Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samourai Champloo

Sharp like an edge of a samurai sword
The mental blade cut through flesh and bone
Though my mind's at peace, the world out of order
Missing the inner heat, life gets colder
Oh yes, I have to find my path
No less, walk on earth, water, and fire
The elements compose a magnum opus
My modus operandi is amalgam
Steel packed tight in microchip
On my arm
a sign of all-pro
The ultimate reward is honor, not awards
At odds with the times in wars with no lords

A freelancer,
A battle cry of a hawk make a dove fly and a tear dry
Wonder why the lone wolf don't run with a klan
Only trust inst
incts and be one with the plan

Some days, some nights
Some live, some die
In the way of the samurai
Some fight, some bleed

Sun up to sun down
The sons of a battlecry

Aaaaaah, Samourai Champloo. Ça, c'est de la bonne!

Donc, Samourai Champloo: une série de 26 DA de 24 minutes (à une minute près, le même format que Claymore), réalisée par Shin'ichirō Watanabe (Cowboy Bebop, Space Dandy...) et sortie en 2004 au Japon.

Le pitch:

Sous le shogunat Tokugawa, Fuu, une jeune serveuse énergique (et maladroite), obtient de deux porte-lames qu'ils l'accompagnent dans sa recherche d'un mystérieux samouraï "qui sent le tournesol". Ses deux compagnons, Mûgen et Jin, sont le jour et la nuit. Mûgen le vagabond est un chien fou, colérique et excessif, venu des Îles Ryūkyū. Jin, issu d'un prestgieux dojo, est un combattant réservé, froid, tout sur la retenue (et même timide par moments!). Mûgen et Jin sont des épéistes redoutables et, d'ailleurs, ils se sont promis un duel à mort, une fois qu'ils auront aidé Fuu à retrouver ce mystérieux samouraï "qui sent le tournesol".

On suit leurs pérégrinations à travers le Japon d'Edo, Japon que nous découvrons avec eux au travers de multiples rencontres, improbables et chaotiques. Chaque épisode nous montre, avec un souci historique tout relatif et moult anachronismes (calculés: tous servent l'histoire et la narration), un aspect de la société nippone de l'époque: artistes, criminels, fonctionnaires, pariahs... C'est un road movie historique et social!

Je ne saurais trop vous encourager à regarder Samourai Champloo. Passé quelques menus défauts -- j'y reviendrai --, cette série en a à revendre à tous points de vue. Nos trois héros, Fuu, Mûgen et Jin, sont très attachants. D'ailleurs ces trois là, malgré leurs innombrables engueulades, s'attachent les uns aux autres au fur et à mesure de leurs pérégrination. Et on sent bien que l'homme idéal, pour Fuu, doit être un mélange de Mûgen et de Jin...

Mais c'est vrai que, après avoir vu le magnifique générique d'intro (à l'animation clef de cette superbe ouverture: Takeshi Koike, réalisateur du splendide Redline), on peut parfois être déçu par certaines scènes où l'on se dit que le studio avait 10 yens pour faire une scène de deux minutes. Le dessin et l'animation faiblissent par moments mais, même quand la forme pêche, le découpage et l'imagination graphique demeurent excellentes. Visuellement, Samourai Champloo est rempli à ras bord de bonnes idées bien exploitées. Shin'ichirō Watanabe n'est pas un amateur, loin de là.

Pour les oreilles, c'est du très bon. Je l'ai vu en VOSTFR (j'adore la sonorité du japonais même si je ne comprends rien, ou presque) et je trouve que les acteurs en charge des doublages font un excellent travail. Notamment la voix de Mûgen qui va comme un gant au personnage. Et il y a la musique. Samourai Champloo est une série hip hop, à fond. La BO a été réalisée par des artistes hip hop japonais et américains: Fat Jon, Nujabes, Force of Nature... Hip hop très présent dans le son de la série mais aussi dans les images, la narration, le style, l'iconographie... Ce ne sont pas les seules références musicales puisqu'on y entend aussi de la musique traditionnelles -- certains morceaux sont magnifiques -- de ci de là. Et même du jazz me semble-t-il...

A l'imagination graphique et au son, il faut ajouter le rythme, l'énergie, l'humour... De la bonne je vous dis.

Et pour le JDR? Les épisodes de Samourai Champloo sont tous exploitables pour n'importe quel JDR japonisant et médiéval. Pour RIFTS, c'est une ressource pour des scénarios se déroulant dans l'Empire du Japon (Rifts World Book 8: Japan).

Hi Izuru Style!!!

Tag(s) : #ANIMATION, #JAPAN

Partager cet article

Repost 0