Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Riverdream va rester quelques jours sur les quais d'Ozymandias. Le temps de débarquer la cargaison, d'en trouver une nouvelle à transporter vers le sud, que les passagers fassent leurs petites affaires... Le capitaine est soulagé de se débarrasser de la cargaison de chitine Xiticix. Par moments, l'idée de croiser des maraudeurs Xiticixs l'angoissait autant que la traversée de Saint-Louis (Rifts World Book 23: The Xiticix Invasion)... Les clients venus récupérer la cargaison sont des Prométhéens de Mu.

Après quelques jours, le Riverdream est prêt à repartir. L'équipage a chargé des marchandises diverses et variées à destination de Whykin, Merctown, Fort Sky et Houstown, notammentt un gros chargement de pièces détachées de Golden Age Weaponsmiths. Pour GAW, Ozymandias est le principal débouché pour ses produits. Depuis ses usines de l'Alabama, des navires descendent le Tennessee jusqu'à l'Ohio puis Oz (Rifts Mercenaries et Rifts Merctown).

Au sud d'Oz, la civilisation cède la place peu à peu aux terres sauvages. Et le Mississippi, renforcé par l'Ohio, prend ses aises. Il multiplie les méandres et les marais.

Le Riverdream est parti en convoi avec huit autres steamboats. Nous sommes toujours dans la Magic Zone et une mauvaise rencontre est vite arrivée. Surtout que, à partir d'Oz, on pénètre dans le domaine des pirates du fleuve... Et des indiens.

Le Riverdream est dorénavant sur le territoire de la Confédération des Grandes Eaux. Ces indiens laissent passer les navires sur le fleuve. Ils profitent eux-aussi du commerce. D'année en année les équipages des navires aperçoivent les cités indiennes gagner en taille et en beauté tout au long du fleuve. Car les indiens installés sur cette partie du Mississippi développent une culture urbaine. Un voyageur vampire -- il y en a un, membre de El Oculta, dissimulé parmi les passagers du Riverdream -- pourrait se faire la réflexion que les cités indiennes du Mississippi ressemblent de plus en plus à l'ancienne Tenochtitlan.

Sur la rive droite du Mississippi, entre Oz et anciennement Hayti, s'étend le royaume humain de Whykin (anciennement Poplar Bluff, Missouri). Ses habitants laissent les berges du fleuve aux indiens et contrôlent l'arrière-pays. Ce sont de farouches suprématistes humains anti-magie qui ont réussi la gageure de faire prospérer un royaume technophile en pleine Magic Zone! Ce sont un peu les spartiates de l'Amérique du nord de RIFTS. La Coalition leur fait les yeux doux pour qu'ils deviennent un état coalisé mais Whykin n'est pas intéressé, pour l'instant.

La rive gauche, jusqu'aux ruines de Memphis, Tennesse, est le domaine de Lord Dunscon et de ses vassaux (Rifts World Book 16: Federation of Magic, Revised). Autant Ozymandias représente la partie "civilisée" de la Fédération, avec Dweomer, Magestar et Stormspire, autant le reste de la Fédération est super mal fréquentée. Pour rien au monde, le Riverdream accosterait en dehors d'une cité indienne dans le coin: trop de monstres, de démons, de sous-démons, de magiciens malveillants... Trop de villages qui n'en sont pas vraiment: à cheval entre deux dimensions, ou morts depuis deux siècles... Au fur et à mesure que les lignes ley se raréfient, les fées et autres follets se font de moins en moins nombreux sur le fleuve au crépuscule et à l'aube.

Le convoi reste bien groupé jusqu'à Merctown, sur la rive opposée de ce qui fut Memphis. Dans mon RIFTS à moi, j'ai déplacé Merctown de Paducah, Kentucky, à West Memphis, Arkansas (Rifts Merctown). Merctown est une ville de mercenaires. C'est même LA ville des mercenaires: elle leur appartient. C'est un endroit plutôt sûr où le Riverdream peut faire relâche momentanément.

