Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ah Morgane la Fée... Un personnage incroyable.

Trois références que je vous encourage vivement à lire et relire:

  • Arthur, une épopée celtique de Chauvel (au scénario) et Lereculey (au dessin).
  • Morgane de Simon Kansara (au scénario) et Stéphane Fert (scénario, dessins et couleurs), déjà chroniquée sur ce blog.
  • Les dames du lac et Les brumes d'Avalon de Marion Zimmer Bradley.

Dans mon RIFTS à moi, Morgane est une Vraie Atlante. Fille d'Ygraine et de Gorlois, c'est la demi-sœur d'Arthur Pendragon et la mère de Mordred. C'est aussi une puissante magicienne, la seule et unique apprentie de Merlin. Morgane a aussi un époux, Urien roi du Rheged, mais ils ne s'aiment guère et passent le moins de temps possible ensemble.

Morgane connaît la véritable nature de Merlin ainsi que ses desseins: anéantir notre monde pour pouvoir le quitter. Et elle n'en a cure. Merlin lui a enseigné la magie incantatoire, la magie runique, les tatouages magiques... TOUT. Ou presque. En conséquence, Morgane ne porte aucun tatouage magique sur son corps. Les tatouages atlantes interdisent aux tatoués l'exercice de toute autre forme de magie. Par contre, comme dit deux lignes avant, elle sait les faire et ne s'en prive pas.

En échange de ce savoir, Morgane garde le silence et sert son maître. Pour l'instant.

Car je n'arrive pas à me résoudre à faire de Morgane la Fée un personnage entièrement maléfique. Avide, ambitieuse, dangereuse... Oui, cent fois oui. Mais pas irrémédiablement mauvaise.

Une sorte de Dark Vador au féminin en somme...

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #ENGLAND, #EUROPE, #GERALD BROM ART, #PENDRAGON, #FAN SERVICE, #SECRETS OF THE ATLANTEANS

Partager cet article

Repost 0