Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Grand-Duché de Lituanie

Encore un coin de la Terre des Rifts où les PJ de mes joueurs n'iront jamais!

Un peu d'histoire pour commencer. Le Grand-duché de Lituanie est un état médiéval d'Europe orientale qui, né au XIIème siècle, s'unit à la Pologne en 1569. Issu de l'ancien Royaume de Lituanie, le Grand-duché finira par dominer une grande partie de l'Europe de l'est au XVIème siècle. C'était un état multi-ethnique peuplé de Slaves, Baltes, Juifs, Allemands... La domination culturelle des Lituaniens sur le grand-duché était toute relative: les futurs Biélorusses se considéraient alors comme "lituaniens" et la langue slave faisait office de langue administrative. Nous sommes encore loin des états-nations des XIXème et XXème siècles.

Pourquoi je vous cause du Grand-duché? Parce que cet état était une état païen. Oui, "païen". Et je ne vous parle pas là d'un quelconque royaume barbare autour de l'an 500 après J.-C.. Non, je vous parle d'une grande nation européenne où la christianisation a débuté réellement à l'extrême fin du Moyen-âge! A la Renaissance! Mieux, le polythéisme lituanien se serait perpétué dans les campagnes jusqu'au XXème siècle.

Vous, ça vous fait une belle jambe, peut-être, mais moi, en tant que fan d'histoire, je trouve ça fascinant qu'un état européen ait été encore polythéiste 1000 ans après la conversion de Clovis, 500 ans après la conversion des Scandinaves... Alors que l'Europe entamait sa révolution industrielle, dans les campagnes et les forêts lituaniennes, on continuait à adorer les antiques divinités baltes...

Quel rapport avec la Terre des Rifts? Vous ne me voyez pas venir avec mes gros sabots? Les Anciens Dieux pardi! Hop, je vous refile un lien vers God Checker (en anglais, désolé). Et je vous renvoie à Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse. Les anciennes divinités baltes sont, pour certaines d'entre elles, revenues sur Terre après le Grand Cataclysme. Elles ont retrouvé une contrée largement dépeuplée, la faute à un hiver de plusieurs années et quelques invasions démoniaques (Rifts World Book 17: Warlords of Russia et Rifts World Book 18: Mystic Russia).

Ces divinités baltes sont donc de retour. Une partie d'entre elles du moins. Certaines veulent se reconstituer un stock d'adorateurs (c'est quand-même l'EPP -- Energie Psychique Potentielle; PPE en VO -- de leurs fidèles qui les nourrit). D'autres font juste du tourisme. D'autres encore, parmi les plus malveillantes, croquent du mortel et font régner la terreur dans les terres sauvages entre la Vistule et le Dniepr.

Divinité balte en train d'arpenter les forêts lituaniennes à la recherche de nouveaux jouets... Illustration de Sarunas Macijauskas.

Divinité balte en train d'arpenter les forêts lituaniennes à la recherche de nouveaux jouets... Illustration de Sarunas Macijauskas.

Mais quand vient le moment de peupler ces anciennes terres païennes, me voilà bien embêté. Je ne connais rien à la mythologie balte. RIEN. Et ce n'est pas l'intertoile qui va m'aider. Les ressources en français sont extrêmement rares, voire inexistantes. Sur le net comme dans les médiathèques et les librairies. En anglais, c'est à peine mieux. Il doit certainement exister du matériel en lituanien et en letton (ou russe, biélorusse et polonais) mais la barrière de la langue va me poser un sérieux problème... Il y a bien quelques noms de divinités, quelques héros et héroïnes, mais, très rapidement, c'est le désert.

Pourquoi je vous ponds un article sur une contrée que je suis bien en peine de peupler avec un quelconque D-Bee issu des mythologies locales? Parce que, comme dit plus haut, l'espérance de vie particulièrement longue du paganisme en Lituanie me fascine. Dans la chronologie de RIFTS, il s'écoule deux siècles à peine entre la disparition du vieux culte (vers 1900, au doigt mouillé) et le retour des Anciens Dieux baltes dans le coin après le Grand Cataclysme (2098 après J.-C.). Deux siècles. Un clignement d’œil cosmique.

