Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a de la cohérence dans le background de RIFTS, parfois. Prenons les abris souterrains par exemple. La Terre des Rifts en est truffée!

Il y a ARCHIE 3 et les Patriotes (Republicans en VO mais je trouve ce terme très inadapté, perso, et lui préfère le melgibsonien "patriotes") du Rifts Sourcebook One (le Revised). Il y a les communistes chinois du Geofront (Rifts World Book 24: China One et Rifts World Book 25: China Two). Il y a les scientifiques déments de Mindwerks (Rifts Sourcebook 3: Mindwerks). Il y a les Sovietskis de la Nouvelle-Moscou (Rifts World Book 17: Warlords of Russia et Rifts World Book 18: Mystic Russia). Tous ont survécu à trois siècles d'invasions démoniaques, biens à l'abri sous terre, dans de gigantesques complexes souterrains.

Les mafieux de Bandito Arms (Rifts World Book 14: New West et Rifts Black Market), les prospecteurs de la Coalition (Rifts World Book 13: Lone Star) et ceux de Golden Age Weaponsmiths (Rifts Mercenaries) en ont retrouvé des déserts totalement fonctionnels. La Coalition a d'ailleurs bâti sa puissance à partir des arsenaux et complexes militaro-industriels découverts dans le Midwest.

Et j'en oublie certainement. On pourrait se dire que Kevin S. réutilise sans vergogne la même grosse ficelle et on n'aurait pas forcément tort. Mais, pour sa défense, la profusion de complexes autonomes enterrés trouve son origine -- et la cohérence que j'évoquais en intro -- dans l'histoire pré-cataclysmique de la Terre des Rifts. J'explique.

L'histoire de la Terre des Rifts diverge de la nôtre en 1990 (année de parution de RIFTS, forcément). Les deux Allemagnes, RFA et RDA, viennent de se réunifier et l'Europe de l'est tourne le dos au communisme. L'URSS ne s'effondre pas pour autant: des communistes purs et durs s'emparent du pouvoir, mettent fin aux réformes démocratiques et refusent l'indépendance aux entités fédérées désireuses de quitter l'Union. Cette reprise en main du pouvoir par les ultras n'empêche pas des réformes économiques permettant à l'URSS de surmonter ses difficultés, de connaître une relative prospérité et de nouer un partenariat fructueux avec l'Union Européenne qui accueille les anciens membres du Pacte de Varsovie.

La première moitié du XXIème siècle est une ère de paix et de croissance économique pour la plus grande partie des nations. L'Europe devient une grande puissance et adopte une langue commune: l'Euro (et oui), un mélange d'allemand, de polonais et de russe. La Chine et les grandes nations sud-américaines s'affirment de jour en jour. L'URSS reste une puissance avec qui compter: de nombreux pays en Amérique, en Afrique et en Asie tombent dans l'orbite de Moscou. Les USA renforcent leurs liens avec le Mexique et le Canada en vue d'une union qui deviendra réalité quelques années avant le Grand Cataclysme.

Tout change au tournant du siècle. Les crises économiques, le développement de nouvelles armes (les mechas, les power armors, les technologies MOM et JAEP...) et la prolifération nucléaire provoquent un refroidissement généralisé des relations internationales. La guerre froide connaît un renouveau soudain. Le pouvoir destructeur de chaque camp est devenu tel que l'on assiste à une multiplication de chantiers titanesques en vue d'édifier le plus grand nombre possible de refuges souterrains. Ceci afin de protéger les populations, les usines, les forces armées, les classes dirigeantes (pas forcément dans cet ordre...). Les corpos les plus puissantes (Cyberworks Network, TRIAX, Mindwerks...) creusent leurs propres complexes au cas où... En 2098, l'URSS, la Chine, l'Europe et l'Amérique du nord sont en capacité de mettre à l'abri une grande partie de leur population, pendant plusieurs jours ou plusieurs siècles, selon le degré de protection et d'autonomie de chaque refuge.

Lorsque le Grand Cataclysme survient, sa soudaineté empêche des centaines de millions de personnes de gagner les refuges en temps. Et, pour ceux qui arrivent à rejoindre les abris, des centaines de mètres de terre et de roche ne protègent pas d'une incursion démoniaque via un Rift... Ensuite, l'isolement, la faim, l'obscurité, la folie détruiront les refuges les plus fragiles. Quand ce ne sont pas les Splugorths ou les Brodkils.

Trois siècles plus tard, cette surabondance de complexes souterrains, déserts ou pas, explique que, partout sur la Terre des Rifts, des centaines de milliers de prospecteurs, humains et D-Bees, continuent de rechercher -- et de trouver! -- ces complexes, qui sont à RIFTS ce que les donjons sont à D&D.

L'illustration qui a amené cette vignette est de Pierre Raveneau (sa page ArStation ici, sa page DeviantArt là et son site à lui).

 

Tag(s) : #RIFTS: VIGNETTE, #PIERRE RAVENEAU ART

Partager cet article

Repost 0