Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On va revoir la géographie de l'État Libre du Québec, celle du Rifts World Book 22: Free Quebec ne me convenant que très moyennement. Tout d'abord, allez faire un tour sur Flood Maps et augmentez le niveau des océans de 30 mètres. Que voit-on? L'Atlantique a envahi la vallée du Saint-Laurent jusqu'à Montréal, et même au-delà, jusqu'au Lac Champlain où les eaux de l'Atlantique viennent se mêler aux eaux douces des rivières de New York et de Nouvelle-Angleterre. Une baie s'est formée entre Trois Rivières et l'embouchure de la Rivière des Outaouais, renforçant l'insularité des anciennes îles-Laval et en en créant de nouvelles. La ville de Québec est coupée en deux: la partie sud, avec la Citadelle, est devenue une île.

L'État Libre du Québec revendique l'ensemble de l'ancienne province. Ce qui ne l'empêche en rien d'avoir des ambitions, des avant-postes, des comptoirs et des forts en Ontario, au Nunavut, en Terre-Neuve (la partie continentale au Labrador), au Nouveau-Brunswick (un duché d'Acadie?), en Nouvelle-Angleterre, à New-York (l'État, pas la ville) et en Pennsylvanie. La Rivière des Outaouais constitue une frontière "officielle" entre l'État Libre du Québec et l'État Coalisé d'Iron Heart (qui revendique l'ancien Ontario). Le fait que Lazlo revendique le sud de l'Ontario n'est absolument pas pris en compte par Iron Heart et l'ÉLQ. Ce dernier ne reconnaît pas non plus les prétentions des Shemarrians (Rifts Sourcebook: Shemarrian Nation), des Psi-Stalkers (Rifts World Book 23: Xiticix Invasion) et de tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à un D-Bee ou à un mutant...

Saguenay ne me semble pas si mal que ça pour accueillir Souverain, la Cité-forteresse capitale de l'ÉLQ. J'ai été tenté quelque fois d'installer Souverain sur l'Île René-Levasseur, plus au nord. Ou alors l'île de Québec... Peu importe en définitive. Je n'ai pas de scénario québécois prévu pour l'instant aussi c'est un point de background qui peut rester flou. Restons en pour l'instant à cette localisation étrange à "160 kilomètres au nord de l'ancienne Québec".

Par contre Montréal ville de pirates (Rifts Sourcebook 4: Coalition Navy et Rifts World Book 20: Canada) et la ville de Québec façon "Old Bones", ça ne va pas être possible. Le Québec c'est, historiquement, la vallée du Saint-Laurent et, dans mon RIFTS à moi, c'est toujours le cas. L'État Libre du Québec -- et peu importe où se situe sa capitale -- est centré sur le bassin laurentin, de Montréal jusqu'à la Gaspésie. En conséquence, dans mon Québec à moi, Montréal n'est pas une ville de pirates mais un duché insulaire mal fréquenté. Quant à la ville de Québec, c'est la capitale du duché du même nom, l'ancienne région administrative de Capitale-Nationale. Je propose que Old Bones soit relocalisé dans les environs immédiats de la ville de Québec: sur la rive droite du Saint-Laurent, en face de Québec, ou entre le fleuve et le lac Saint-Augustin. Dans le coin quoi. Mais ce n'est pas très important.

Montréal est une ville de bandits, de corsaires et de coureurs des bois. Bandits et corsaires car, de la ville, des bandes de pillards humains s'en vont marauder les territoires voisins: Lazlo, les terres Shemarrians, l'Iroquoisie... Même lron Heart est victime de leurs déprédations. De coureurs des bois car les trappeurs québécois qui parcourent le Canada et l'Est des anciens USA passent tous par cette ville pour revendre leurs fourrures et leurs peaux. Bref, c'est une ville-frontière où le duc est très peu regardant sur les activités de ses sujets.

Quant à Old Bones (Vieux Os? "Carcasse" est pas mal non plus), c'est un peu le quartier de relégation de la ville de Québec, un des rares endroits où les D-Bees, magos, psis et autres mutants sont vaguement tolérés. Et surveillés de près par la Sûreté du Québec, la police secrète de l'État Libre.

Le Québec est coupé en deux mondes distincts. Il y a Souverain, la capitale, une cité-forteresse semblable aux autres cités-forteresses de la Coalition. Et il y a le reste du pays: les duchés avec ses petites communautés éparses égarées dans un océan forestier.

Souverain abrite la plus grande partie de la population de l'ÉLQ. Des millions d'habitants vivent, et survivent, sous les murs protecteurs de la pyramide d'acier MDC. Combien de millions d'habitants? Aucune idée mais beaucoup moins que les 300 millions de Chi-Town. Dix millions? Vingt? Un David comparé au Goliath Coalisé. Souverain m'intéresse beaucoup moins que les grandes forêts canadiennes, pour l'instant, aussi je ne vais pas m'y attarder. L'idée c'est celle d'une France d'Ancien Régime dans un cadre SF. Les aristocrates n'ont plus besoin de se poudrer et de se mettre une mouche sur le coin de la lèvre: ils ont des peaux cybernétiques pour ce faire. Oui, j'imagine ça: une haute-société futuriste perruquée où on tient salon et où on se provoque en duel en cas d'impair. Au sommet de la pyramide de Souverain se trouve le palais du Régent. Des milliers de courtisans y vivent, dans l'ombre du pouvoir, et donnent aux étages supérieurs de la cité-forteresse un petit air de Versailles futuriste.

