Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a des Nains partout dans le Multivers de RIFTS. Il y a, bien sûr, les Nains "classiques" -- la version Tolkien --, originaires de l'univers méd-fan du Monde de Palladium et largement représentés sur la Terre des Rifts (Rifts Conversion Book One). Il y a les Nains de Nuhr, plutôt branchés steampunk et très présents en Amérique du nord (Rifts World Book 30: D-Bees of North America). Il y a les Nains mythologiques, originaires des Mondes d' Yggdrasil, proches des Dieux d'Asgard, de Vanaheim et des Géants nordiques (Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse). Il y a les Nains des Mondes Unis de Warlock, des voyageurs de l'espace adeptes de techno-magie inter-galactique (Rifts Dimension Book 2: Phase World et toute la gamme Rifts Phase World). Dans mon RIFTS à moi, en Europe, on trouve des Nains ingénieurs à Southampton,  d'autres encore, héritiers dégénérés des anciens Nibelungen, sous les massifs alpins; et, dans les Pyrénées, un royaume Nain mieux disposé envers l'humanité. J'ai même trouvé sur l'intertoile une Duergar R.C.C. (ici). Et il paraîtrait que ce sont des Nains, encore, qui ont construit Castle Refuge, le QG de la Tomorrow Legion, pour la version Savage Worlds de RIFTS.

Des Nains. Partout.

Il y en a même en Amérique du sud, dans la République de Nouvelle-Grenade: Los Enanos (Rifts World Book 6: South America One)! Originaires d'une autre dimension -- oui, des D-Bees --, ce sont des techno-mages particulièrement doués et compétents. Ils se sont parfaitement intégrés à la société néo-grenadine et acquis une citoyenneté pleine et entière. Contrairement aux autres D-Bees qui ont un statut de citoyens de seconde zone, au mieux.

Pourquoi C.J. Carella et Kevin Siembieda sont-ils allés nous mettre des Nains en Amérique du sud? Il n'y avait pas assez de créatures légendaires dans le folklore sud-américain pour peupler la région de D-Bees faisant couleur locale?

Ça m'avait déjà gratté avec l'Empire du Phénix, un empire africain maléfique aux mains des Dieux égyptiens les plus malveillants (Rifts World Book 4: Africa). Cet empire est peuplé, dans le background officiel, de créatures méd-fan très européennes issues du Rifts Conversion Book One. Alors que l'Égypte ancienne fournit quantité de D-Bees potentiels, et autres créatures mythiques, plus adaptées à l'ambiance de cette partie de la Terre des Rifts... Dans mon RIFTS à moi, j'ai peuplé l'Égypte de RIFTS d'humanoïdes zoocéphales, forcément, sortis tout droit du jeu WarGods of Ægyptus. Obligé. 

Ça me fait penser, aussi, aux D-Bees de l'Amérique du nord de RIFTS (Rifts World Book 30: D-Bees of North America) qui ont plus à voir avec les extra-terrestres de la cantina de Mos Eisley qu'avec les légendes amérindiennes... Il faudra que j'en recause un de ces quatre.

Mais des Nains? Au Venezuela? Pourquoi? Bon, je vais me faire l'avocat du diable et trouver quelques raisons à leur présence dans la République de Nouvelle-Grenade.

Tout d'abord, essayez de trouver, en librairie ou sur l'intertoile de la documentation sur les peuples légendaires de la Colombie et du Venezuela. Y a rien en Français. Je n'ai pas trouvé non plus en Anglais. J'ai essayé en Espagnol, langue que je ne maîtrise guère, et, là encore: rien. Même sur les peuples indigènes de la région, c'est la misère. Enfin presque, on trouve quelques informations sur les Chibchas (Eldorado est une légende chibcha), les Arawaks et les Caraïbes. Un peu. Du coup c'est assez compliqué d'imaginer des D-Bees "indigènes" à cause du manque de sources.

Mais, dans le cas de la République de Nouvelle-Grenade, c'est un problème mineur. En effet, celle-ci valorise son héritage espagnol, catholique et colonial (je me répète). Les cultures indigènes, déjà marginalisées dans le Venezuela contemporain, sont ostracisées, voire carrément proscrites. Il y a une raison à ça: le retour des entités et créatures, mythiques, magiques, surnaturelles et féeriques, associées à ces cultures indigènes est très mal accueillie par les autorités néo-grenadines. Même si la République de Nouvelle-Grenade est plus tolérante avec la magie et les D-Bees que la NDR ou, pire, la Coalition, elle reste très méfiante, hostile, avec tout ce qui vient d'une autre dimension que la Terre. Los Enanos étant l'exception qui ne confirme rien du tout. Donc, pas de souci, les créatures mythiques "indigènes" sont chassées, exilées, ghettoïsées, voire exterminées pour les plus "inhumaines" et/ou "diaboliques" d'entre elles.

Et nos Nains? Ils ont su se rendre indispensables. Face aux agressions incessantes du Royaume Vampire d'Haktla, la République de Nouvelle-Grenade n'a pas fait la fine bouche et a saisi ce que les Enanos lui offraient: la techno-magie. Les Nains du Multivers de RIFTS, contrairement à ceux de D&D, sont de grands pratiquants des arts magiques. Ils sont à l'origine de plusieurs formes de magie originales et ont, notamment, un faible pour la magie runique (Rifts World Book 2: Atlantis) et la techno-magie (Rifts Ultimate Edition et Rifts Book of Magic). Ça ne les empêche en rien d'être, aussi, des férus de science et de technologie. Bref, des alliés de taille (arf arf) pour la République de Nouvelle-Grenade dans sa lutte contre les Vampires. À priori, les Enanos sont à l'origine des Anti-Monsters, ces cyborgs techno-magiques transformés à La Fortaleza (Monstruos ContrasM-Contras? Ça me plaît bien; Rifts World Book 6: South America One).

Les Enanos se sont parfaitement adaptés à leur nouvelle nation. On les retrouve au plus hauts niveaux dans l'armée, dans les mégacorpos, à La Universidad (l'institution néo-grenadine en charge de la magie, de son enseignement et de son emploi)... Chose curieuse, leur très longue espérance de vie (250 ans et plus en me basant sur le Rifts Conversion Book One) fait que les anciens Enanos se souviennent de leur dimension d'origine; et des conditions dans lesquelles ils se sont retrouvés transportés en Amérique du sud. Tous sont devenus catholiques et hispanophones.

À noter, pour conclure, que les Enanos de RIFTS ont de proches cousins rôlistiques en la personne des Nains du JDR post-apo Wasteland. Ces derniers viennent d'Espagne et sont férus de science étrange...

Les illustration, ci-dessus et ci-dessous, sont de Paul Bonner. Mais quelqu'un sait de qui est celle qui ouvre ce post?

 

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #AMÉRIQUES, #SOUTH AMERICA, #NOUVELLE-GRENADE, #PAUL BONNER ART

Partager cet article

Repost 0