jette dans la Mer du Nord au nord du bourg de Petershagen, dans le territoire de la Forêt de Teutobourg, séparant le district d'Osnabrück du reste du land de Hanovre. L'embouchure de la Weser offre aussi à la Forêt de Teutobourg son seul et unique débouché sur la mer. 

Le land de Hanovre est totalement recouvert par la Grande Forêt Saxonne qui englobe tout le nord-ouest de la NDR. Cette forêt est le domaine des Dieux du nord, des Elfes, des Nains et des Trolls. Cette forêt est vivante car chacun des arbres, chaque plante, chaque animal, qui la compose est relié au grand Irminsul. Frêne gigantesque issu d'une graine de l'arbre-monde Yggdrasil (post ici), Irminsul est tout à la fois: un Dieu, un Esprit, un puissant Nexus, un être vivant et conscient. Ironie du sort, alors que tout le land de Hanovre vit par et pour l'Arbre-Dieu, celui-ci se trouve dans le land du Sauerland, à l'extrémité méridionale de la Grande Forêt Saxonne.

Les habitants du Hanovre sont, à 99%, de farouches polythéistes. Adorateurs des Dieux du nord, leur religion est axée sur l'adoration du grand Irminsul, le frêne faisant fonction de lien, d'interface, entre les fidèles et les panthéons d'Asgard et de Vanaheim. Ça n'en fait pas pour autant des bouseux rétrogrades comme leurs voisins de la Forêt de Teutobourg. Il y a un petit réseau routier et autoroutier, quelques usines, des infrastructures modernes... Mais pas partout. La partie occidentale du land, à l'ouest de l'embouchure de la Weser, est très isolée. Une route relie bien Osnabrück à Münster mais c'est la seule voie de communication entre cette partie du Hanovre et le reste de la NDR. Et, si ça ne tenait qu'à eux, les inquisiteurs néo-catholiques du Münsterland l'enlèveraient bien cette route... Opinion partagée par une grande partie des habitants de cette partie du Hanovre qui n'a que faire du reste de la NDR et vit en quasi-autarcie.

La population et l'activité économique sont concentrées autour de Hanovre, dans le sud du land. L'agriculture hydroponique, la sylviculture et la pêche sont des activités de première importance pour le land. Il y a tout un chapelet de petits ports de pêche sur la côte saxonne et autant de stations forestières égarées dans la Grande Forêt. Les autres secteurs économiques sont plus marginaux. La ceinture hydroponique entre Hanovre et Wolfsbourg est l'une des plus productives de  toute la NDR.

Sans être aussi dangereuse que la Forêt de Teutoburg, la forêt du Hanovre n'est pas l'endroit le plus adapté pour se faire une petite rando sympa. Dès que l'on s'éloigne des zones habitées, la Grande Forêt Saxonne devient difficilement praticable, sombre, dangereuse. Des peuples mythiques se sont taillés de petits royaumes au cœur de la forêt. Les citoyens du Hanovre partagent une méfiance, voire une aversion, congénitale envers les D-Bees avec leurs concitoyens de la NDR. Mais, dans le land, on accepte plus facilement les "Peuples d'Yggdrasil".

Les citoyens athées et chrétiens de la NDR sont assez mal à l'aise avec les länder du nord, "le Nord païen": der Heidnishe Norden (les germanistes corrigeront d'eux-mêmes). On rencontre nombre de polythéistes dans toute la confédération mais ils ne dominent pas la société comme ils le font dans les länder du nord: le Hanovre, Cloppenburg (ce qui reste de l'ancien Duché d'Oldenbourg, noyé sous les eaux), la Forêt de Teutobourg, le Sauerland...

L'ancien land de Brême a disparu sous les eaux de la Mer du Nord. Vive le nouveau land océanique de Brême! 

Au fil des décennies, de nombreuses communautés de Sea Gypsies se sont installées au-dessus des ruines immergées de Brême. Pour fouiller les dites ruines, pour pêcher, pour commercer avec la NDR... La cité flottante de familles nomades est devenue une ville permanente. 

Étant située dans les eaux territoriales de la NDR, la confédération a fini par proposer aux Sea Gypsies de Brême de constituer un nouveau land et de rejoindre la NDR. Ceux-ci n'avaient guère le choix en fait: soit ils acceptaient l'offre allemande, soit ils quittaient les lieux et allaient s'installer plus loin, hors des eaux germaniques... Les Sea Gypsies envoient maintenant leurs représentants à Berlin et payent l'impôt rubis sur l'ongle. Les Brêmois ne sont citoyens allemands que depuis quelques décennies et la plupart se considère encore comme "nomade de la mer" avant tout autre chose.

