Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 En faisant mes petites recherches sur le Moyen-orient de RIFTS, j'ai appris -- je l'eus su mais j'avais oublié -- que les Goules étaient un mythe arabe. Du coup je suis allé regarder dans mes Rifts Conversion Book si ces créatures apparaissaient. La réponse est oui et elles correspondent au modèle lovecraftien de L'Appel de Cthulhu: des charognards planqués dans les cimetières. J'ai trouvé des variantes dans Beyond The Supernatural RPG (le JDR d'Horreur contemporaine de Palladium Books).

Parmi ces différentes espèces, j'ai une "affection" particulière pour les Dybbuks. Ce sont des entités surnaturelles qui, après avoir tué leurs victimes, prennent possession des corps pour se mêler aux vivants. Pour empêcher le corps-hôte de se décomposer, ils doivent se nourrir de chair fraîche... Des adversaires fort sympathiques pour un scénario orienté Horreur! Je me suis souvenu que les Ogres de mon RIFTS à moi, pour certains d'entre eux, présentaient le même profil: des prédateurs anthropophages se faisant passer pour des humains.

Tout ça pour en venir à Tokyo Ghoul. Ce manga seinen en 14 volumes (la série est terminée) nous cause de super-prédateurs à l'apparence humaine, des "Goules" en l'occurence.

Le pitch:

À Tokyo, sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains pour mieux s’en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu’au jour où il se fait attaquer par l’une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur… Remis de son opération, il réalise peu à peu qu’il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C’est le début d’une descente aux enfers pour Kaneki, devenu malgré lui un hybride mi-humain, mi-goule. (Source: Manga News)

Ces Goules là ressemblent énormément à mes Ogres, beaucoup plus qu'aux Goules de RIFTS et consorts.

Tokyo Ghoul est une bonne source d'inspiration pour tous les scénarios où les PJ doivent lutter contre des monstres anthropophages ayant apparence humaine. C'est une lecture assez quelconque -- ne nous mentons pas... -- mais le dessin, classique, prend de l'ampleur lors de certaines scènes d'action ou lorsque les goules révèlent leur véritable identité. Lors de ces scènes, j'ai trouvé dans ce manga une belle imagination graphique.

A noter que Tokyo Ghoul a une série dérivé, dont je viens d'acquérir le premier tome, par curiosité: Tokyo ghoul: Re. C'est le même auteur: Ishida Sui, au dessin et au scénario. Accessoirement, c'est très très mauvais: ne l'achetez surtout pas. D'ailleurs, n'achetez pas non plus Tokyo Ghoul, empruntez le dans une médiathèque et faites vous un avis.

Comment ça j'ai fait un post pour vous vanter des mangas cacas!? Pas du tout, j'ai fait un post sur mes Ogres de RIFTS en précisant qu'il existe un manga au thème fort semblable. Voilà, voilà...

 

Les Ogres 2
Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #BD, #CONVERSION ONE, #DARK CONVERSIONS

Partager cet article

Repost 0