Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En quelques mois, ma rubrique sur le Moyen-orient de RIFTS a pris de l'ampleur. Il y a encore un an, j'avais les mêmes ambitions que Kevin Siembieda concernant cette partie de la Terre des Rifts: aucunes. Puis, d'un coup d'un seul, je me suis surpris à avoir envie de ciels étoilés sur des déserts immenses avec minarets en arrière-plan...

Mon Moyen-orient est bourré de clichés mais j'assume. J'assume tellement qu'il y a un cliché que je n'avais pas encore refourgué et que je vais essayer de recaser: le harem.

Je dis harem pour résumer. Il y a tout un imaginaire (érotique? oui, probablement) associé à l'Orient arabo-musulman. Un imaginaire fait de danseuses du ventre, de Houris, de beautés interdites enfermées derrière les murs des palais, de voiles dissimulant la perfection... Une perfection et une beauté sublimées parce que, justement, elles restent cachées -- et inaccessibles -- derrière ces voiles et ces murs.

Mais cet imaginaire -- idéal pour la BD, les romans, les films et séries... -- nous est moins utile en JDR. Nos beautés voilées peuvent participer à l'ambiance du Moyen-orient de RIFTS, incontestablement, mais, dans une partie de JDR, l'érotisme s'arrête là où commence l'action. Et "l'action" ce ne sont pas les scènes de fesse, ce sont les scènes d'ACTION. La baston, les poursuites, les catastrophes!

Ce que je suis en train de vous dire c'est que nos beautés voilées, dans mon RIFTS à moi, n'en sont pas réduites à faire les potiches au fond du hammam en attendant leur seigneur et maître. [j'achète Causette chaque mois, oui môssieur]

Ces beautés voilées qui castagnent ce sont les Filles de Hawa', les Filles d'Eve en Français: une organisation secrète, 100% féminine, 100% humaine, entièrement dévouée à l'émancipation des humains en général, et des femmes en particulier, du joug extra-dimensionnel.

Dans le background officiel de RIFTS, il n'y a plus guère d'humains au Moyen-orient. Dans mon RIFTS à moi, ils sont encore assez présents dans cette région du monde. Pour deux raisons.

C'est plus compliqué d'imaginer des aventures sans aucun protagoniste humain. Il faut toujours avoir plusieurs races extra-dimensionnelles sous le coude pour proposer des interlocuteurs crédibles aux PJ. Et c'est du boulot. Quand j'ai fait jouer mon one-shot moyen-oriental, j'ai fait mon fainéant et ai eu recours à des archétypes animaliers pour peupler mon scénario en D-Bees divers et variés: le capitaine Dangodan était un humanoïde simiesque (gorille précisément), Giko, le pilote d'orni, était un humanoïde insectoïde (mante religieuse), Pachah, maître de Kermalane et fieffé gredin, était un humanoïde batracien (crapaud!)... La gamme Palladium me fournit quantité de bouquins pour faire des PNJ non-humains: les Rifts Conversion Books, la sous-gamme Rifts Phase WorldAliens Unlimited (pour Heroes Unlimited RPG)... Mais il faut quand-même fournir du boulot. Mettre un peu, beaucoup, de PNJ humains dans mes scénars me repose les neurones et facilite mon boulot de MJ.

Seconde raison: ce sont les humains qui vont donner un cachet Mille et Une Nuits à mon Moyen-orient imaginaire. J'aurais pu imaginer des Assassins non-humains, des Bédouins non-humains, des Houris non-humaines... Et ça aurait fonctionné, certainement. Mais, sans humains, ce Moyen-orient aurait plus ressemblé à un monde extra-terrestre lointain, inspiré des Mille et Une Nuits, qu'à notre Terre à nous. La présence d'humains au Moyen-orient, sur la Terre des Rifts, permet d'accentuer cet imaginaire.

Tout ça pour (re)dire que les Filles de Hawa' sont des humaines.

Des humaines dans des harems appartenant à des non-humains? Ben oui. Pourtant, pour peu que ces non-humains aient une physionomie particulièrement éloignée de la nôtre, ils ne devraient ressentir aucun désir charnel pour des humaines. Logiquement. Mais il n'y a aucune logique là dedans.

Je vous parle d'univers imaginaires là! Les histoires qu'on se raconte au coin du feu, ou sur les écrans de cinéma, dans nos cultures n'ont pas attendu Jabba reluquant la princesse Leïa pour intégrer le désir des non-humains pour les humains. Nos contes et légendes sont remplies de créatures non-humaines, parfois carrément monstrueuses, désireuses de croquer charnellement des humains. Des humaines le plus souvent. Parce que les auteurs de ces histoires sont des hommes? L'inverse, des humains désirant des non-humains, est plus rare j'ai l'impression (Enemy Mine?).

Précisons néanmoins que ne nombreuses races non-humaines ont une physionomie fort semblable à celle des humains. Dans mon RIFTS à moi du moins, moins dans le background officiel de Palladium Books. L'influence pernicieuse du Cycle de Tschaï sur mon imaginaire...

Donc, dans mon Moyen-orient de RIFTS à moi, les harems sont pleins de charmantes humaines, réduites en esclavage par des maîtres non-humains. Les tavernes de Bagdad et de Damas voient des spectateurs extra-dimensionnels admirer les danses, plus ou moins déshabillées, de jeunes humaines. Des humaines, encore, viennent frotter le dos des visiteurs D-Bees dans les hammams de Gerrha ou de la Cité des Splendeurs... Des humaines partout. Des esclaves surtout.

