Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouveau post. Nouvelle rubrique, 50 States of RIFTS, qui devrait accueillir logiquement 50 articles puisqu'il s'agit d'évoquer, plus ou moins brièvement, les 50 états américains dans mon RIFTS à moi. Autant dire que je suis loin d'en avoir fini (déjà que je n'ai fait que 5% du boulot dans ma série sur les provinces de France)...

Aujourd'hui, pour débuter, le Maine. Pourquoi le Maine? Stephen King bien sûr.

Je n'aime pas tout ce que Stephen King a publié -- d'ailleurs je n'ai pas tout lu -- mais j'en aime une grande partie. C'est la lecture de ses romans et nouvelles qui, étant ado, m'ont initié, pour partie, au Fantastique et m'en ont donné le goût. Il est quand-même particulièrement doué pour poser des personnages terriblement attachants et une ambiance terrible.

La plupart de ses œuvres se déroulent dans le Maine, l'état où Stephen King est né. Il n'en a pas bougé depuis 68 ans (hormis l'hiver où il se réfugie en Floride).

Dans RIFTS, le Maine est quasi vide de présence humaine. Il y a bien quelques colons venus de l'Ouest mais ils ont fort à faire pour survivre aux raids des esclavagistes Splugorths (Rifts World Book 2: Atlantis) et aux conflits avec les D-Bees locaux qui voient d'un mauvais oeil l'arrivée des humains (Rifts World Book 30: D-Bees of North America). Il y aussi quelques tribus indiennes d'Anciens (Rifts World Book 15: Spirit West), des Shemarrians (Rifts Shemarrian Nation) et des éclaireurs et aventuriers québécois (Rifts World Book 20: Canada trong>et Rifts World Book 22: Free Quebectrong>). Et j'allais oublier les tribus de wild psi-stalkers (Rifts Ultimate Edition et Riftsong> World Book 23: Xiticix Invasion) et les fées, nombreuses dans le coin (Rifts Conversion Book One -Revised). Et ça fait déjà pas mal de monde... Voilà pour le RIFTS officiel.

Et dans mon RIFTS à moi?

Le Maine est un setting horrifique, clairement. Merci Stephen King. Il ne s'agit pas de refaire dans un futur apocalyptique les histoires de King qui s’accommodent parfaitement de notre époque (hormis La Tour Sombre et Talisman; et peut-être que j'en oublie d'autres). Il s'agit plutôt de laisser les horreurs imaginées par Stephen King s'emparer d'un état plus ou moins désert.

Les vampires de Salem, les psis torturés de Carrie, Shining (dans le Colorado? oh, ça va...) et Charlie, les revenants de Simetierre et Shining (dans le Colo... mais laisem>sez-moi tranquille à la fin!), les entités extra-dimensionnelles de Ça et Les Tommyknockm>ers, les loups-garous de L'Année du Loup-garou, les machines possédées de Christine et Maximum Overdrive, les créatures de Brume, les sorciers démoniaques de Bazaar et La Tempête du Siècle... Changez les noms. Conservez l'ambiance. Lâchez tout!

50 States of RIFTS: le Maine
Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #50 STATES OF RIFTS, #AMÉRIQUES

Partager cet article

Repost 0