Mais il ne faut pas oublier le clergé, très présent, notamment les redoutables inquisiteurs chargés de purger Souverain de toute présence "déviante". Processions, sonneries (enregistrées) de cloches, statues et fresques chrétiennes... L'Église et la foi sont omniprésentes. Les moines et moniales sont nombreux. Tout comme les membres du clergé séculier. Les non-catholiques sont marginalisés et, le plus souvent, chassés de Souverain.

La Gendarmerie est l'autre institution omniprésente. Entièrement contrôlée par la Sûreté du Québec, elle fait régner l'ordre et la loi dans les couloirs et coursives de la mégacité québécoise. Ce qui n'empêche pas certaines zones, dans les niveaux inférieurs, d'être moins surveillées et très très mal fréquentées. Il se dit même qu'il existe une "cour des miracles" où on peut trouver des magiciens, des D-Bees, des mutants...

Si les armes à feu et armes énergétiques sont interdites dans l'enceinte de Souverain, les armes blanches sont autorisées. Notamment les noble portent une épée au côté, en signe distinctif de leur appartenance à l'aristocratie. De nombreuses femmes aristocrates portent l'épée elles-aussi, les femmes ayant, peu ou prou, les mêmes droits et les mêmes devoirs que la gent masculine. Il n'y a qu'au sein de l'Église que celles-ci sont absentes, hormis les moniales et les Sœurs guérisseuses (un legs d'Infinity). En dépit de cette égalité de droit, et de fait, il existe une pression sociale assez importante pour qu'elles se marient chrétiennement et qu'elles fassent plein de petits Québécois. Dans une mesure moindre, les hommes sont soumis au même impératif social; et le célibat est très mal vu passé trente ans pour ces messieurs.

Les aristocrates vivent de la rente de leurs domaines, des fermes hydroponiques essentiellement, et sont peu investis dans l'industrie et le monde des affaires. Ceux-ci sont aux mains des bourgeois qui contrôlent les compagnies néo-coloniales et les manufactures. Les usines fabriquant les fameux Glitter Boys leur appartiennent notamment. Dans  Rifts World Book 22: Free Quebec, il semblerait que les Québécois ont retrouvé des arsenaux remplis de GB. Pourquoi pas... On peut aussi imaginer que les usines fabriquant les GB étaient situées au Québec lors du Grand Cataclysme. Tout simplement. Et que l'ÉLQ est né de l'union des bourgeois, maîtres des chaînes de montage de GB, et des nobles, détenteurs des terres susceptibles de nourrir les ouvriers fabriquant ces mêmes GB.

Des ouvriers dont le sort est peu enviable. À moins de pouvoir coloniser un monde extra-dimensionnel via un Rift, les Québécois doivent singulièrement manquer de ressources. Et la guerre contre la Coalition ne va pas arranger les choses. Les classes moyennes et inférieures de Souverain sont soumises à un régime alimentaire pas très folichon: champignons et insectes, cultivés et élevés dans les niveaux souterrains de la cité pyramide.

Dernière chose concernant les nobles québécois, ceux de Souverain comme ceux des Terres Sauvages canadiennes. Les revenus des fermes hydroponiques ne suffisent pas toujours à subvenir à leurs besoin, encore moins à leurs désirs. Aussi nombre d'entre eux intègrent l'armée et y font carrière. Les écoles militaires accueillent essentiellement des aristocrates et le corps des officiers et sous-officiers de l'armée québécoise est archi-dominé par la noblesse.

Noblesse, clergé et tiers-état se partagent le pouvoir au sein du Grand Conseil. Les nobles envoient un quart des grands conseillers, le clergé un autre quart et le tiers-état la moitié. Les grands conseillers élisent un gouvernement: le Petit Conseil. Le Régent, maître suprême de l'État Libre, est désigné au sein du Petit Conseil. Régent qui est issu, le plus souvent, de la bourgeoisie ou de l'aristocratie.

Voilà, voilà. Tout ce qui précède n'a aucune valeur d'évangile, loin de là. Tout n'est pas intéressant. Tout est sujet à modification. Il faut surtout retenir l'idée centrale: faire revivre la Nouvelle-France des XVIIème et XVIIIème siècles, et l'imagianire qui y est associé, au travers du Québec de RIFTS au XXIVème siècle. Je crois que c'est un bon axe narratif et contextuel pour faire de l'État Libre du Québec une nation originale, enfin quelque chose d'un peu plus consistant que la somme de vide de Rifts World Book 22: Free Quebec.

La suite bientôt. Je vous causerai des Terres Sauvages, des Indiens et de la Guerre de Sept... Heu... Pardon: de la guerre de quatre ans de l'ÉLQ contre la Coalition, entre 105 PA et 109 PA.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #AMÉRIQUES, #FREE QUEBEC, #MÉLANIE BOURGEOIS ART, #DOCSLAV ART, #COALITION, #CANADA

Partager cet article

Repost 0