Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Excellentissime. Après vous avoir chaudement recommandé le visionnage de l'anime Vampire Hunter D: Chasseur de Vampires (Vampire Hunter D tout court, en VO), je viens de regarder la "suite" (ça n'en est pas vraiment une): Vampire Hunter D: Bloodlust. J'ai adoré.

Le pitch en bref:

Né d'une mère humaine et d'un père vampire, D vit entre lumière et ténèbres dans un monde au bord de l'abîme. C'est le pire qu'il tente d'empêcher en se lançant sur la trace de Charlotte Elbourne, une jeune femme kidnappée par Meier Link, un puissant vampire que traque également le clan Markus. Mais autant D que les Markus s'engagent, au-delà de Meier Link, à affronter un adversaire nettement plus redoutable encore, la comtesse Carmilla qui, depuis son tombeau, attend que le sang d'une vierge la ramène à la vie. (Source: Manga News)

Un univers et des personnages assez fascinants, une animation de très bonne qualité, un dessin et une peinture excellentes... Que dire de plus? Voilà un anime de très bonne facture que je rematerai avec grand plaisir. Je vous encourage à le regarder vous aussi pour ses qualités graphiques et narratives. Je vous encourage aussi à le regarder pour mieux vous représenter le background de RIFTS.

En effet, j'avais regardé le premier anime, Vampire Hunter D: Chasseur de Vampires, suite à la lecture d'un article à propos de Vampire Hunter D: Bloodlust, sur un blog consacré à RIFTS. Comment j'ai fait pour regardé le premier anime suite à la lecture d'un article consacré au second? Mystère...

Peu importe: Vampire Hunter D: Bloodlust est une des meilleurs introductions à l'univers halluciné et hallucinant de RIFTS que je connaisse. Si vous visitez mon modeste blog en touriste et que vous avez du mal à vous représenter l'univers de ce jeu pas comme les autres, foncez voir Vampire Hunter D: Bloodlust!

Leila: une jeune femme adoptée par les Frères Marcus, une troupe de mercenaires spécialisés dans la chasse aux vampires. Elle joue les femmes de fer mais elle saura montrer un grande sensibilité quand ça se révélera nécessaire. Un personnage assez attachant.

Leila: une jeune femme adoptée par les Frères Marcus, une troupe de mercenaires spécialisés dans la chasse aux vampires. Elle joue les femmes de fer mais elle saura montrer un grande sensibilité quand ça se révélera nécessaire. Un personnage assez attachant.

Des terres sauvages où se côtoient des influences western, post-apo, steampunk, fantasy... Ça ressemble énormément à la Terre des Rifts ça ma petite dame!

Les influences de Vampire Hunter D: Bloodlust sont innombrables mais -- et c'est là où on voit le talent -- ça n'en devient pas pour autant indigeste. On pourrait aussi mentionner les films de sabre japonais ma foi. Et, en le revisionnant, je ne serais pas étonné de retrouver d'autres genres issus des univers que j'affectionne. Le monde de Vampire Hunter D: Bloodlust est cohérent, totalement fantastique mais cohérent. Visuellement et dans la narration. J'aimerais pouvoir en dire autant de l'univers de RIFTS...

Le côté western assez marqué et la présence des vampires font beaucoup penser au sud-ouest des anciens Etats-Unis et au nord du Mexique. Cette partie de la Terre des Rifts est infestée de vampires, le sud du Rio Grande tout particulièrement. Et les humains et les D-Bees de la région ont appris à vivre, à survivre, aux côtés de ces prédateurs. Dans RIFTS, comme dans Vampire Hunter D: Bloodlust, les croix et les armes en argent sont omniprésentes dans cette partie du monde afin de se protéger au mieux des créatures de la nuit.

Des vampires sortis tout droit de Rifts World Book One: Vampire Kingdoms Revised et Rifts Vampires Sourcebook. Un Dhampir issu de The Rifter #49 (mais je soupçonne fortement Palladium Books d'avoir copié "leur" Dhampir sur D...). Des Frères Marcus au look terriblement juicer (Borgoff, Nolt et Kyle; Rifts Ultimate Edition et Rifts World Book 11: Juicer Uprising), à moins qu'ils ne soient des headhunters ou des mercs (Rifts Ultimate Edition, Rifts Mercenaries, Rifts Meg>rc Ops et Rifts World Book 20: Canada>)... Un psionique surprenant (Grove Marcus; Rifts World Book 12: Psyscape et la gamme Beyond the Supernatural RPG). De la magie. Des D-Bees, des mutants et des créatures surnaturelles (les Barbarois). Un vieil opérateur (Polk). Un shérif et ses adjoints sortis tout droit de Rifts World Book 14: New West. Une faune et une flore extra-dimensionnelles. Des chevaux cyborgs. Des armes MD, des véhicules CMD, des extensions cybernétiques et bioniques... Arrêtez, n'en jetez plus!

Même le vaisseau destiné à emmener Meier Link et Charlotte Elbourne dans la cité de la nuit (une station obitale peuplée de vampires...) m'a fait penser à un vaisseau techno-magique (Rifts Ultimate Edition) capable de créer un Rift pour rallier une dimension peuplée de vampires...

Ce n'est pas du 100% RIFTS mais on n'en est pas loin! Au risque de me répéter, si vous voulez visualiser un peu mieux l'univers de RIFTS, regardez Vampire Hunter D: Bloodlust. Ça ne sera peut-être pas le RIFTS "officiel" mais ça y ressemble vraiment beaucoup! En tous cas, Vampire Hunter D: Bloodlust illustre à merveille mon RIFTS à moi.

Carmilla: la grande méchante de l'histoire. Une Elizabeth Bathory post-apo.

Carmilla: la grande méchante de l'histoire. Une Elizabeth Bathory post-apo.

Vampire Hunter D: Bloodlust. En japonais sous-titrée en anglais. Désolé, je n'ai pas la version VOSTFR...

Tag(s) : #RIFTS!, #ANIMATION, #VAMPIRE KINGDOMS, #NEW WEST, #AMÉRIQUES

Partager cet article

Repost 0