Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pègre nord-américaine de la Terre des Rifts est composée de cinq grandes "familles" (Rifts Black Market). Des familles pas toujours très unies, à l'image de El Oculta, ravagée par une guerre intestine meurtrière pour le contrôle du trafic de D-Blood

Le Chicago Network est, des cinq, l'organisation la plus puissante. Basés à Chi-Town, au cœur de la Coalition, les mafieux du Chicago Network font remonter leurs origines à la prohibition et au légendaire Al Capone. L'organisation est à l'image de la Coalition: puissante, tentaculaire et exclusivement humaine. Si Chi-Town, ses pyramides, ses megablocks et ses Burbs, constitue le centre de l'organisation, les autres États Coalisés (Iron Heart, Missouri, Lone Star) -- à l'exception de l'État Libre du Québec, fermement contrôlé par le Marché Noir -- et leurs alliés (Whykin, El Dorado, Ishpeming, Newtown...) en sont les tentacules.

Le Chicago Network vend des armes, des prothèses bioniques et cybernétiques, des conversions juicer/crazy/cyborg/headhunter/toutcequevousvoulezenfait, de la drogue... Le Chicago Network vend tout ce qui est illégal ou contrôlé par les autorités coalisées. Ainsi ils tirent une grande partie de leurs revenus du trafic de livres, de vieux journaux, de films, de disques...

Ce ne sont pas des amoureux de la culture et de la liberté d'expression, juste des hommes d'affaires. Comme presque tous les citoyens de la Coalition, les criminels du Chicago Network se méfient des D-Bees, de la magie et, dans une certaine mesure, des mutants et des pouvoirs psis. Ils ne vendront pas leurs services à des ennemis de la Coalition mais ne refuseront jamais les crédits d'un D-Bee ou d'un magicien souhaitant leur acheter quoique ce soit.

Dans l'univers de RIFTS, le Chicago Network permet d'introduire des histoires de mafieux "classiques", genre Les IncorruptiblesLes Affranchis, L'Impasse (Carlito's Way), Le Parrain 1, 2 et 3, Scarface... à MegaCity One. Des histoires qui, en JDR, m'intéressent peu et m'inspirent encore moins. De là, peut-être, le manque de saveur abyssal de ce court post mais ça faisait longtemps que je voulais recaser cette illustration d'Andrew Trabbold (son tumblr ici, son blog ici) et le Chicago Network s'y prêtait bien.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #COALITION, #CHI-TOWN BURBS, #BLACK MARKET, #ANDREW TRABBOLD ART, #AMÉRIQUES

Partager cet article

Repost 0