Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans l'Amérique du nord de RIFTS, le steamboat est une image familière. En effet, le fleuve Mississippi constitue la colonne vertébrale des terres "civilisées" de ce qui fût les Etats-Unis d'Amérique. D'innombrables bateaux à fond plat parcourent le fleuve, transportant hommes (ou D-Bees) et marchandises du Minnesota à la Louisiane sous les eaux.

Ils fonctionnent rarement à la vapeur: pétrole, nucléaire, solaire, technomancie... sont de la partie. Certains steamboats sont indépendants, d'autres appartiennent à des compagnies de transport. Tous préfèrent voyager en convois.

Car ce n'est pas toujours un voyage de tout repos. Le fleuve est plus large, plus profond, plus sauvage... Les élémentaires de l'eau prolifèrent. Les anciens aménagements sur les rives ont disparu depuis belle lurette. Les ruines, innombrables, rendent les berges dangereuses. La faune et le flore se sont enrichies de spécimens extra-dimensionnels pas toujours sympathiques. Et les alligators ont gagné en taille. Sans parler des pirates, des dinosaures et d'autres créatures hostiles. Du coup on embarque passagers, marchandises... Et mercenaires (Rifts Mercenaries et Rifts Merc Ops).

Aussi je vous invite à un petit voyage tout au long du fleuve, du Royaume de Tolkeen jusqu'à Houstown, sur les rives du golfe du Mexique, à bord du steamboat Riverdream. Le Riverdream a deux moteurs: un nucléaire et une chaudière à charbon. La chaudière

Le Mississippi est un fleuve "international", c'est-à-dire qu'il appartient à personne et à tout le monde. Depuis un siècle, les états qui allaient devenir le Royaume de Tolkeen, la Coalition et la Fédération des Magiciens se sont mis d'accord pour ne pas intervenir sur les eaux du fleuve et laisser les navires circuler librement. Depuis, les relations entre ces états se sont fortement dégradés mais l'accord est toujours valable. Mais un fugitif, poursuivi par les dead boys de la Coalition viendrait à se réfugier sur un steamboat sur le fleuve, je doute que ses poursuivants s'arrêtent sur la rive et le regardent partir...

Notre voyage débute à Tolkeen (la série Rifts Coalition Wars). Le Riverdream transporte surtout des passagers mais, à Tolkeen, on embarque aussi quelques artefacts techno-magiques et plusieurs tonnes de chitine de Xiticix, à destination de la Fédération (Rifts World Book 23: The Xiticix Invasion). C'est une cargaison précieuse qui nécessite l'embarquement d'une troupe de combattants aguerris pour la protéger.

Du port fluvial de Tolkeen (anciennement Minneapolis, Minnesota), on peut admirer sur la rive opposée la cité draconique de Freehold (anciennement Saint Paul, Minnesota). L'architecture est à l'échelle de ses habitants: énorme. Mais le plus impressionnant, ce ne sont pas les tours colossales de Freehold qui s'élancent vers le ciel, ce sont les dragons eux-mêmes qui parcourent le ciel des deux cités, librement. Tolkeen, la capitale du royaume, est beaucoup plus étendue que Freehold. C'est une cité bâtie par et pour les magiciens. C'est aussi une ville tolérante et accueillante où humains, mutants, créatures magiques et D-Bees sont les bienvenus tant qu'ils respectent les lois de la ville. Seule ombre au tableau: les tensions croissantes avec la Coalition assombrissent l'atmosphère -- et les affaires! -- sur le port.

Le Riverdream part seul. Les rives du fleuve entre Tolkeen et Lake City sont sûres. Ce ne sont que des champs et des villages à perte de vue. Les citoyens de Tolkeen utilisent la magie pour produire des récoltes abondantes et nourrir le Royaume. En conséquence, on ne voit pas encore les serres (en plastique ou en verre) des fermes hydroponiques.

A Lake City, le Riverdream rejoint un convoi de trois autres steamboats. Entre Lake City et La Crosse, le fleuve traverse une zone plus sauvage où les fermes se font de plus en plus rares et laissent peu à peu place à la forêt. Les quatre steamboats peuvent s'épauler en cas d'attaque. Il n'y a pas de pirates dans le coin -- l'armée de Tolkeen y veille -- mais les monstres marins sont bien là... Psi-stalkers et indiens sont nombreux à chasser dans cette contrée. Depuis le Riverdream, on aperçoit aussi une multitude de fées, surtout au crépuscule. Le sud du Wisconsin est une zone hautement magique, ce qui n'est pas sans influencer considérablement la faune et la flore locales. Depuis quelques mois -- nous sommes en 100 PA (2386 AD) -- les troupes de Tolkeen sont de plus en plus présentes, du fait des tensions croissantes avec Chi-Town.

