Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Généticiens de Pandore sont le double maléfique des Épiméthéens de Mu.

A l'origine, il y a le Dieu Génétique, une divinité malfaisante passée maître dans l'ingénierie génétique. J'imagine un Gene-Splicer particulièrement puissant (Rifts World Book 7: Underseas et Rifts Sourcebook 3: Mindwerks) qui aurait soutenu les Titans dans target="_blank" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Titanomachie">leur guerre contre les Olympiens et qui aurait été vaincu par Epiméthée, le renégat. Ennemi acharné de ses descendants, les Epiméthéens, il conçut un plan machiavélique pour les exterminer. Il créa de toutes pièces une "déesse" de toute beauté capable d'identifier, manipuler et transformer le code génétique des créatures vivantes: Pandore. Puis il envoya Pandore chez les Épiméthéens de Mu qui la reçurent comme un cadeau des Dieux. N'ayant plus de contacts avec les Olympiens, les Épiméthéens se méprirent en imaginant que l'entité leur était vraiment envoyée par les Dieux de l'Olympe.

Pandore sut se faire adorer des Épiméthéens. Mieux: sa beauté et ses pouvoirs en firent bientôt l'impératrice de Mu. Quand son emprise sur l'empire prométhéen fut incontestée, elle décréta la levée de l'interdit concernant les manipulations génétiques sur les êtres vivants, doués de conscience ou non. Jusqu'ici les Épiméthéens concevaient les objets bio-organiques ex nihilo. Il leur était interdit de transformer des créatures vivantes. Aussi ils se contentaient de récolter du matériel génétique, de le développer en laboratoire et de façonner de nouveaux organismes pour construire leurs machines, véhicules, armes...

Pandore leur proposait de transformer les êtres vivants directement, de les cloner, de les améliorer, de les changer... Sans leur demander forcément leur avis. De nombreux Épiméthéens, notamment parmi les génologistes et les biologues, se montrèrent enthousiastes et accueillirent la levée de l'interdit avec un mélange d'espoir, d'orgueil et de folie. D'autres, nombreux, furent horrifiés et voulurent empêcher cette ignominie.

Des clans se dressèrent contre d'autres clans. Des rivières de sang commencèrent à couler. Et Pandore révéla son vraie visage.

Aidés par les monstruosités créées en laboratoires et par des armées de clones, les Pandoréens allaient finir par l'emporter lorsque se produisit le premier Grand Cataclysme. Alors que Mu s'abîmait lentement dans une autre dimension, la magie s'affaiblissait drastiquement, bridant les pouvoirs de Pandore et du Dieu Génétique. Exilés dans un autre univers, faible en mana (P.P.E., l'énergie magique), avec leur continent, les opposants de Pandore mirent à profit leur maîtrise technologique pour prendre le dessus et exterminer les "hérétiques" qui avaient osé brisé l'Interdit.

Décimés, traqués, les fidèles de Pandore se réfugièrent dans leur dernier laboratoire, enfoui sous les montagnes titanesques qui coupent le continent en deux. Sans magie, impuissants, ils se plongèrent dans un sommeil pluri-millénaire dans des sarcophages bio-stasiques. Pendant ce temps, affaiblis par la guerre civile et l'exil dimensionnel, les Épiméthéens traditionalistes avaient fort à faire pour résister au soulèvement des anciens peuples de Mu, bien décidés à reconquérir le continent.

Arrive le second Grand Cataclysme: Mu réapparaît sur la Terre, devenue la Terre des Rifts. Le retour massif de la magie réveille Pandore et permet le retour du Dieu Génétique. En 14000, nombre de fidèles n'ont pas survécu à la bio-stase et les survivants sont bien rares. Ces derniers et leurs descendants deviendront les Premiers-Nés. A partir de ce laboratoire et de cette poignée de fanatiques, Pandore et le Dieu Génétique vont rebâtir un empire.

Nous sommes en 2386 AD. En bientôt trois siècles, les laboratoires et les clones se sont multipliés: l'Empire Génétique de Pandore est prêt à repartir à la conquête de Mu. Et de la Terre des Rifts.

Au sommet de l'Empire se trouve le Dieu Génétique. Son avatar terrestre est le maître immortel des complexes souterrains qui sont le cœur vibrant de l'empire. Il est servi par un clergé de prêtres fanatiques, tous Premiers-Nés, et d'acolytes lobotomisés, des clones.

Pandore est l'impératrice-mère, celle qui a brisé l'Interdit. Elle règne en monarque absolue et n'a à répondre de ses actes qu'au Dieu Génétique. Elle est secondée par les magiciens génétiques (génomanciens), les maisons nobles (les anciens clans fidèles à l'impératrice) et les génochniciens. Les magiciens génétiques/génomanciens, comme leur nom l'indique, maîtrisent la magie génétique (ne cherchez pas dans le Rifts Book of Magic: vous ne trouverez rien) et sont organisées en différents covenants qui sont autant de laboratoires impies. Les clones sont maintenant plus nombreux au sein des covenants que les Premiers-Nés. Les maisons nobles rassemblent les Premiers-Nés. Elles ont leurs propres laboratoires et des armées de clones à leur service. Les génochniciens sont des scientifiques, des techniciens, des ingénieurs, qui conservent et développent l'ancien savoir biologique et génétique des Épiméthéens. Comme au sein du clergé, on y trouve des Premiers-Nés et des clones.

Au fil des décennies, des masses de clones, doués et/ou méritants ont été affranchis et ils constituent maintenant l'immense majorité des sujets libres de l'Empire. Certains clones particulièrement qualifiés sont montés très haut dans la hiérarchie de l'armée, des covenants ou des génochniciens. Seul la prêtrise et les maisons nobles leur demeurent interdites.

L'armée a une organisation très éclatée. A côté de l'armée régulière, qui n'obéit qu'à Pandore, on trouve une multitude d'armées privées: clergé, covenants, maisons nobles et laboratoires genochniciens. Les clones rassemblent 99% de l'armée, les Premiers-Nés des maisons nobles se partageant le 1% restant. Les monstres issus des cuves génétiques sont les troupes de choc de cette sinistre cohorte.

En bas de la société impériale, il y a la masse immense des clones esclaves. Ceux qui ne sont pas dans l'armée remplissent toutes les tâches ingrates de l'Empire pandoréen: travaux de force, pénibles, répétitifs, sales... Assistants de labos, cobayes, fournisseurs d'organes ou de gènes, acolytes des temples, esclaves sexuels, gladiateurs, victimes sacrificielles...

A la surface de Mu, l'Empire n'étend pas sa domination par la seule puissance de ses légions génétiques. Partout en Mu, et sur la Terre des Rifts, sorciers et prêtres (Rifts Conversion Book One Revised) fondent des sectes à la gloire du Dieu Génétique tandis que les génomanciens et les génochniciens multiplient les laboratoires secrets et les fermes à clones. Même au sein des clans traditionalistes épiméthéens, Pandore et le Dieu Génétique ont des adeptes qui attendent leur heure...

Mais le plus inquiétant est peut-être le lent réveil des abominations génétiques antérieures au premier grand Cataclysme. Plongées dans un profond sommeil, dans des laboratoires oubliés, pendant plusieurs millénaires, elles sont en train de revenir à la vie. Épiméthéens et Pandoréens se livrent à une course de vitesse pour retrouver ces laboratoires oubliés, les secrets qu'ils dissimulent et les créatures qu'ils abritent. Pour les détruire... Ou pour les utiliser.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #MU, #PANTHEONS O.T.M., #EDOUARD GUITON ART, #OLYMPUS

Partager cet article

Repost 0