Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Wolfens sont une race majeure du Monde de Palladium. Ce sont des loups humanoïdes géants et intelligents qui, à partir de l'union de douze tribus, ont édifié un empire civilisé et conquérant (Wolfen Empire Adventure Sourcebook pour Palladium Fantasy RPG). On les retrouve dans d'autres parties du Multivers de Palladium: dans les Trois Galaxies (Rifts Dimension Book 2: Phase World) et sur la Terre des Rifts (The Rifter 1).

Avant même de vous parler des Wolfens de la Terre des Rifts, je dois préciser quelques petits points concernant ceux du Monde de Palladium. J'ai dit qu'ils faisaient partie d'un empire civilisé -- c'est le background officiel -- mais, grand fan de l'univers d'Aarklash, j'ai envie de mettre en avant leur côté animal et barbare. Considérant que l'Empire Wolfen (celui du Monde de Palladium, suivez un peu) est issu du rassemblement de douze tribus, on peut imaginer que d'autres tribus (dix? vingt?) ont conservé un mode de vie et des croyances primitives. Alors que l'Empire Wolfen est centré sur les Monts Algor, les tribus "traditionalistes" arpentent les terres glaçées du nord (Adventures in the Northern Wilderness, Further ><em>Adventures in the Northern Wilderness et PFRPG Book 12: Northern Hinterlands). Les interactions entre Wolfen civilisés et primitifs doivent être, selon moi, particulièrement tendues, compliquées... Intéressantes!

Les Wolfen impériaux (les civilisés donc) ont une culture très proche de celle de la Rome antique: organisation politique, architecture, droit, valeurs, guerre... A tel point que j'en viens à penser qu'il y a des connections entre Rome et les Wolfen de Palladium. Les fils de Mars, Romulus et Rémus, pourraient faire office de lien entre ces deux imaginaires. Imaginons que, élevé par une louve (un animal? une créature magique? une déesse sauvage?), Rémus ait adopté la forme d'un loup humanoïde géant tandis que son frère optait pour celle d'un être humain. Imaginons que Romulus n'ait pas tué Rémus. Imaginons que Rémus ait quitté la Terre pour s'exiler sur le Monde de Palladium...

Voilà. Romulus a fondé Rome tandis que son frère fondait ce qui allait devenir l'Empire Wolfen dans les Monts Algor. Sept collines d'un côté, douze tribus de l'autre. L'Empire Romain a fini par s'effondrer tandis que, dans une autre dimension, l'Empire Wolfen prospérait.

Et RIFTS? Nous y venons. Avec le Grand Cataclysme et l'éruption des Rifts, des Wolfen impériaux de Palladium se sont retrouvés transportés, contre leur gré, en Italie, dans le Latium. Ils s'en sont sortis grâce à la découverte de stocks d'armes de l'OTAN qui leur ont permis de survivre puis de se tailler un domaine en Italie centrale (The Rifter 1). Coincés sur la Terre des Rifts, ne sachant comment rentrer chez eux, ils ont édifié un nouvel Empire Wolfen sur Terre. Mais qu'elle ne fut pas leur étonnement de découvrir le passé impérial de Rome et les similitudes avec leur propre culture. Le souvenir de Rémus est depuis longtemps tombé dans l'oubli mais la légende des deux fils de Mars a fait comprendre aux Wolfen exilés qu'un lien existait entre la ville éternelle et leurs origines.

