Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mexique de RIFTS est fascinant. Il est plein de vampires, une sorte de Transylvanie tropicale avec tequila frappée, tortillas et mariachis aux yeux rouges (Rifts World Book One: Vampire Kingdoms & Rifts Vampire Kingdoms - Expanded and Updated).

Dans RIFTS, les vampires sont créés par des entités extra-dimensionnelles surpuissantes -- des Grands Anciens avec plein de canines au bout des tentacules -- que l'on désigne sous le vocable de Vampire Intelligences en VO. Ils sont apparentés, de loin, aux Splugorths et aux Old Ones du monde de Palladium (Alien Intelligences en VO, entités extra-dimensionnelles divines ou quasi-divines intelligentes et profondément malveillantes). En français, Dieux vampires me paraît pas mal.

Ces Dieux vampires transforment des humanoïdes en Maîtres vampires qui leur sont totalement inféodés. Les Maîtres vampires vont, à leur tour, créer des vampires "inférieurs": Secondary Vampires en VO. Vampires Seconds? Secondaires? Bof bof, archi-bof... Vampires vassaux ou féaux peut-être... "Féal" me plaît bien. Ces derniers peuvent engendrer d'autres vampires "seconds" mais ils ont aussi de grandes chances de créer des Wild Vampires, des vampires réduis à l'état de bêtes, presque entièrement contrôlés par leurs instincts de chasseur et n'ayant plus grand chose de leurs nature et culture originelles.

Quatre Dieux Vampires se sont installés dans le centre du Mexique peu après le Grand Cataclysme. Ils y ont fondé leurs royaumes -- Tenochtitlan, Muluc, Ixzotz et Mitla -- où leurs rejetons humanoïdes règnent sur les masses humaines. Ces royaumes vampires sont assez rapidement survolés. On sait peu de choses sur eux en définitive: certains vampires traitent leur cheptel humain correctement, d'autres sont des maîtres cruels et tyranniques. Comme souvent chez Palladium, on a un concept sympa qui n'est pas vraiment exploité.

Vous avez vu Daybreakers? Dans cet excellent film fantastique des frères Spierig, les vampires dominent le monde et ont transformé l'humanité en garde-manger géant: les humains sont maintenus dans un coma artificiel, enfermés dans des caissons où ils dépérissent en se faisant lentement pomper leur sang... Ben c'est le fonctionnement d'un royaume vampire mexicain: ils n'auraient pas un peu pompé Palladium les scénaristes de Daybreakers? Rifts World Book One: Vampire Kingdoms a été publié en 1991, le film Daybreakers en 2009...

Mais je garde l'idée des "garde-mangers" pour mes quatre royaumes vampires. Ça ne veut pas dire que tous les humains (et D-Bees) sont réduits à cet état, loin de là, mais les vampires réservent ce sort à leurs sujets qui ont fauté d'un façon ou d'une autre.

Dans Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse, on apprend que les dieux aztèques les plus malveillants cherchent à s'allier aux vampires. Dans mon RIFTS à moi, c'est déjà le cas: les dieux se sont alliés aux vampires du royaume de Tenochtitlan, royaume qu'ils ont renommé Aztlan. Tenochtitlan, c'est le nouveau nom de l'ancienne capitale: Mexico. Les vampires de Mitla, bien qu'en dehors des frontières historiques de l'ancien empire mexica, ont eux-aussi fait allégeance aux dieux aztèques. J'imagine que les vampires organisent de temps à autre des sacrifices humains de masse où les dieux aztèques se repaissent de la mana (PPE, l'énergie magique) des sacrifiés tandis que les vampires (Dieux, Maîtres et Féaux) s'abreuvent du sang des victimes. Et tout ça en haut de grandes pyramides, bâties avant la conquête espagnole ou édifiées au cours des trois derniers siècles sous la conduite des nouveaux seigneurs dentus. D'autres dieux mésoaméricains mal intentionnés ont rejoint cette étrange alliance. Pour les fidèles de ces dieux sanguinaires, les vampires sont présentés comme "les enfants des dieux" et "les fils de la nuit". Après tout, vampires et dieux mésoaméricains se sont trouvés un très gros point commun: une soif de sang insatiable!