Vu sa cargaison assez particulière, le capitaine craint surtout de croiser des maraudeurs Xiticixs et que ceux-ci, à l'odorat, soient attirés par ce que transporte le navire. Les risques sont minimes -- les Xiticixs vivent bien plus au nord -- mais la crainte est réelle.

Entre La Crosse et De Soto, on quitte le Royaume et on pénètre sur le territoire de la Coalition. Les passagers non-humains préfèrent rentrer à l'intérieur du navire jusqu'à nouvel ordre. Ils en sortiront lorsque le Riverdream aura quitté le territoire coalisé. Dès la frontière, l'armée de la coalition déploie ses machines de guerre. SAMAS et Sky-cycles parcourent le fleuve en long et en large. UAR-1 Enforcers et Spider-Skull Walkers surveillent les berges... Le Riverdream sera surveillé tout au long de sa traversée du territoire coalisé.

Tout le monde craint que la guerre éclate, entre Tolkeen et le Coalition, d'ici quelques mois ou quelques années, et que cette partie du fleuve se ferme...

Entre De Soto et Dubuque, la contrée reste assez sauvage même si les fermes hydroponiques se font de plus en plus nombreuses. La présence de D-Bees à bord ainsi que la marchandise transportée empêche le Riverdream d'accoster dans un port fluvial de la Coalition. Passé Dubuque, les forêts disparaissent au profit de l'agriculture. Les serres renvoient la lumière du soleil et, comme elles recouvrent presque totalement le territoire, la contrée apparaît comme un gigantesque miroir éclaté. Les steamboats peuvent se séparer jusqu'à Burlington: les troupes coalisées rendent la zone sûre à 99,99%.

De gigantesques ponts, autoroutiers, ferroviaires et anti-G, passent au dessus du fleuve reliant Chi-Town à l'Iowa et au Missouri. A Davenport, le trafic fluvial s'accroît. Un grand canal reliant le Mississippi et son affluent, la Rock River, permet de rejoindre Chi-Town. Des passagers humains utilisent des navettes pour descendre à Davenport et, de là, rallier la capitale de la Coalition.

Jusqu'à Fort Madison, les fermes hydroponiques continuent de remplir les deux horizons. Les ouvrages d'art sont nombreux, les ports fluviaux tout autant et la civilisation humaine omniprésente. A Fort Madison, tout change. On approche de la Magic Zone et de la Fédération des Magiciens (Rifts World Book 16: Federation of Magic, Revised). La nuit on aperçoit distinctement la multitude de lignes ley parcourant la contrée et, au loin, on devine Saint-Louis au halo bleu à l'horizon, signe de l'intense activité magique.

Le Riverdream est obligé d'attendre que d'autres navires le rejoignent pour former un convoi. Ils ne prennent le départ que lorsqu'ils sont une bonne douzaine et ne laissent jamais plus d'un demi-mile entre deux steamboats... Par contre, les passagers non-humains peuvent enfin ressortir sur le pont prendre l'air!

Les troupes de la Coalition surveillent le fleuve jusqu'à Saint-Louis, et au-delà. La zone est truffée de lignes ley, de Nexus et de Rifts temporaires. Les incursions démoniaques, magiques et autres sont incessantes. Et les "seigneurs" de la Fédération des Magiciens qui contrôlent la rive gauche du fleuve entre Fort Madison et Ozymandias font plus souvent office de pirates que de gendarmes... La Coalition prétend tenir la rive droite, de Fort Madison jusqu'à Saint-Louis, mais la zone est tellement dangereuse que les casernes et les campements des troupes coalisées y sont toujours temporaires, voire carrément précaires. Les passagers du Riverdream ne verront rien de la partie "civilisée" de l'Etat Coalisé du Missouri, à une cinquantaine de kilomètres du fleuve vers l'ouest.

