Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'aime bien les zombies, vraiment. J'ai une petite tendance, vaguement compulsive, à vouloir en mettre dans tous mes scénarios. C'est une des figures horrifiques qui me font la plus forte impression. J'aime bien les zombies mais ça faisait longtemps que je n'avais plus vu un BON film de zombies, les mauvais nanars succédant aux mauvais nanars depuis plusieurs années.

Hier soir, je me suis regardé Seoul Station, réalisé par Yeong Sang-ho. Et j'ai bien pris mon pied. Seoul station est un film d'animation coréen. On y suit les mésaventures d'une poignée de marginaux au cours de la nuit où Séoul est frappée par une épidémie massive de zombification (une épidémie de zombification massive?). 

Les bonnes histoires de zombies parlent surtout des "vivants" en définitive. Robert Kirkman a déjà dû dire un truc dans le genre me semble-t-il. Les très bonnes histoires de zombies parlent aussi de la société et de l'Humanité. Ça c'est papy Romero qui a l'a pointé du doigt. Je suis totalement d'accord avec ces deux messieurs! Le Fantastique nous parle aussi, surtout, du monde réel. Starship Troopers ne serait pas aussi intéressant, et aussi drôle, si il ne nous parlait pas aussi du militarisme et de l'endoctrinement... RIFTS c'est pour moi une bouffée d'oxygène et de plaisir mais ce jeu m'enrichit car, en rédigeant mon petit blog à moi, je découvre de nouvelles choses de l'Histoire, de la géographie, des mythologies, des sciences naturelles... Là où je veux en venir c'est que le Fantastique ne produit pas que de l'imaginaire, il crée du symbolique, tout autant si ce n'est plus. Ou quand Kevin siembieda rencontre Jacques Lacan...

Revenons à nos moutons: Seoul station est un excellent film qui parle des vivants, de la société coréenne et de l'Humanité. Une société (sud) coréenne qui en prend pour son grade, la réaction des civils "bien intégrés" et des forces de l'ordre n'étant pas piquée des hannetons. J'avais une image assez dure des relations sociales en Corée du Sud et Seoul Station abonde dans ce sens (renforçant mes préjugés!). Mais je ne dois pas en dire trop sous peine de vous spoiler...

L'animation est bien faite et, surtout, elle sert bien l'histoire qui est racontée. Seoul Station ressemble d'ailleurs beaucoup plus à un film d'animation européen qu'à un anime japonais. J'encourage vivement les allergiques aux images nippones à y jeter plus qu'un simple coup d'œil. 

Il existe une suite, Dernier train pour Busan, toujours de Yeong Sang-ho, sorti la même année. C'est un film classique, pas un film d'animation. Et je ne vous en causerai pas car je suis juste en train (hi hi) de le regarder.

Tag(s) : #ANIMATION

Partager cet article

Repost 0