Plus que les autres pays européens, l'ancienne Lituanie, dans ses frontières du XVIème siècle, est pétrie de paganisme. Dans ma perspective imaginaire à moi ("perspective imaginaire"... Hum...). Aussi je ne résiste pas à la tentation de ressusciter le Grand-duché dans la Terre des Rifts en 2386 après J.-C.. Un Grand-duché voué à l'adoration et au service des Anciens Dieux baltes.

Les sujets du Grand-duché sont les quelques communautés, humaines, mutantes et D-Bees, éparpillées entre l'ancienne Prusse orientale et le Dniepr. C'est le culte des Anciens Dieux baltes qui les unit, ainsi que l'obéissance au grand-duc.

Mais c'est qui le grand-duc? Un vampire.

Des suceurs de sang alliés à des Dieux Anciens (oui, Dieux Anciens et Anciens Dieux, ça marche dans les deux sens: c'est la magie de la langue française)? Les lecteurs les plus attentifs de ce blog pourront objecter que je vous ai déjà fait le coup. Et ils auront raison. En effet, dans mon RIFTS à moi, les dieux aztèques les plus vilains pas bôs se sont alliés avec les vampires mexicains d'Aztlan-Tenochtitlan (Rifts World Book One: Vampire Kingdoms et Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse).

Les vampires d'Europe de l'est ont déjà eu droit à deux posts: Les Strigois et La Roumanie. Comme les vampires d'Amérique latine, ils étaient issus d'un entité Surnaturelle Extra-dimensionnelle: une Entité Vampire. Une sorte de Grand Ancien lovecraftien avec plein de dents au bout des tentacules. J'aime beaucoup le concept d'Entité Vampire. Ça me cause ces quasi-dieux suceurs de sang planqués sous les pyramides aztèques et mayas. Mais pour l'Europe de l'est, je suis tenté de recourir à un autre type de vampire: le Damné.

Les Damnés sont des vampires dont le "lignage" ne remonte pas à une créature surnaturelle extra-terrestre maléfique. A l'origine des Damnés, il y a un simple mortel qui a commis des actes tellement malveillants que la mort lui a été refusée et qu'il a été transformé en vampire (The Rifter #49). Tout à fait: il s'agit du modèle classique, du vampire "stokerien".

L'Europe de l'est ne manque pas de figures de Damnés potentiels: Vlad l'Empaleur, bien sûr, et Elizabeth Bathory, forcément. Des monarques de la région peuvent remplir les critères eux-aussi: Ivan le Terrible, Attila (ou un quelconque khan hun, avar, hongrois ou mongol), le sultan turc ottoman Mourad IV... Après ce ne sont que des inspirations, des suggestions.

Car, contrairement à Vampire : La Mascarade, RIFTS ne se prête pas bien à une incarnation de personnages historiques dans un univers ludique, me semble-t-il. Le seigneur de guerre valaque, l'aristocrate hongroise, le sultan turc... Ce sont des figures évocatrices qui permettront d'incarner ces Damnés et de donner une couleur locale à leur progéniture. Mais il ne faut pas les nommer: ils doivent rester mystérieux, flous...

Dans Vampire Hunter D: Bloodlust (encensée ici), je prétendais que Carmilla, la grande méchante, était un avatar d'Elizabeth Bathory (Meier Link jouant le rôle de Dracula, si si). Et c'est suffisant: les scénaristes ont bien fait de copier le concept sans copier le personnage. Car nul besoin d'en faire la véritable Elizabeth Bathory transformée en vampire pour que l'histoire fonctionne. Sauf dans Vampire: La Mascarade où, les joueurs jouant eux-mêmes des vampires immortels, incarner l'histoire de l'humanité au travers des PJ et PNJ devient pertinent et intéressant en termes de jeu.

La grande-duchesse vous souhaite la bienvenue dans la Lituanie de RIFTS... Illustration de Gerald Brom.

La grande-duchesse vous souhaite la bienvenue dans la Lituanie de RIFTS... Illustration de Gerald Brom.

En conséquence les princes vampires d'Europe de l'est vont être un ancien maître de guerre, une noble décadente, une sorcière Rom... Relisez la fin de mon post sur les Strigois. Aux Maisons vampires évoquées il faut maintenant en ajouter une nouvelle: celle du grand-duc balte.

