Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je viens de me commander, en Français, le premier tome de L'Héritage de Feu, une campagne pour Pathfinder. Je ne mène pas à Pathfinder et n'ai pas prévu de le faire dans un avenir plus ou moins lointain. Pourquoi je me suis commandé ce bouquin alors? Pour RIFTS pardi!

Le monde de Golarion, le cadre de jeu officiel de Pathfinder, fonctionne un peu comme la Terre des Rifts. C'est-à-dire que chaque région correspond à un genre particulier.

La Terre des Rifts se nourrit des influences conjuguées de la S-F, de la Fantasy, de l'Horreur, du Post-apo et, dans une certaine mesure, du genre super-héroïque. Les différentes régions de la Terre des Rifts vont doser ces différents ingrédients et , parfois, en ajouter d'autres: Pulp, Steampunk, Western, Planet Opera, Cyberpunk... Dans RIFTS, les mégacités sont un setting plutôt orienté Cyberpunk/Super-héros/Horreur. La Fédération des Magiciens est plus branchée Fantasy/Horreur (Rifts World Book 16: Federation of Magic). L'Australie est Post-apo à la Mad Max (mais pas que... Rifts World Book 19: Australia). Le Nouvel Ouest américain est Western/Horreur/S-F (Rifts World Book 13: Lone Star, Rifts World Book 14: New West  et Rifts World Book 15: Spirit West). Certaines parties de l'Amérique du sud et de l'Afrique lorgnent vers le Pulp (et l'Horreur... Rifts World Book 6: South America One, Rifts World Book 9: South America Two et Rifts World Book 4: Africa). L'Angleterre est Fantasy/Steampunk/S-F (Horreur? Rifts World Book 3: England). Et cætera.

Golarion est un univers de Fantasy où les auteurs se sont amusés à introduire des éléments d'autres genres fictionnels. Et à chaque élément introduit correspond une région précise. Les amateurs d'Horreur gothique iront en Ustalav. Ceux de la Révolution Française préféreront Andoran ou Galt (les auteurs devaient hésiter entre l'aspect sombre et l'aspect lumineux de la période et ont choisi de ne pas choisir en posant DEUX settings "révolutionnaires"). Les amoureux du Steampunk iront en Numérie tandis que ceux qui aiment le Cape et d'Épée océanique opteront pour les Chaînes. Et cætera aussi.

Mais moi je veux vous causer des Mille et Une Nuits. Pas de l'oeuvre littéraire mais de l'univers que ça évoque pour nous autres Occidentaux biberonés à la culture US. Car, à force de solliciter les différents imaginaires pour les recaser dans leur background, les univers de RIFTS et de Pathfinder finissent par produire des contrées imaginaires qui présentent de nombreuses similitudes. En l'occurrence, le Katapesh de Golarion présente de nombreuses ressemblances avec mon Moyen-Orient de RIFTS. À moins que ça ne soit le Moyen-Orient de RIFTS qui présente de nombreuses ressemblances avec le Katapesh de Golarion... Et pour cause puisque le Katapesh fait office de setting "Mille et Une Nuits" pour Pathfinder. D'autres régions de Golarion ont ce look moyen-oriental mais, contrairement au Katapesh, elles ne bénéficient pas d'une campagne publiée en Français.

Et le Moyen-Orient de RIFTS, y a des tapis volants et des Génies dans les lampes à huile? Bon, pour dire vrai, les informations consacrées au Moyen-Orient de RIFTS sont plus que rachitiques dans le background "officiel". On y apprend que la région est vide d'humains et que les entités surnaturelles s'y livrent une guerre sans fin. Autant dire qu'on y apprend rien. À partir de ces deux éléments -- "vide d'humains" et "entités surnaturelles" -- je me suis mis à élaborer, dans mon imaginaire, mon Moyen-Orient de RIFTS à moi. Un Moyen-Orient fortement inspiré de ses incarnations rôlistiques, Al Qadim en premier lieu (et Dark Sun aussi...). Un Moyen-Orient des Mille et Une Nuits façon Hollywood, avec des grosses louches de RIFTS bien sûr: les Assassins sont des Juicers et les Bédouins ont des Glitter Boys relookés!