Brême est -- vous l'aurez compris -- une cité flottante. Le cœur de la cité est constitué de bâtiments amarrés depuis des lustres et qui ne sont plus en état de bouger. Les quartiers périphériques accueille les bâtiments et structures mobiles. En cas de danger, les deux tiers de la cité peuvent prendre le large.

Le land maritime permet à la NDR de commercer avec les Sea Gypsies, avec les Nautiles et tous les peuples marins bien disposés de la Terre des Rifts. Brême est beaucoup plus ouverte aux D-Bees que le reste de la confédération. Est-il utile de préciser que les peuples moins bien disposés (Splugorths, Lly'tuans, Yssiens...), les cultes inhumains (Seigneur des Profondeurs, Dieu Noyé...) et les pirates de toutes sortes sont présents, clandestinement, dans les quartiers les plus reculés, et dangereux, de la cité marine (Rifts World Book 2: Atlantis, Rifts World Book 7: Underseas, Rifts World Book 21: Splynn Dimensional Market et Rifts World Book 32: Lemuria)? Mais ceci est vrai pour tous les ports de la NDR et de la Terre des Rifts...

Comme Brême, Hambourg a été submergé par les flots déchaînés de l'Atlantique lors du Grand Cataclysme, exterminant l'ensemble de la population. Les ruines, en grande partie immergées, sont restés un no man's land aquatique pendant plusieurs décennies. Jusqu'à ce que la NDR décide de se doter d'une flotte de guerre (Rifts World Book 7: Underseas).

La confédération avait besoin pour cela d'un port en eaux profondes. Or, depuis l'élévation du niveau de la mer, la plupart des nouveaux ports de la NDR ne pouvaient accueillir que des bâtiments de faible tonnage. Les autorités fédérales, TRIAX et les forces allemandes ont décidé d'investir les deux îles encore émergées à l'ouest de la ville et d'y construire un chantier naval (ancien arrondissement d'Altona).

L'armée a chassé les créatures dangereuses de la vallée marine de l'Elbe et les Brodkils de l'arrière-pays. Le chantier naval d'Altona achevé, la nouvelle cité s'est étendue sur la grande île voisine (Süden Holstein), dans les zones émergées de l'ancien arrondissement de Wandsbek. Un métro souterrain relie les deux îles d'Altona à Wandsbek. Très rapidement les deux quartiers se sont peuplés de centaines de milliers d'ouvriers, de marins, de soldats... Et de leurs familles, originaires de toute la confédération. Les habitants ont fini par demandé, et obtenir, des autorités fédérales le statut de land.

Hambourg vit par et pour la mer. C'est le plus grand port civil et militaire de la NDR, la porte de l'Allemagne sur l'océan. Les ruines marines ont été largement déblayées et de nouveaux quartiers sont en train d'être construits sur l'eau, entre Altona et Wandsbek. Il n'y a aucun ghetto D-Bee à Hambourg et la magie, la techno-magie et le "paganisme" sont plutôt mal vus.

La ville-land accueille une grosse communauté scandinave ainsi que de nombreux Sea Gypsies et Nautiles. C'est aussi -- mais ça se dit moins -- l'une des villes les plus corrompues et les plus gangrenées par le crime organisé de toute la confédération. Hambourg est la plus grande base européenne du Black Market nord-américain (Rifts Black Market). Les chantiers titanesques, toujours en cours pour nombre d'entre eux, ont amené beaucoup d'argent, beaucoup de marginaux, beaucoup de précarité et ont constitué un bon terreau pour la pègre allemande. Les gangs sont nombreux, puissants et, quand ils ne se mettent pas sur la tronche, ce sont les matelots de la NDR Kriegsmarine  qui mettent l'ambiance dans les tavernes du port.

Dans Rifts World Book 7: Underseas, on insiste beaucoup sur le caractère "secret" de la nouvelle flotte de guerre allemande. Mouais... Ça prend de la place un bateau, c'est pas facile à cacher... À moins d'ériger une enceinte autour des arsenaux militaires. Et de se servir du fait que de nombreux navires de guerre humains de la Terre des Rifts sont sous-marins.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #EUROPE, #TRIAX & THE NGR, #JAKUB ROZALSKI ART, #VADIM VOITEKHOVITCH ART, #KAROL SOLLICH ART, #LEON TUKKER ART

Partager cet article

Repost 0