Ce nouvel Empire Wolfen a pris, bien évidemment, Rome pour capitale. Les humains survivants, et les D-Bees égarés, sont devenus sujets de l'Empire. Les Wolfens, très tolérants d'un point de vue religieux, ont laissé au pape et à ce qui restait de l'église catholique, les ruines de la rive droite de la baie du Tibre. Avec la montée des eaux, la Méditerranée a envahi la vallée du Tibre, noyant une partie de la ville. Les catholiques ont reconstruit une cité à la gloire de l'Eglise et du Christ tandis que, sur la rive opposée, les Wolfens édifiaient une nouvelle cité antique avec thermes, arènes, hippodromes, palais impériaux, temples, sénat, villas... Chose curieuse: l'Empire entretient plutôt des bonnes relations avec l'Eglise catholique. Un nombre conséquent de Wolfens s'est converti au christianisme et l'Empire respecte et protège la souveraineté des quartiers occidentaux de Rome. Les impériaux ont d'ailleurs autorisé l'implantation de plusieurs commanderies de moines-soldats sur le territoire impérial, la plus célèbre étant celle du Mont Cassin.

Les Wolfens, à l'origine, pratiquent différents cultes (Dragons & Gods). Certains d'entre eux adorent les Dieux d'Egypte (si si). D'autres vénèrent les Dieux du nord (pas les dieux scandinaves mais les dieux du nord du Monde de Palladium). D'autres encore sont adeptes du druidisme et il y a même des athées. Sur la Terre des Rifts, ils se sont retrouvés face à face avec les anciens Dieux de l'Italie antique, notamment les Dieux de Rome: Mars bien sûr, Jupiter, Junon, Minerve... Dans le background officiel de RIFTS (Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse), les "dieux" de Rome ne sont pas des vrais Dieux mais des entités puissantes qui se font passer pour tels, des escrocs et des imposteurs donc. Pas dans mon RIFTS à moi. Les Dieux de Rome constituent un panthéon indépendant de celui des Olympiens. Ceci parce que nombre de dieux latins sont très différents de leurs "équivalents" grecs (Mars), ou n'ont pas d'équivalents (Sylvanus, Janus) aussi je préfère les différencier. Puis les Dieux, c'est comme les flingues et les monstres dans un JDR, plus y en a mieux c'est. Dieux de Rome et Wolfens ont tout de suite compris l'intérêt qu'ils avaient à s'allier. Les uns et les autres étaient soucieux de restituer à Rome sa gloire et son prestige. Peu à peu, les Dieux de Rome, sous une forme lupine, sont devenus les Dieux du nouvel Empire, les Dieux égyptiens et les Dieux nordiques se retrouvant marginalisés.

Pendant deux siècles, les Wolfens ont consolidé leur emprise sur le Latium, soumettant les communautés humaines et D-Bees et chassant les monstres et autres diables ou démons. De sujets de l'Empire, les humains et les D-Bees ont fini par obtenir la citoyenneté pour les plus méritants et les plus loyaux d'entre eux. De plus en plus nombreuses, renforcées par les contingents humains et D-Bees, de mieux en mieux équipées, les troupes impériales se sont senties pousser des ailes.

Au nord, menacés par les Gargouilles (Rifts World Book 5: Triax & The NGR), les nouveaux royaumes étrusques -- oui, les Dieux étrusques sont revenus eux aussi -- se sont placés sous la protection de Rome. Les légions wolfens ont repoussé les pillards gargouilles jusqu'à la baie du Pô et aux ruines de Milan où une colonie fut établie.

A l'ouest, les légions se sont emparé sans coup férir de la Corse et de la Sardaigne, détruisant au passage les havres des pirates esclavagistes.

A l'est, l'Empire crée des colonies et des routes dans les Apennins et sur l'Adriatique. Les communautés isolées rallient la bannière impériale l'une après l'autre. Les Gargouilles et les races monstrueuses évitent dorénavant la région. Ça ne veut pas dire que le coin est maintenant sans danger, loin de là.

Au sud, les légions ont mené une campagne éclair contre les oligarchies mafieuses. Durant les Ténèbres, le crime organisé avait constitué dans le sud de l'Italie des états féodaux dominés par les membres des organisations: la Mafia en Sicile, la Camorra en Campanie, la 'Ndrangheta en Calabre et target="_blank" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Sacra_corona_unita">la Sacra corona unita dans les Pouilles. En quelques mois, les quatre vieux royaumes (humains mais profondément corrompus et inégalitaires) ont été conquis et annexés. Seule la Sicile a échappé à une conquête totale. Les oligarques contrôlent encore le centre de l'île tandis que les Wolfens ont conquis la côte nord. Les Baal-rogs de Carthage se sont emparés de la côte sud. La côte orientale est tombée dans l'escarcelle de la mégacorpo Ares MegaTechnologies.

