Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans RIFTS, l'empire du Pecos est une confédération très très informelle de pillards. Ces desperados ont leurs bases dans le sud du Texas et ils sévissent un peu partout, du Mississippi à la Basse-Californie. Ils n'ont d'Empire que le nom puisqu'ils n'ont pas vraiment d'état et qu'ils se donnent un chef suprême uniquement lorsqu'ils partent sur une expédition qui nécessite l'union de la plupart des bandes. Bref, c'est des ploucs mais des ploucs qui font rien qu'à embêter l'état coalisé de Lone Star (Rifts World Book 13: Lone Star). voilà pour le background officiel.

J'imagine autre chose. Que l'Empire du Pecos soit un véritable empire. Pas un état civilisé -- je veux garder le concept de confédération de pillards -- mais un état quand-même: un état nomade et barbare!

Dans mon RIFTS à moi, l'état coalisé de Lone Star a une emprise assez forte sur le Texas. Aussi j'ai déménagé l'Empire du Pecos de l'autre côté du Rio Grande. Ça n'empêche pas l'Empire de contrôler, plus ou moins bien, le sud du Texas mais, dorénavant, le cœur de l'Empire c'est la rive droite du fleuve. Et quand je dis "rive droite", je pense aux anciens états mexicains de Chihuahua, Coahuila, Nuevo Leon et Tamaulipas. Cet ancrage dans le nord du Mexique met l'Empire au contact des royaumes vampires de Muluc et Ixzotz. Ça signifie aussi que le domaine impérial est infesté de vampires sauvages (Rifts World Book One: Vampire Kingdoms et Rifts Vampire Kingdoms - Expanded and Updated)...

Qui dit "empire" dit "empereur". Et l'empereur du Pecos est un dieu, rien que ça. Parmi tous les dieux de retour sur la Terre des Rifts, l'un d'entre eux a préféré déménager. Temudjin -- c'est ainsi qu'il se fait appeler -- est un dieu mongol. Son vrai nom c'est "Loup Bleu". C'est un dieu nomade doublé d'un dieu du ciel. Il a préféré quitter l'Asie et ses rois-démons pour l'Amérique du nord. Les anciennes steppes mongoles sont quasi-vides de vie humaine et la chine voisine abrite trop de menaces potentielles pour un dieu isolé (Rifts World Book 24: China One et Rifts World Book 25: China Two).

Dans ce qui allait devenir l'Empire du Pecos, Temudjin a trouvé tout ce qu'il aimait: des terres sauvages, des nomades vindicatifs, des voisins à soumettre et/ou à piller, une ambiance western... Il a soumis les différents chefs de bandes et assujetti les communautés sédentaires. Les meneurs des gangs de pillards ont eu du mal à se ployer le genou devant le dieu vivant mais ils ont fait contre mauvaise fortune bon coeur: Temudjin, en les unifiant, leur a offert de nouvelles opportunités. Accessoirement, fidèle à ses origines mongoles, il a attribué le titre de "khan" aux différents leaders de l'Empire. Temudjin s'est aussi constitué une capitale itinérante, une sorte de gigantesque convoi, qui parcourt inlassablement son vaste domaine.

Les sédentaires payent un tribut à l'empereur et aux chefs de bandes. C'est une sorte d'état féodal nomade en somme... Il arrive assez régulièrement que les khans se mettent sur la poire pour savoir qui contrôle telle ou telle communauté. Temudjin ne trouve rien à redire à ces "rixes" qui permettent de garder un esprit martial et vindicatif intact...

Il est de notoriété publique que Temudjin, l'empereur du Pecos, est une créature surnaturelle. Ce qui ne fait qu'énerver un peu plus les officiels de la Coalition. En public, Temudjin préfère apparaître sous sa forme "divine": un homme-loup bleu ciel de 4 mètres de haut avec des yeux rouge sang. Discret. Temudjin est un dieu et, en tant que tel, il souhaite se faire adorer! Il se fait appeler "l'empereur-dieu" et il a des prêtres qui assurent le service. Ceci dit, ce n'est pas forcément un mauvais bougre: en termes de jeu, il a un alignement "anarchiste". Mais ça reste un pillard amateur de la manière forte... Ah si, selon des critères civilisés, c'est effectivement un mauvais bougre en fait...

La prolifération de vampires sauvages et la présence des royaumes vampires "civilisés" plus au sud fait de l'Empire du Pecos une terre dangereuse. Bon, après c'est vrai que c'est dangereux partout sur la Terre des Rifts, certes, mais mettez vous à ma place... L'Empire du Pecos traite les royaumes vampires comme tous les autres états voisins: des terres à piller. Temudjin sait que les vampires du sud lui dissimulent pas mal de choses. Il connaît l'existence de Tenochtitlan mais il n'a pas pris la réelle mesure de la ville: il imagine une vieille ville décrépite semblable à Muluc ou Ixzotz. Il minimise aussi le poids des dieux aztèques dans les royaumes du sud. Enfin il ne se rend pas compte de l'emprise que les vampires ont acquise sur El Oculta (Rifts Black Market). Les trafiquants (humains, D-Bees et vampires) sont obligés de faire transiter une grande partie du D-blood destiné au marché nord-américain par l'Empire du Pecos. Si Temudjin s'oppose au trafic de D-blood -- pas pour des raisons morales mais pour le simple plaisir de gêner les petites affaires des vampires -- ce n'est pas le cas de tous ses khans. Nombreux, dans le dos de l'empereur-dieu, participent au trafic et s'en mettent plein les fouilles.

En définitive, ça fait beaucoup de choses que Temudjin ignore ou minimise. N'allez pas croire pour autant qu'il est stupide, c'est juste que ça ne l'intéresse pas. Et c'est cette absence de curiosité qui pourrait expliquer que, là où les dieux aztèques, grecs, égyptiens et j'en passe, dominent des milliers de mondes, Temudjin, quant à lui, a un seul domaine: l'Empire du Pecos. Et son ignorance pourrait bien lui coûter ce dernier domaine...

C'est ambiance Mad Max/Tank girl/western. Avec des vampires à la place des indiens et des dead boys au lieu de la cavalerie.

L'Empire du Pecos
Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #LONE STAR, #AMÉRIQUES

Partager cet article

Repost 0