Le Katapesh de Pathfinder est un cadre de jeu très sympathique ma foi. Désert sans fin, pillards esclavagistes Gnolls, maîtres marchands masqués non-humains, Génies, ruines innombrables... Ça m'inspire tout ça, ça me fait envie... Et je me surprends à imaginer un one-shot moyen-oriental en utilisant les ressources de Pathfinder... 

J'ai déjà évoqué les possibilités d'adaptation à RIFTS de campagnes conçues pour d'autres JDR (ici et ici). Adaptations qui -- ne nous mentons pas -- nécessitent un gros travail de préparation. Travail que je ne fournirai pas avant deux siècles, même si l'idée est séduisante. Mais j'ai bien envie de tester la première partie de L'Héritage de Feu avec mes joueurs.

Plusieurs raisons à ça. Tout d'abord, ma série de posts consacrée à mon Moyen-Orient de RIFTS -- même si ce n'était pas de la grande littérature -- m'a bien fait envie. Et quand je dis "envie", je parle d'envie de jouer, de mener dans ce décor là. Ensuite, j'essaye de transformer les règles de mon RIFTS à moi en D&D "light", de simplifier et de clarifier. Pathfinder n'est ni très simple ni très clair, selon moi (trop d'optimisation), mais les scores de Pathfinder, à tort ou à raison, m'ont l'air facilement adaptables/transposables pour mon RIFTS 2.0. Enfin, je deviens fainéant et j'ai de moins en moins envie de faire des scénarios maison. Un Adventure Path bien fagoté, ça me va très bien.

Donc L'Héritage de Feu va me servir à tester mes nouvelles règles. Et découvrir, et faire découvrir, une nouvelle partie de la Terre des Rifts. À priori, je partirai sur des pré-tirés et demanderai aux joueurs de choisir. 

Je ne pense pas m'embêter à créer de nouvelles O.C.C. et R.C.C.. La plupart des classes de perso de Rifts Ultimate Edition peuvent être transposées assez aisément au Moyen-Orient. Comme dit précédemment, les Assassins d'Alamut sont des Juicers tandis que certains hommes du désert ont des GB. Les Shifters feront de parfaits Sha'irs. Les Mystiques seront des maîtres soufis. Les Cyber-Knights (ou les pilotes de Power Armors?) serviront de modèles aux moines-soldats pendant que les Wilderness Scouts feront de chouettes bédouins. 

Le reste de la gamme fournit d'autres types de persos arabo-perses. Celui qui voudrait jouer un Génie peut utiliser les stats des Jinns (Rifts Dimension Book 10: Hades - Pits of Hell, costaud...). Celui qui préfère un Dieu mésopotamien, hittite ou perse peut prendre un Godling ou un Demigod (Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse). Un chevalier croisé n'a qu'à choisir dans les différentes O.C.C. chevaleresques de Rifts World Book 3: England. Et les épiciers prendront la classe d'Herboriste du même Rifts World Book 3: England. Épiciers? C'est-à-dire? Genre la supérette du coin? Point du tout. J'aime le Cycle de Dune de Frank Herbert. J'aime les Batranobans de Bloodlust. Vous voyez où je veux en venir? Aux Épices bien sûr. Dans mon RIFTS à moi, des D-Bees ont trouvé les étendues désertiques du Moyen-Orient idéales pour y faire pousser des épices aux vertus nombreuses et surprenantes. J'ai même des Vers des Sables avec les Vers-tempêtes de Taut (Blow Worm of Taut en VO; Rifts Conversion Book One).

Legacy of Fire 1
Legacy of Fire 1
Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #MOYEN-ORIENT, #COLLECTION JDR, #LEGACY OF FIRE, #O.C.C & R.C.C., #RIFTS 2.0

Partager cet article

Repost 0