Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous vous souvenez de la chasseresse Ork de ce post? Et bien Bayard Wu a décliné son thème, et son personnage, en plusieurs illustrations N&B que je souhaite partager avec vous. Illustrations qui vont me permettre de vous causer, brièvement, des Orks dans le Multivers de Rifts.

Totalement sociopathes dans les œuvres de Tolkien qui les ont vu naître, les Orks ne vont guère voir leur situation s'améliorer dans D&D et consorts. Ce sont les méchants de service, condamnés à faire le planton dans des donjons sombres et humides et à se faire massacrer par des aventuriers âpres au gain et un poil psychopathes.

Mais ça c'était avant.

Peu à peu, entre 1974 (publication de D&D) et aujourd'hui, les Orks -- je préfère cette orthographe pour les distinguer des épaulards -- vont connaître une lente réhabilitation. De monstres incurables, ils vont peu à peu se transformer en peuple inspiré, inspirant, et doté de nombreuses vertus. Ils vont se transformer en race jouable! World of Warcraft, Shadowrun, Earthdawn, Orkéanür, Ork! The Roleplaying Game, les BD de Jérôme Lereculey: 7 Voleurs (excellent!) et la série Wollodrïn... Les univers imaginaires ont intégré le fait que les Orks n'étaient pas -- n'étaient plus -- condamnés à être des sales bêtes tout juste bonnes à être génocidées. Ils ont le droit maintenant de nourrir d'autres aspirations: élever une famille en paix, découvrir le vaste monde, se faire des alliés et des amis d'autres races... Être BON!

Les Orks du Multivers de RIFTS viennent, pour nombre d'entre eux, du Monde de Palladium (Palladium Fantasy RPG). Je viens d'ailleurs de me faire un petit plaisir en me commandant la première édition de ce jeu... Les Orks de Palladium ne sont pas forcément des gros coolos, adeptes de câlins gratuits et de paix dans le monde. Ce sont des gros barbares adeptes de la force et carrément belliqueux. Mais, contrairement aux autres jeux de la même époque (les années 80), ils ne sont pas forcément mauvais. Ne vous trompez pas; beaucoup SONT mauvais! C'est-à-dire qu'ils ont un alignement aberrant, mécréant ou diabolique. Mais pas tous. D'autres sont "neutres": ils ont un alignement individualiste ou anarchiste. Certains sont même "bons"! Du moins les règles l'autorisent. Et, surtout, Kevin Siembieda leur prête des sentiments! Que nos gros tout verts ont une famille, des proches, des amis, auxquels ils tiennent! Qu'ils se comportent plus en troupe de barbares pillards qu'en cohorte maléfique dévouée à un quelconque Sauron ou Saroumane local. Et c'était déjà novateur ce point de vue pour l'époque. Bon, assez régulièrement, ils sont une cohorte maléfique dévouée à un quelconque Sauron ou Saroumane local, j'avoue...

La description des Orks dans Palladium Fantasy RPG est plus valorisante que celle du Rifts Conversion Book One. Vous trouverez les caracs de la Orc R.C.C. dans le Rifts Conversion Book One  mais celles du Palladium Fantasy RPG peuvent servir aussi.

Les illustrations sont de Bayard Wu comme dit au début mais j'aime bien me répéter. J'adore son trait. Il y a une belle énergie dans la façon de peindre du monsieur.

 

Tag(s) : #RIFTS: VIGNETTE, #BAYARD WU ART, #PALLADIUM, #CONVERSION ONE, #FAN SERVICE, #O.C.C & R.C.C.

Partager cet article

Repost 0