Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gods of Egypt

Oui, je suis allé voir Gods of Egypt au cinéma. On ne se moque pas.

C'est, à priori, le genre de grosse production hollywoodienne où, de peur de m'ennuyer comme un rat mort pendant deux heures, je préfère passer mon tour. Mais Gods of Egypt m'avait intrigué avec sa bande-annonce qui m'avait évoqué... l'Egypte de RIFTS! Ben oui, ça a été ma principale motivation pour aller voir ce film.

Et à ce niveau là je n'ai pas été déçu: les connexions entre le film et l'univers de mon JDR préféré sont nombreuses.

Et sinon?

Sinon c'est un honnête divertissement familial. J'ai failli partir dans les vingt premières minutes à cause d'un écran de cinéma tout pourri (trop petit, trop sombre) et d'une 3D plutôt chiatique. Si il passe encore en salles quand vous lisez ces lignes, choisissez un très très grand écran en 2D.

Donc je ne suis pas parti, je suis resté jusqu'au bout et je n'ai pas regretté. Si les scènes d'action m'ont laissé plutôt indifférent -- c'est incroyable comment, depuis plusieurs années, je trouve les scènes d'actions de ces films à 200 millions de dollars illisibles et ennuyeuses -- j'ai apprécié les interactions entre les différents protagonistes. Mention spéciale à Nicolaj Coster-Waldau (que je trouvais déjà bien en Jaime Lannister dans Game of Thrones) qui joue Horus; et à Gerard Butler qui est magnifique en Set.

La mauvaise qualité de l'écran et/ou la 3D désastreuse ne m'aident pas pour juger de la qualité des images. J'ai apprécié les visuels d’Apophis et du monde des morts. Pour le reste, ça ne m'a pas transfiguré: c'est joli mais un peu vide. En fait, avec 99,99% de CGI, on dirait un film d'animation.

Et quelle drôle d'idée d'avoir fait de Hathor la belle de service: c'est quand-même une déesse à tête de vache...

Malgré de nombreux bémols, je le reverrai avec plaisir. Avec mon fils, dans quelques années.

Tag(s) : #CINÉMA

Partager cet article

Repost 0