Qui plus est, depuis Fort Madison, le fleuve redevient sauvage. Sans aménagements, il prend ses aises, dessine des méandres, nourrit des marécages, inonde les prairies... Les capitaines les moins expérimentés collent au cul de ceux qui connaissent les bonnes voies.

Le Riverdream croise d'abord la base coalisée de Hannibal, Missouri. L'Etat Coalisé du Missouri a édifié cette base navale pour surveiller spécifiquement le trafic fluvial à destination du Royaume de Tolkeen; et l'interrompre quand il sera l'heure... Le Riverdream a Tolkeen pour port d'attache et son capitaine se fait la réflexion que les affaires vont bientôt avoir du plomb dans l'aile (Rifts Sourcebook 4: Coalition Navy).

Juste au nord de Saint-Louis, le Riverdream croise des convois de steamboats qui montent et descendent le fleuve Missouri. Seuls les capitaines les plus aguerris, ou les plus fous, empruntent cette voie. En effet, avant de rejoindre le fleuve Mississippi, le Missouri traverse les ruines septentrionales de l'ancienne mégalopole, avec tout ce que cela implique de dangers. Le fleuve Missouri permet de rejoindre New Chillicothe, capitale de l'Etat Coalisé du Missouri (The Rifter 54).

Saint-Louis est, peut-être, le passage le plus dangereux du fleuve. La ville en ruines -- avec 13 Nexus référencés dans la zone! -- abrite de nombreux Rifts, permanents ou temporaires. Le plus gros Rift, le Devil's Gate, celui sous la Gateway Arch a été recouvert d'une chappe de métal MDC par la Coalition autrefois mais ça n'a pas arrêté les véléités conquérantes des démons de Dyval (Rifts Dimension Book 11: Dyval - Hell Unleashed) et de Hades (Rifts Dimension Book 10: Hades - Pits of Hell). Sans parler des morts-vivants, des fées noires et de plein d'autres choses extra-dimensionnelles malveillantes. De l'enceinte de confinement, il ne reste que des ruines. Bref, la ville est une zone de guerre. A bord du Riverdream, on entend distinctement les rafales et les explosions, quand on ne les voit pas. Les steamboats empruntent le méandre navigable le plus éloigné des ruines et poussent les moteurs à fond pour dépasser la zone le plus rapidement possible. Mercenaires, passagers et équipages sont sur les nerfs. La tension est palpable pendant quelques heures..

Au sud de Saint-Louis, c'est les forces d'Ozymandias qui surveillent le fleuve. Qui essayent en tous cas. Autant les maîtres d'Oz sont attachés au commerce et à la sécurité du fleuve, autant les baronnets riverains s'en foutent comme de l'an 40 et n'ont aucun scrupule à tenter de rançonner les navires passant au large. En conséquence, Ozymandias a choisi la manière forte et, petit à petit, prend le contrôle des villages qui bordent la rivière sur la rive gauche. Les seigneurs dépossédés vont se plaindre à Lord Dunscon. En vain car, pour l'instant, celui-ci fait la sourde oreille.

Sur la rive droite, ce sont les contreforts des Monts Ozark, un pays sauvage qui n'appartient à personne. A Cap-Girardeau, petit îlot civilisé au cœur d'une contrée très inhospitalière, le Riverdream débarque les passagers désireux de rejoindre le Royaume de Kingsdale (anciennement West Plains. Cap-Girardeau est depuis peu occupé par la Coalition qui y a installé une nouvelle base, Fort Girardeau. Les coalisés n'ont pas osé couper la route de Kingsdale, malgré les mauvaises relations qu'ils entretiennent avec le royaume. Ils sont surtout là pour surveiller la Magic Zone et la Fédération, sur la rive opposée (Rifts Sourcebook 4: Coalition Navy).

Passé Cap-Girardeau, la proximité d'Ozymandias se fait sentir. Les fermes puis les villages se font de plus en plus nombreux. Les bateaux aussi se multiplient, créant de véritables embouteillages sur certains méandres à l'approche de la ville. Puis on aperçoit enfin les tours de la métropole marchande, au confluent du Mississippi et de l'Ohio.

Le Riverdream, son équipage et ses passagers, va pouvoir souffler un peu. Pour peu qu'il évite certains quais, particulièrement malfamés...

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #COALITION NAVY, #FEDERATION OF MAGIC, #MISSISSIPPI BLUES, #AMÉRIQUES, #COALITION WAR CAMPAIGN

Partager cet article

Repost 0