Voilà. Entre les garde-mangers médicalisés et les sacrifices humains, pour le coup, on a affaire à d'authentiques royaumes malveillants!

Autre changement, dans mon RIFTS à moi, je souhaitais que les Féaux créent moins de vampires sauvages. Dans le RIFTS officiel, un Dieu vampire crée un Maître vampire, un Maître vampire crée un Féal (Secondary Vampire) et un Féal a plus d'une chance sur deux de créer un vampire sauvage, qui ne crée quasiment jamais d'autre vampire (sauvage) car il est trop bestial pour sucer le sang trois nuits d'affilée à une victime quelconque. Aussi je me suis fais un petit système de "générations" à la Vampire: The Masquerade. Un Féal de première génération, créé par un Maître vampire, a une chance sur vingt de créer un vampire sauvage (1 sur 1D20 donc). Un Féal de deuxième génération a une chance sur douze (1 sur 1D12). Un Féal de troisième génération a une chance sur dix (1 sur 1D10). Un Féal de quatrième génération a une chance sur huit (1 sur 1D8). Un Féal de cinquième génération a une chance sur six (1 sur 1D6). Un Féal de sixième génération a une chance sur quatre (1 sur 1D4). Un Féal de septième génération a une chance sur deux (1 sur 1D2). Et enfin, un Féal de huitième génération ne peut engendrer que des vampires sauvages. Certains vampires sauvages sont repoussés vers le nord du Mexique, pour faire croire à la Coalition et aux autres nations et cités nord-américaines que les vampires mexicains ne sont que des brutes animales désorganisées. Les autres vampires sauvages sont gardés prisonniers, en stase avec un pieu fiché dans le cœur. Le pieu est enlevé lorsqu'on a besoin d'eux... Des dizaines de milliers de vampires sauvages sont maintenus en stase ainsi dans les sous-sols des cités mexicaines. Au cas où.

Autre changement issu de Vampire: The Masquerade -- j'adore l'univers de ce jeu! -- un Dieu vampire crée entre trois et quatre maîtres vampires, au lieu d'un ou deux, et chaque maître dirige une Maison que, naturellement, j'ai tendance à calquer sur les Clans de Vampire: The Masquerade... Mais attention! Les vampires de RIFTS sont des monstres ayant déjà perdu leur identité et leur humanité, ils sont très différents de ceux de Vampire: The Masquerade, qui, pour nombre d'entre eux, cherchent à rester humains d'une façon plus ou moins tordue...

Par la force des choses, ces Maisons vampires ont des noms mexicains: la Maison Cortès est celle des aristocrates (Ventrue), la Maison Kahlo celle des esthètes (Toréador), la Maison Santa Anna celle des rebelles fouteurs de boxon (Brujah)... Ces Maisons me permettront de mettre en valeur les différents archétypes associées au mythe du vampire: le vampire nomade, le vampire cultiste, le vampire nécromant, le vampire hideux... Les vampires de RIFTS sont très chouettes -- j'adore l'idée des Vampire Intelligences, les Dieux vampires, par exemple -- mais ils sont un peu "monochromes". Et ça donnera une certaine saveur (épicée?) aux conflits entre les quatre royaumes. Si d'aventure mes PJ prenaient la route du Rio Grande...

Tequila sunrise! Bloodshot eyes realize we're all born to die

Autre changement issu de Vampire: The Masquerade, le sang des vampires est dopant et addictif. Aussi les royaumes vampires organisent-ils un gigantesque trafic à destination de Chi-Town, la NDR, Atlantis, la République du Japon... Tout le monde! Les consommateurs -- les Goules -- se comptent par millions. Le trafic rapporte des milliards de crédits aux royaumes vampires et au Black Market (Rifts Black Market). Ce sont les mafieux de El Oculta qui contrôlent le plus gros du trafic même si les quatre autres grandes familles criminelles nord-américaines leur disputent le marché. L'immense majorité des drogués ne savent pas qu'ils s'injectent du sang de vampire modifié chimiquement. Le nom de la drogue: le D-blood. Caricatural? Oui, c'est mon RIFTS à moi.