Avec la conquête, extrêmement rapide, de l'Italie du sud, l'Empire wolfen est rentré en contact avec les Olympiens et les nombreuses races qui leur sont inféodées. Depuis plusieurs décennies, les peuples de Grèce (Satyres, Centaures, Sphinxs, Cyclopes, Races d'Or, d'Argent, de Bronze...) colonisaient l'Italie du sud, créant communautés, cités et royaumes. Les oligarques toléraient leur présence et garantissaient l'autonomie des territoires "grecs" tant que ceux-ci leur versaient tribut. Les Grecis s'apprêtaient à se soulever et à conquérir les quatre oligarchies lorsque les légions wolfens les ont devancé. Rome a intégré les colonies olympiennes à son domaine, leur laissant une autonomie limitée. Seules Catane et Syracuse ont su conquérir leur indépendance sur les oligarques et la préserver des Wolfens.

Pour l'instant Dieux de Rome et de Grèce se jaugent. Dans le Multivers, les Olympiens constituent un panthéon majeur (grâce à leurs prouesses technologiques et techno-magiques) et sont autrement plus puissants que les Dieux latins. Mais, sur la Terre des Rifts, Rome est en position de force. Les cités grecques ont peut-être la technologie mais Rome a le nombre, le mental et l'expérience militaire. Les Néo-macédoniens pourraient peut-être rivaliser mais ils sont trop pris par leur guerre contre les Gargouilles dans les Balkans. Les avatars terrestres d'Athéna, Héphaïstos et Vulcain entretiennent le statu quo: ces trois-là (deux Olympiens et un Dieu latin) ont fondé Ares MegaTechnologies et ne veulent pas voir leurs deux "familles" bousiller leur business en se prenant le bec sur la Terre des Rifts. Enfin les Olympiens et les Dieux de Rome ont des ennemis communs: les Gargouilles, Carthage et l'Empire du Phénix. Zeus et sa troupe se sont faits une raison: l'Italie du sud est romaine jusqu'à nouvel ordre.

Dans la péninsule, les Wolfens ont du composer avec d'autres anciennes divinités revenues faire un petit tour sur la Terre des Rifts après plus de deux mille ans d'absence. J'ai déjà mentionné les Dieux étrusques qui, même soumis à Rome, ont un rôle primordial en Étrurie. Mais il faut aussi compter avec les Dieux des Ombriens, des Messapes, wikipedia.org/wiki/Ligures">des Ligures, des Sicules, des Osques... Sans oublier toute la ménagerie mythologique et les D-Bees qui les accompagnent.

En rédigeant cet article sur le nouvel Empire Romain de nos amis à poil long, je me suis rendu compte que c'était clairement un décor de péplum. Les amateurs de westerns ont l'Ouest à découvrir. Les amoureux de légendes arthuriennes ont l’Angleterre à parcourir. Les fans de mythologie ont la Grèce pour eux. Et caetera! Tout ceux qui aiment le Fantastique et l'Imaginaire trouveront leur bonheur quelque part sur la Terre des Rifts. Mais pour celles et ceux qui veulent du péplum: place à Rome! Vous aimez les vibro-glaives? Les combats de gladiateurs? Le choc des légions contre les hordes barbares? Les esclaves révoltés? Vous avez kiffé les séries Rome et Spartacus? Ben Hur, Gladiator et Centurion sont vos films préférés? Je crois que j'ai un coin de la Terre des Rifts pour vous.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #PALLADIUM, #EUROPE, #PANTHEONS O.T.M., #ITALIE, #OLYMPUS

Partager cet article

Repost 0