Les Filles de Hawa' luttent contre ce servage. Et elles luttent en se servant de la situation dégradée et dégradante des femmes pour mieux infiltrer les citadelles du pouvoir non-humain.

En fait de courtisanes, ce sont avant tout des espionnes, des championnes de l'infiltration. Elles côtoient de très près les Dieux et Demi-dieux (Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse), les Génies, les Démons (Rifts Dark Conversions, Rifts Dimension Book 10: Hades - Pits of Hell et Rifts Dimension Book 11: Dyval - Hell Unleashed), les Anges (des Anges libidineux? Pourquoi pas après tout), les négociants inter-dimensionnels les plus puissants (Rifts World Book 2: AtlantisRifts World Book 21: Splynn Dimensional MarketRifts Dimension Book 2: Phase World et toute la gamme Rifts Phase World)...

Dans le Moyen-orient de mon RIFTS à moi, elles sont au cœur du pouvoir. En tant que favorites des puissants de la région, elles ont accès aux secrets et aux richesses. Certains de leurs maîtres leur prêtent une oreille attentive. Certains sont amoureux et vendraient leurs âmes pour elles (pour peu qu'ils en aient une, bien évidemment).

Mais qui sont-elles réellement? Et que font-elles de leur position et de leurs talents? Bon, en fait je n'en ai absolument aucune idée. Il y a plusieurs options.

  • Ce sont des Assassins! Chiites fanatiques -- et suprématistes humaines -- elles participent à la guerre acharnée que les mollahs d'Alamut mènent contre les seigneurs inhumains de la contrée. Contrairement aux autres Assassins, ce ne sont pas des Juicers: un système JAEP (Juicer Augmentation Enhancement Program) aurait du mal à passer inaperçu de par leur fonction de courtisane. Ce sont des magiciennes, des psioniques, des érudites, des aventurières, des combattantes... À moins de créer une O.C.C. dédiée, ou plusieurs.
  • Ce sont des moniales des Ordres combattants! Chrétiennes fanatiques -- et suprématistes humaines -- elles participent à la guerre acharnée que les moines-soldats mènent contre les seigneurs inhumains de la contrée. Mais des moniales de quel Ordre? Guerrières ou guérisseuses, les moniales du Temple et du Saint-Sépulcre sont en première ligne pour défendre le Nouveau Royaume de Jérusalem. Les moniales de Saint-Lazare sont des mutantes, des psioniques ou des magiciennes. Les Hospitalières chercheront avant tout à organiser des réseaux pour permettre aux esclaves humaines de s'évader...
  • Ce sont des femmes du désert, des Bédouines! Sunnites fanatiques -- et suprématistes humaines -- elles participent à la guerre acharnée que les imams des refuges souterrains saoudiens mènent contre les seigneurs inhumains de la contrée.
  • Ce sont des espionnes de la NDR (Rifts World Book 5: TRIAX  and the NGR et Rifts World Book 31: TRIAX 2)! Dans mon RIFTS à moi, avec ses 400 millions d'habitants, la NDR est LA super-puissance humaine du continent européen (300 millions, 500 millions... Peu importe: je n'ai aucun sens de la mesure). La NDR a largement les moyens de surveiller, et d'intervenir, dans les contrées voisines du continent. Les services secrets de la NDR ont formé une brigade spéciale pour infiltrer les puissants d'Arabie, de Syrie ou de Perse. Les O.C.C. de Intelligence Officer et Intelligence Commando peuvent être bien utiles (page 171-173, Rifts World Book 5: TRIAX  and the NGR).
  • Ce sont des voleuses! Organisées en guilde, elles conçoivent que l'émancipation des femmes humaines passe, avant toute autre chose, par leur enrichissement! Elles se servent de leur position pour dépouiller, discrètement, leurs maîtres et seigneurs. Voleuses, contrebandières, cambrioleuses, maîtresses-chanteuses... Rien ne les arrête si il y a un (très gros) profit à se faire. Les O.C.C. de Rifts Black Market peuvent servir.
  • Ce sont des agentes des Lemurians (Rifts World Book 32: Lemuria)! Pourquoi pas après tout? Le Moyen-orient est baigné par les eaux de l'Océan indien et, dans mon RIFTS à moi, cet océan est le centre névralgique de la civilisation Lémurianne. Ces philanthropes auront décidé de secourir leurs sœurs humaines et ont monté l'organisation des Filles d'Hawa' pour ce faire.

Voilà. Tout est possible, tout est permis, même de prendre plusieurs (TOUTES!) de ces options. On peut même imaginer des organisations moins sympathiques et moins attachées à l'émancipation des femmes: syndicat du crime, culte noir, espionnes d'Atlantis (Rifts World Book 2: AtlantisRifts World Book 21: Splynn Dimensional Market) ou de Rama-Seth (Rifts World Book 4: Africa), servantes de Dyval ou Hades (Rifts Dimension Book 10: Hades - Pits of Hell et Rifts Dimension Book 11: Dyval - Hell Unleashed)...

Si j'ai d'autres idées stupides, je ne manquerai pas de les partager avec vous! Et j'espère que les illustrations de Giorgio Baroni vous ont plu. J'aime beaucoup.

 

Tag(s) : #RIFTS: VIGNETTE, #MOYEN-ORIENT, #FAN SERVICE, #GIORGIO BARONI ART

Partager cet article

Repost 0