A Merctown, le Riverdream embarque des armes de Naruni Entreprises (Rifts Mercenaries, Rifts Dimension Book 2: Phase World et Rifts Dimension Book 8: Naruni Wave Two). NE est une corpo extra-dimensionnelle non-humaine et, en tant que telle, ses produits sont totalement illégaux sur le territoire de la Coalition. Ça n'a pas grande importance sur le fleuve mais ça en aura dans le delta lorsque les patrouilles coalisées se multiplieront. Mais la somme versée par NE pour convoyer les armes fait passer la pillule.

Au sud de Merctown -- le Riverdream a intégré un gros convoi de quinze steamboats -- c'est encore un territoire indien de plus en plus urbanisé. Les pyramides à degrés, semblables à celles des aztèques, mayas et autres olmèques, se font de plus en plus nombreuses sur les berges, et de plus en plus grandes. Comme si les indiens voulaient marquer symboliquement la reconquête de leur territoire. Le Riverdream préfère passer au large de certaines cités: on raconte que les sacrifices humains y sont de retour aussi... Ça donne des idées à notre passager vampire...

Sur la rive gauche, c'est l'ancien état du Mississippi. Et ses Bois Noirs. Les Dark Woods s'étendent du fleuve jusqu'à la Géorgie. C'est une grande forêt qui, sans être aussi magique que la Fédération, a une sale réputation. Elle passe pour le refuge, entre autres, des magiciens et sorciers les plus solitaires... et sociopathes!

Le convoi préfère mouiller l'ancre sur la rive droite. L'Arkansas voit les colons humains et D-Bees affluer. C'est encore un pays sauvage mais les villes, villages et fermes s'y multiplient peu à peu. C'est aussi un territoire que la Coalition souhaite annexer d'ici dix ou vingt ans. Mais le principal problème du Riverdream ici, ce ne sont pas les Dead Boys, ce sont les pirates! Entre Merctown et l'océan, à Greenville, Mississippi (le niveau de la mer a monté de 30 mètres dans mon RIFTS à moi), le fleuve se multiplie à l'infini et crée des archipels où un navire égaré aurait vite fait de se faire piller, au mieux, par les sombres sires qui, cachés sous les saules géants, regardent passer le convoi du Riverdream d'un œil avide...

Avant même les ruines de Greenville -- le phénomène est sensible depuis Merctown --, le golfe du Mexique se fait déjà sentir. Avec les marées, les eaux du fleuve se gonflent et remontent vers l'embouchure. Les steamboats privilégient certains méandres moins fournis pour éviter les vagues de plusieurs mètres qui, en cas de grande marée, peuvent remonter le fleuve. Les pilotes embarqués à Oz sont indispensables même si le capitaine du Riverdream commence à bien connaître son itinéraire. Le Mississippi se modifie tout le temps. Des îles apparaissent, d'autres disparaissent. Des méandres naissent et meurent. Certains se terminent en marécages ou tourbières là ou d'autres rejoindront l'océan.

La Coalition a établi un avant-poste dans les ruines de Greenville. Les troupes coalisées y surveillent le trafic fluvial à destination de leur allié Fort El Dorado (Rifts Sourcebook 4: Coalition Navy). A priori, les coalisés n'oseront pas fouiller le Riverdream -- nous sommes toujours dans les eaux "internationales" du Mississippi -- mais le capitaine sert les fesses. Si la coalition découvrait la cargaison, tout l'équipage, lui le premier, serait passé par les armes...

Entre Greenville et Vicksburg, Mississippi, la multiplication des marais et des bras morts annonce l'entrée prochaine dans le bayou. Et ce bayou là n'a plus grand chose à voir avec l'ancien pays cajun...

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #COALITION NAVY, #FEDERATION OF MAGIC, #MERCTOWN, #MISSISSIPPI BLUES, #AMÉRIQUES

Partager cet article

Repost 0