Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Provinces de France: le Calaisis (seconde partie)

La Nouvelle-Calais est composée de trois cités distinctes. Je vous invite à utiliser Flood Maps pour mieux situer la région avec 30 mètres de flotte en plus.

La première cité est la Nouvelle-Calais proprement dite. Entièrement fortifiée, elle est située à l'intérieur des terres, à l'emplacement de l'ancienne commune de Licques. Elle abrite dans ses murs une population, humaine à 99,9%, de 150000 personnes. Les non-humains sont abattus à vue. On y trouve le siège du gouvernement, toutes les institution, les usines... C'est une ville très moche où tout a été reconstruit en sous-sol. Et les ruines à la surface n'ont jamais été déblayées. Le réseau souterrain est gigantesque.

La deuxième cité est Petit-Calais (anciennement Peuplingues). C'est le premier refuge des habitants de la région après le Grand Cataclysme. Ses habitants finirent par déserter les lieux, trop exposés, pour la forêt plus au sud où ils s'en allèrent fonder la Nouvelle-Calais vers 2220 AD. Une petite communauté est restée sur place. Tributaires de la Nouvelle-Calais, les habitants sont des citoyens de seconde classe. Ils rechignent à tuer les enfants mutants et psioniques comme cela se fait habituellement à la Nouvelle-Calais. Les 40000 habitants vivent de la pêche, de quelques cultures hydroponiques et des fermes d'algues. La mer reste une menace perpétuelle, plus qu'à Boulogne. Les Flandres recouvertes par l'océan alternent étendues marines, mangroves, marais salés, îles de dunes battues par le vent... Et dissimulent de nombreux prédateurs, naturels et surnaturels.

L'entrée du tunnel sous la Manche se trouve dans la baie devant Petit-Calais. Les portes automatiques et les pompes ont empêché les eaux d'inonder le tunnel. Les néo-calaisiens ont creusé un tunnel auxiliaire pour rejoindre le tunnel principal en 90 PA (2376 AD).

La troisième cité est Grand-Port. Bâtie dans les ruines inondées de Boulogne-sur-Mer, c'est avant tout une base navale pour la marine de la NDR. Il y a toujours deux ou trois navires allemands dans le port militaire. Casernes, entrepôts militaires, arsenaux, tavernes pleines de matelots teutons... Toute la ville vit au rythme de la NDR Kriegsmarine. Ses 80000 habitants ne se mélangent guère avec les allemands. Le gouvernement de la Nouvelle-Calais, aussi redevable à la NDR soit-il, voit d'un très mauvais œil la démocratie allemande et sa "mollesse" envers les D-Bees.

En dehors de ces trois cités, des avant-postes existent dans les ruines d'Arras, de Lens et de Lille. Ce dernier avant-poste vient de tomber entre les mains des chevaliers d'Arthur Pendragon, menés par Lancelot. 15000 personnes habitent ces avant-postes. Et 130000 autres citoyens vivent hors-cités, dans les fermes hydroponiques ou marines. Avec plus de 400000 habitants, la Nouvelle-Calais est la première nation humaine de France, et de loin. Ces 400000 humains ne sont pas comptés, ni même mentionnés, dans mon article sur la France. S'ajoutent près de 100000 esclaves non-humains, un autre sujet de discorde avec la NDR...

La forêt d'Opale qui recouvre le territoire de la Nouvelle-Calais est régulièrement nettoyé de ses monstres, Fées noires, D-Bees... Au sud ce sont les plaines désertiques de Picardie. Les Hounds y règnent en maîtres (Rifts Dark Conversions).

La Nouvelle-Calais est une dictature impitoyable. Les trois siècles de réclusion dans un environnement super-hostile ont façonné une communauté de grands paranoïaques haineux. Leurs dirigeants viennent d'entraîner la Nouvelle-Calais dans une guerre hasardeuse contre les Hauts-Royaumes d'Angleterre. Les troupes néo-calaisiennes, armées par TRIAX, ont emprunté le tunnel sous la Manche et se sont répandues dans le Kent et le Sussex. Le but était de piller, de faire des esclaves et de ressouder la communauté en faisant taire les dernières voix pro-démocratie. Cet objectif a assez bien réussi, la population faisant bloc derrière ses gouvernants. Par contre la campagne connaît de plus en plus de revers, les troupes néo-calaisiennes n'étant pas assez nombreuses pour tenir tête aux osts royaux britanniques. Seule consolation: le haut-roi de l'est, Richard Cœur de Lion, est leur prisonnier.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #EUROPE, #FRANCE

Partager cet article

Repost 0