Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est bien sympa de faire des méchants de Mindwerks des nazis recustomisés pour RIFTS mais qu'en est-il vraiment (Rifts Sourcebook 3: Mindwerks)? C'est quoi un nazi? Un nazi c'est quelqu'un qui adhère de près ou de loin à l'idéologie du NSDAP? Ou qui se revendique comme tel? On dirait plus une question de philo qu'un sujet de JDR...

Est-ce que les habitants du complexe carpatien de Mindwerks adhèrent à l'idéologie du NSDAP? Non, pas vraiment. Est-ce qu'ils se revendiquent comme étant des nazis? Non plus. Alors qu'est-ce qui fait d'eux des nazis dans mon RIFTS à moi?

Parce que, sur la Terre des Rifts, un besoin incompressible de réduire au silence les Juifs, les communistes, les franc-maçons, les Tziganes, les homosexuel(le)s, les socialistes, les syndicalistes, les noirs, les jaunes, les rouges, les Slaves, les handicapés, les démocrates, les pacifistes, les esprits libres... Ça n'a plus beaucoup de sens.

Prenons les choses dans l'ordre. Mindwerks n'est pas un parti politique ou un État. C'est une mégacorpo. Avec un chiffre d'affaire proche de zéro pendant plusieurs décennies mais une mégacorpo quand-même. À l'exception des prisonniers -- qui vont, malheureusement pour eux, faire l'objet d'expérimentations horribles --, tous les habitants du complexe souterrain sont des corporates (Hé! On dirait du Cyberpunk!). Ils conçoivent, élaborent et fabriquent des produits de haute-technologie qu'ils revendent à tout ce que l'Europe compte d'ennemis de l'humanité. Depuis 220 ans.

Mais pourquoi font-ils ça?

Parce que la directrice du complexe, Angel Herrenisel, est devenue folle. Biclassée Cyborg et Cyber Doc, âgée de plus de trois siècles, elle n'a pas supporté le massacre de la première communauté Mindwerks à la surface. 55 ans après le Grand Cataclysme, Angel Herrenisel s'associa avec une petite communauté de survivants dans le sud de la Pologne et plusieurs centaines de corporates Mindwerks partirent s'y installer. L'expérience fut un désastre. Une horde de barbares humains déferla sur le petit état et massacra tout le monde. Ceux qui étaient restés dans le complexe en furent durablement marqués, Angel Herrenisel -- qui avait pris la décision de faire revenir tout ce petit monde à la surface -- plus que les autres.

Très rapidement après le massacre, le complexe se transforma en dictature impitoyable. Il n'était plus question de rejoindre le reste de l'humanité que Angel Herrenisel -- devenue "l'Ange de la Mort" -- considérait comme perdue à jamais. Alors que c'est surtout son humanité à elle qui a été perdue à jamais. Les opposants ont été exterminés. Les rares survivants, du massacre à la surface et de la purge qui suivit, devinrent des sujets obéissants, entièrement soumis et dévoués à Angle et à Mindwerks.

Mais où est le nazisme dans cette histoire? Où est l'idéologie?

Comme Hitler dans ses derniers jours, l'Ange de la Mort considère que sa communauté a failli et doit disparaître dans les oubliettes de l'Histoire. Sa communauté ce n'est pas Mindwerks, c'est l'humanité tout entière. L'Ange de la Mort (quel nom pourri quand-même) veut exterminer l'humanité, toute l'humanité. Nulle idéologie là-dedans, juste un délire de grand psychopathe.

Dans Rifts Sourcebook 3: Mindwerks, Angel a deux "associés": l'Ange de la Vengeance, sa "fille" adoptive convertie en Cyborg et tout aussi timbrée, et Marsalis, un D-Bee, psychopathe lui-aussi, sur-doté d'implants M.O.M. et de pouvoirs psis. Mais j'imagine un quatrième larron. Angel n'est que la directrice générale de Mindwerks. Elle a, à ses côtés, un président.

Avant le Grand Cataclysme, Mindwerks fabriquait des robots, des extensions bioniques et cybernétiques, des systèmes optiques... Mais son fondateur et président s'intéressait surtout au paranormal, notamment aux capacités de l'esprit humain (jetez un petit coup d'œil à Beyond the Supernatural RPG). C'est lui qui est à l'origine de l'investissement massif de Mindwerks dans la technologie M.O.M.. Mais on n'entend plus parler de ce mystérieux président après le Grand Cataclysme.

Comme dit dans mon post introductif, je garderais bien ce président mystérieux dans mon background. Sous forme de cerveau flottant dans un liquide quelconque. Ou sous forme de vieillard décrépi, flottant lui-aussi dans un liquide tout aussi quelconque. Bref, un grand méchant flottant dans un bocal.

Toujours est-il que Der Präsident est lui un authentique nazi. Un vrai de vrai, un fan d'Adolf et de son œuvre. Issu d'une riche famille industriels crypto-nazis, Der Präsident avait un peu pour projet de créer avec Mindwerks "l'Homme Nouveau", Der übermensch. Avec le Grand Cataclysme -- auquel il a survécu -- il a dû revoir ses plans. Mais à peine.

Faire de ce président mystérieux le père d'Angel Herrenisel me semble pas mal. Hermann Herrenisel? Heinrich? Rudolf? Martin? N'importe quel prénom de haut-dignitaire du IIIème Reich fera l'affaire. Il a pas mal contribué à pousser sa fille vers la folie, l'amenant à transformer le complexe en petit Reich souterrain. Il n'a pas cherché à ressusciter l'idéologie nationale-socialiste qui, comme dit au début, n'a plus trop de sens sur la Terre des Rifts. Mais il a remis au goût du jour toute la panoplie symbolique nazie.

Ses Crazies zombies et ses soldats super-psioniques marchent au pas de l'oie dans de magnifiques armures MDC couleur feldgrau, en levant le bras bien haut et en saluant d'un tonique "Heil Generaldirektor!" La totale. Et au lieu des runes caractéristiques   des SS, on pourrait mettre la rune sur les uniformes. comme Mindwerks, bien évidemment. Ou deux runes: un droit pour "Mind" et un à l'envers -- en "w" donc -- pour "werks". Peu importe, vous avez compris l'idée. Herr Herrenisel se fait son petit revival national-socialiste à lui. C'est lui qui a recréé toute une imagerie nazie pour... Pour... Mais pour faire réagir mes joueurs, pardi! Et si les PJ viennent à croiser des éléments de Mindwerks, je doute fort que ça cause idéologie...

Donc -- vous l'aurez compris -- mes nazis de Mindwerks n'en sont pas vraiment, des nazis. Leur chef, Herr Herrenisel en est un, un vrai, mais c'est le seul et il garde ça pour lui. Mindwerks c'est surtout une iconographie et une symbolique pour, à la fin, faire flipper et stresser mes joueurs. Du cinéma donc. Heu... Pardon, du Jeu de Rôle.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #EUROPE, #MINDWERKS, #WAYNE REYNOLDS ART, #KEVIN SIEMBIEDA ART, #TRIAX & THE NGR

Partager cet article

Repost 0