Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Provinces de France: la Forêt des Fables

Au nord (de Paris), une grande forêt a recouvert le parc naturel régional du Vexin français, le parc naturel régional Oise-Pays de France jusqu'aux forêts de Compiègne et de Retz. Elle est hantée par des Fées noires et des Witchlings (Rifts Sourcebook One - Revised and Expanded) mais c'est aussi le refuge des Fables, des mutants animaux. La France (seconde partie): Paris, ville ténèbre

Cette grande forêt, communément appelée la Forêt des Fables par ses habitants comme par ses voisins, s'étend depuis l'ancienne forêt domaniale de Montmorency au sud jusqu'à l'ancienne forêt domaniale de Hez-Froidmont au nord. Elle constitue un royaume pour les mutants animaux de France Ceux-ci sont loin d'être aussi nombreux qu'en Angleterre: entre 100000 et 200000 individus à peine. La moitié d'entre eux vivent dans la Forêt des Fables et dans ses environs immédiats. Les Fables -- puisque c'est ainsi qu'ils se nomment -- sont organisés en monarchie (oui, "Fable" est masculin pour eux). La race détermine la classe, comme en Angleterre (After the Bomb Book Five: Mutants in Avalon).

Lions, hérons et aigles se disputent le pouvoir suprême. Un lion règne sur la Forêt mais c'est un héron qui domine la vallée marine de l'Oise. Les cerfs, corbeaux, cigognes, chevaux et éléphants sont des aristocrates. Les mouches, araignées, serpents et hiboux dominent le clergé des Druides Rouges de la Forêt. Les chats, chiens, loups, renards et ânes sont nombreux et puissants. On en trouve aussi bien parmi la noblesse que chez les roturiers. Chez ces derniers, on trouve les pigeons, les poules et les coqs, les chèvres et les boucs, les vaches et les taureaux, les singes, les grenouilles, les fourmis... Et, tout en bas de l'échelle sociale, il y a les rats, les souris, les belettes, les cigales, les hérissons... Hormis les lions et les éléphants, les mutants animaux issus de races "exotiques" sont classés parmi les roturiers de la plus basse extraction. Les mutants humains sont jugés indésirables, ce qui n'empêche pas une tribu de subsister dans les ruines de Creil.

D'autres peuples d'animaux humanoïdes, des D-Bees pour la plupart, se sont mêlés aux Fables au cours des siècles. Ainsi des Khemis -- des lions humanoïdes originaires de la dimension des Dieux égyptiens -- échappés des fosses à esclaves de Marseille se sont réfugiés dans la Forêt des Fables, s'y sont très bien intégrés et ont fini par s'emparer du trône en chassant le dernier souverain, un mutant animal lion.

Le niveau technologique des Fables est assez faible, équivalent à celui de la France du XVIIème siècle. En dehors des Druides Rouges, les magiciens sont rares. A l'inverse, les psis, maîtres et majeurs, sont excessivement nombreux. Ce sont essentiellement les pouvoirs de l'esprit qui ont permis la survie des Fables après le Grand Cataclysme. Seuls les nobles ont le droit de porter et d'utiliser une arme énergétique.

Les Fables vivent de l'agriculture, de la cueillette, de la chasse et de la pêche. En dehors des aristocrates, les conditions de vie sont assez sommaires. Les nobles occupent souvent les anciens châteaux qu'ils ont fait rénover.

Dans leurs légendes, les Fables étaient les esclaves des humains. c'est le Grand cataclysme qui, en détruisant la civilisation humaine, les libéra et leur permit de s'installer dans leurs domaines. Les Druides Rouges cultivent cette misanthropie et gare à l'humain qui s'égarerait dans la Forêt des Fables: il serait livré aux Druides et sacrifié.

Les Fables contrôlent des enclaves en Île-de-France en dehors de la Forêt: Thoiry, Vincennes, Rambouillet... Ils sont attentifs aux conflits qui agitent les races monstrueuses et les maîtres maléfiques de Paris et nombre d'entre eux fréquentent les rues plongées dans les ténèbres de l'ancienne mégalopole.

Les rois des Fables se font systématiquement appeler Jean. Mais, en 2386 AD, les Fables de la Forêt ont plusieurs Jean. Le plus puissant, Jean XVIII, est le guerrier Khemi qui s'est emparé du trône dernièrement. Il tient d'une main de fer la rive droite de l'Oise. Jean le Long, un héron, contrôle la vallée de l'Oise avec sa soldatesque de grenouilles, poissons et autres tortues. Sur la rive gauche de l'Oise, les guerriers de Jean XVIII cèdent du terrain face aux rebelles "légitimistes" de Jean le Fidèle, le souverain évincé par les Khemis. Enfin, un mystérieux Jean le sombre règne sur le bois de Vincennes et sa population de mutants animaux exotiques.

A noter que Jean XVIII, adorateur de Sekhmet, a écarté du pouvoir les Druides Rouges. Ces derniers n'en ont cure et attisent les conflits entre les différentes factions de Fables. Et les divisions du peuple de la Forêt incitent les peuples voisins à empiéter sur le domaine des Fables. Hounds de Picardie, Loups de Normandie et Orks de Champagne ne respectent plus guère les frontières de la Forêt.

L'illustration du post est tirée de la BD The Autumnlands I - De griffes et de crocs, de Kurt Busiek (scénario), Benjamin Dewey (dessin) et Jordie Bellaire (couleurs). Elle me semble idéale pour évoquer mes Fables sortis tout droit du Grand Siècle.

Provinces de France: la Forêt des Fables
Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #EUROPE, #FRANCE, #BD, #MUTANTS

Partager cet article

Repost 0