Les princes vampires européens ont été plongés en léthargie pendant plusieurs siècles avant l'éruption des Rifts. Enterrés à plusieurs centaines de mètres sous terre, ils ont laissé passer les années, attendant le retour de la magie sur Terre. Et l'affaiblissement du genre humain.

Leur heure est venue.

Le grand-duc -- celui de la Terre des Rifts, pas les grands-ducs historiques! -- était déjà assimilé à une divinité lorsque la Lituanie était encore païenne. Je lui verrais bien prendre la forme de Pikulas, un dieu de la mort, des enfers, de la haine... Parfait! D'autant plus que Pikulas semble avoir eu plusieurs incarnations: une chtonienne et une terrestre, du peu que j'ai compris. Le grand-duc Pikulas serait alors le frère vampire et immortel du dieu de la mort Pikulas. Vous suivez? Et, comme en Aztlan, une coterie de dieux malveillants seconde le grand-duc vampire et fait régner la terreur sur la région. Parce que si c'était les dieux des bisounours qui étaient apparus dans le coin, on s'emmerderait sévère et je n'aurais pas grand chose à vous raconter...

Mais la mainmise du grand-duc Pikulas sur la contrée reste précaire. Les moines-soldats et les sovietskis (on attend un Rifts Sovietskis dans l'année...) sont solidement implantés sur les côtes baltes et sont des ennemis déclarés du Grand-duché. La lutte est acharnée entre ces humains et les hordes monstrueuses de Pikulas. Un autre adversaire de taille est le seigneur de la guerre Igor Serijev, "le chevalier noir" ou "le rat de Minsk" (Rifts World Book 18: Warlords of Russia). Celui-ci est installé dans son fief de Minsk (mais vous aviez compris) et il revendique toutes les terres comprises entre l'embouchure de la Vistule et le Dniepr. C'est-à-dire toutes les terres revendiquées par Pikulas et ses alliés divins... Bref, ça poutre à tout va.

A moins que... A moins que Igor Serijev ne soit lui-même un allié ou un agent du grand-duc Pikulas. Après tout, derrière ses airs affables, Serijev est une sinistre crapule à la tête du plus grand réseau d'assassins et de criminels de toute la Sainte Russie. Les autres seigneurs de la guerre russes n'ont pas encore pris la mesure de l'emprise de Serijev sur le milieu criminel russe. Je n'imagine pas forcément Igor Serijev comme un laquais obséquieux de Pikulas mais plutôt comme un opportuniste qui a vite compris ce que les vampires baltes pouvaient apporter à ses affaires...

Mais bon, tout ça ce sont des hypothèses de travail qui seront totalement transformées le jour où je trouverai des sources intéressantes, fournies et évocatrices concernant les mythologies baltes... Et que je prendrai le temps de les lire. Et de faire un nouvel article. Bref, c'est pas pour demain.

Si les ressources scientifiques et technologiques du Grand-duché demeurent rares, certains peuples D-Bees fidèles au grand-duc ont emmené quelques artefacts de leurs mondes d'origine. Les humains du Grand-duché préfèrent le matériel allemand (TRIAX en tête) et russe (Warlords et Sovietskis confondus). Les plus démunis utilisent les vieilleries steampunk de la Pologne voisine et de l'Allemagne du IVème Reich. Illustration de Sarunas Macijauskas.

Si les ressources scientifiques et technologiques du Grand-duché demeurent rares, certains peuples D-Bees fidèles au grand-duc ont emmené quelques artefacts de leurs mondes d'origine. Les humains du Grand-duché préfèrent le matériel allemand (TRIAX en tête) et russe (Warlords et Sovietskis confondus). Les plus démunis utilisent les vieilleries steampunk de la Pologne voisine et de l'Allemagne du IVème Reich. Illustration de Sarunas Macijauskas.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #EUROPE, #RUSSIA, #VAMPIRE KINGDOMS, #PANTHEONS O.T.M., #GERALD BROM ART, #SARUNAS MACIJAUSKAS ART

Partager cet article

Repost 0