Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baston: D10, D20, D30...

Les combats restent un gros morceau de RIFTS. Surtout avec l'équipe de PJ que je me paye...

Dans la plupart des JDR, la puissance martiale d'un personnage dépendra principalement de ses compétences de combat (que ce soit un score, un bonus au dé, un pourcentage...). Pas dans RIFTS.

A RIFTS, un combattant compte avant tout sur sa capacité à encaisser les coup, sur les dégâts qu'il peut faire et sur son nombre d'actions par round. Ses bonus de combat ne sont pas vraiment significatifs. "Significatif"? Je m'explique.

Je joue à Wasteland. Mon PJ est un barde scrounger particulièrement doué à l'arc. Lorsque je tire, je jette un D10 et je fais la somme avec mon score de tir de 16 (habileté 8 + armes de tir 8 = 16). Je dois dépasser un certain seuil pour toucher. Avec un D10, mon score de 16 est significatif, très significatif.

Tel n'est pas le cas à RIFTS. PJ et PNJ jettent un D20 et font la somme avec un score de combat qui excède rarement 5... La part disproportionnée du hasard (le D20) par rapport au score fait que les scores/compétences de combat (attaque, parade, esquive, Maîtrises d'Armes...) jouent un rôle minime, très minime, en combat. Il y aurait bien quelques nuances à apporter (les mechas et leurs gros bonus, le bonus de P.P....) mais retenez ça: à RIFTS, vos scores de baston comptent pour peau de zob.

On va essayer d'y remédier.

Pour rendre les scores plus importants qu'ils ne le sont déjà, je vais passer au D10, tout simplement. PJ et PNJ feront désormais un jet avec un D10 et feront la somme avec leur score de combat. Ça réduit la part de hasard et valorise les talents martiaux des combattants.

Par contre, un D10 n'ayant pas de "20 naturel", on ne peut plus faire de critique! A moins de jeter un D20 bien sûr. Jeter un D20? Oui, je garde cette possibilité. Sauf que, sur un D20, tout chiffre impair vaut zéro. C'est un risque à prendre, mais c'est aussi une opportunité pour les plus faibles.

Et puis il y a le D30. Le D30? Oui, le D30. Les combattants peuvent jeter un D30 et faire la somme avec leur score. Sauf que, comme avec le D20, un impair vaut zéro. Sauf que, sur un D30, un impair équivaut aussi à un échec critique! Et quand je dis "échec critique", je pense blessure, catastrophe, gros malus pendant un round ou plus, pénalités diverses... Bref, je suis en train de me fabriquer une petite table des échecs critiques bien vicieuse. Suffisamment pour que les joueurs, et moi-même!, y réfléchissent à deux fois avant de lancer un D30... A noter qu'un "30 naturel" équivaut à un super critique: on multiplie les dégâts par trois!

Voilà l'idée. J'essaye ça à la prochaine partie (une grosse baston contre cultistes, sorcier et Grand Ancien) et je vous en recause.

Je précise quand-même que, en JDR, je ne suis pas un grand fan des combats mais que, à RIFTS, j'y ai pris goût (surtout depuis que j'ai changé les règles d'actions et d'initiative).

Tag(s) : #RIFTS: RÈGLES MAISON, #BENEDICK BANA ART

Partager cet article

Repost 0