Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a un genre fictionnel que j'ai très peu (pas) mentionné jusqu'ici: les pirates! Du "Cape et d'épée" maritime et exotique donc. Avec le KPDP, on sort des gros genres qui font RIFTS -- la S-F, la Fantasy, l'Horreur et le Post-apo -- et on rentre dans le rayon micro-niches. Et puis Palladium Books n'a jamais sorti aucun JDR de pirates. Aussi, RIFTS étant un pot-pourri de tous les JDR de Palladium Books, on n'y a mis aucun forban des mers.

C'est bien dommage. Moi j'aime bien les pirates. J'ai pris du plaisir à regarder les deux premiers Pirates des Caraïbes, c'est dire. J'ai même envisagé un moment d'adapter Skulls & Shackles, une campagne Pathfinder, avant de me tourner vers les sables orientaux de Legacy of Fire. Et le one-shot issu du premier tome de cette campagne, Le Hurlement du Roi-charognard, m'a montré que le passage de Pathfinder à RIFTS n'allait vraiment pas de soi. Ce dont n'importe quel rôliste un tant soit peu rationnel se serait douté après deux secondes de réflexion. Mais je ne suis pas toujours très rationnel: mes envies ludico-imaginaires brouillent mon entendement!

La principale difficulté d'une adaptation, de Pathfinder vers RIFTS, c'est l'importance des combats et le Porte-Monstre-Trésor. Il y a trop de combats dans un scénario Pathfinder. Et beaucoup de Donjons (forcément). Par contre, les règles ne sont pas vraiment un problème: les caractéristiques des PNJ et monstres de Pathfinder m'ont l'air facilement convertibles à mon nouveau système maison.

L'écart technologique était l'autre gros souci pour adapter Skulls & Shackles à RIFTS. Les galions des flibustiers de Golarion sont en bois... En bois pas du tout M.D.C.! Vous imaginez le carnage? En un seul round, un Ulti-Max 1000 de chez TRIAX vous massacre une caravelle avec son gros rail-gun VX-180! Si je veux des pirates dans mon RIFTS à moi, il va me falloir repenser un petit peu la conception de leurs navires, et de leur matériel en général. Le sabre d'abordage à 2d12 Dg, ça ne va pas être possible contre une Body Armor...

Pourtant il y a des pirates sur la Terre des Rifts. On les trouve dans Rifts World Book 6: South America One. Il y a même des navires dedans: un Corsair Hydrobike, un Piranha Submersible Attack Boat, un "Black Galleon" Gunboat et même un Black Ship Demonic Vessel (un navire-démon, la classe). Du costaud, pas du bateau en bois.

Il y a un JDR de S-F qui me serait fort utile pour fournir les pirates de la Terre des Rifts en matos: Metal Adventures! Des pirates, de la technologie futuriste, de l'aventure... Tout ce qu'il me faut. Le jeu a plutôt bonne presse et me semble avoir été élaboré avec sérieux, voire-même avec amour. Mais, comme pour Skulls & Shackles, mon porte-monnaie n'est pas extensible à l'infini. Dommage. Si un jour je le trouve à vil prix, je pourrais me laisser tenter...

Car les abordages, à RIFTS, ça va être des navires M.D.C. qui vont attaquer d'autres navires M.D.C.. Il y aura des radars, des sonars, des contre-mesures électroniques, des lasers, des missiles (mais pas trop: il ne faut pas abîmer le butin)... Il y aura aussi des incantations, des duels psychiques, des créatures invoquées des Enfers... Parce que c'est RIFTS quand-même.

On s'éloigne un peu  de cet imaginaire "Cape et d'épée" mentionné initialement. Mais ça me semble un passage obligé pour inclure les pirates dans le background de RIFTS. C'est vrai que c'est très beau un voilier mais, à moins que ce ne soit un voilier magique ou surnaturel, ça ne va VRAIMENT pas être possible... 

Après le matos, passons au background.

Dans Rifts World Book 6: South America One, les pirates sont plutôt des sales types. Installés dans les îles innombrables du bassin amazonien, ils s'attaquent aux navires qui relient la Colombie (Rifts World Book 6: South America One; la Nouvelle-Grenade dans mon RIFTS à moi) aux Républiques Argentines (Rifts World Book 9: South America Two).

Bof... Ça ne me le fait pas trop. Pour deux raisons.

La première: pour moi, pirates = Antilles. Définitivement. Le Golfe du Mexique, la Mer des Antilles, les Caraïbes, la Floride, la Côte des moustiques, le Yucatan... Tous ces lieux me parlent. C'est bien sympa les repaires amazoniens des flibustiers de Rifts World Book 6: South America One mais, en ce qui me concerne, je préfère mille fois les côtes et les îles de cette partie de la Terre des Rifts comprise entre les Amériques et Atlantis (Rifts World Book 2: Atlantis et Rifts World Book 21: Splynn Dimensional Market). Et, avec Flood Maps, j'ai pu constater que la montée des eaux, consécutive au Grand Cataclysme, a largement épargné l'Île de la tortue et la Jamaïque donc... Il doit y avoir d'autres pirates sur les autres mers du globe mais, présentement, c'est cette partie de la Terre des Rifts qui m'intéresse le plus pour vous causer drapeaux noirs avec crânes et tibias (fémurs?). J'aime bien l'Amazonie pourtant mais ça m'évoque d'autres choses que la flibuste.

La seconde: pourquoi les pirates seraient-ils tous des sales types? Et l'image du "gentil" pirate luttant contre les "méchants" Espagnols (ou Britanniques)? Je veux des "gentils" pirates dans mon RIFTS à moi! Mais qui dit "gentils pirates" dit "méchants piratés". Il nous faut des sales types à aborder et à piller pour nos honnêtes flibustiers. Mais qui? Les Royaumes Vampires du Mexique (Rifts World Book 1: Vampir Kingdoms) et de Colombie (Rifts World Book 6: South America One) sont isolés et ont peu d'échanges avec le reste du monde. La Coalition a bien quelques bases dans la zone mais le trafic semble assez limité (Rifts Sourcebook 4: Coalition Navy). La meilleure option me semble être Cuba et Atlantis. Cuba est un infâme repaire de Démons (Rifts World Book 35: Megaverse in Flames). Atlantis est le domaine des esclavagistes Splugorths (Rifts World Book 2: Atlantis et Rifts World Book 21: Splynn Dimensional Market). Démons et Splugorths entretiennent de très bonnes relations en temps normal, y compris des relations marchandes. Pourquoi ne pas imaginer que nos sympathiques boucaniers s'attaquent en priorité aux navires faisant la liaison entre Cuba, Splynn et les avant-postes, démoniaques ou splugorths, des côtes de la région? Ce faisant, ils s'attaquent à forte partie mais ça rend la geste encore plus glorieuse! Enlever la fille du gouverneur espagnol c'est une chose. Enlever une générale Altara Blind Warrior Woman, c'en est une autre!

Pour conclure, je précise que la classe de perso, Pirate O.C.C., du Rifts World Book 6: South America One est toute moisie, surtout quand on la compare aux O.C.C. chromées de Rifts Ultimate Edition: pas des masses de compétences, pas de bonus, pas de capacités spéciales... La misère. Je voudrais mettre des flibustiers dans mon RIFTS à moi que je devrais refaire une belle O.C.C. toute belle toute neuve. Travailler, encore travailler...

Trêve de bavardages: à l'abordage!!!

 

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #PIRATES, #AMÉRIQUES, #UNDERSEAS, #LEONARDO SCHMIDT ART

Partager cet article

Repost 0