Dans les royaumes vampires, le sang vampirique et le D-blood permettent d’assujettir humains et D-Bees un peu plus. Quand les vampires souhaitent vraiment contrôler quelqu'un, ils rendent la personne dépendante, tout simplement. Bénéfice collatéral, le sang de vampire et le D-blood donnent à leurs "serviteurs" des capacités physiques supérieures... Et quelques effets annexes surprenants.

Les royaumes mexicains accueillent aussi une foultitude de créatures malveillantes inféodées aux vampires: dieux et déesses, peuples et créatures mythiques aztèques, démons et sous-démons divers et variés (Brodkils, Gargouilles...), fées maléfiques, monstres...

Le clergé aztèque est aux mains d'humains et de D-Bees malveillants. Les vampires n'ont pas les qualités requises pour être prêtres. Les seuls dieux adorés par les vampires, ce sont les Dieux vampires eux-mêmes, ces entités extra-dimensionnelles évoquées plus haut. Les pyramides occupent le centre de chaque ville. Les dieux bons, leurs serviteurs et leurs fidèles sont pourchassés impitoyablement. Les religions, autres que l'adoration des dieux aztèques (et alliés) les plus malveillants, sont formellement proscrites.

Humains et D-Bees sujets se classent en cinq catégories. Les Dormants sont les rebuts, ceux qui sont maintenus dans un coma artificiel et fournissent quotidiennement du sang aux vampires. Les Goules sont les serviteurs accros au sang vampirique. Les tlamacazqui​ sont les serviteurs des dieux aztèques mauvais, les membres du clergé. Les Suivants sont ceux qui sont soumis au contrôle mental direct des vampires, leurs serviteurs les plus proches. Tous les autres sont des Esclaves. Chaque Dormant, chaque Esclave, chaque Goule, chaque Suivant, appartient à un vampire en particulier. Dans les royaumes vampires, les sujets humains et D-Bees sont des biens meubles, commercialisables et sacrifiables à loisir. Seuls les tlamacazqui sont autonomes, si on considère qu'obéir à des dieux psychopathes avides de sang plutôt qu'à des créatures surnaturelles psychopathes avides de sang ressemble à une quelconque autonomie.

Les vampires étant peu friands de technologie, le niveau technique des royaumes est largement inférieur à celui de la Coalition. Excepté Tenochtitlan où les Maisons vampires font de gros efforts pour développer les technologies afin de mieux s'insinuer dans le tissu urbain des mégacités humaines... Quant aux savoirs magiques, ils sont assez limités en dehors de Mitla, de Muluc et de quelques sorciers autorisés.

Pour vous donner une idée, même approximative, des royaumes vampires -- de ses marges septentrionales notamment -- je vous recommande chaudement la vision de l'anime 100% RIFTS Vampire Hunter D: Bloodlust. Un héros solitaire vient au secours d'une famille isolée menacée par un Féal de première génération et ses sbires. Si vous préférez visiter le cœur policé des cités vampires, regardez plutôt Daybreakers!

Dans les royaumes vampires, la résistance aux dentus s'organise de plusieurs façons. Des dieux bienveillants, aztèques ou issus d'autres cultures méso-américaines, se sont rassemblés autour de Quetzalcoatl (Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse) pour mettre à bas la domination de leurm>s alter ego maléfiques et de leurs alliés vampires. D'autres peuples et races mythiques se sont joints à la lutte. Les dieux-jaguars olmèques notamment sont particulièrement actifs dans les ombres pour ruiner les fondations des royaumes vampires: ils se méfient de Quetzalcoatl et ne collaborent pas. Dans les caves et les arrière-cours, l'ancien culte catholique persiste encore, soutenu de très loin par le Saint Empire Romain de Castille et par les Ordres militaires inféodés à Rome. Enfin, des hommes et des femmes masqués, adeptes de lucha libre, multiplient les attaques contre les vampires et leurs séides (Aaaah, Luchadores!). Les masques qui leur donnent leurs pouvoirs sont tissés par une mystérieuse déesse araignée amérindienne...

Aux frontières des royaumes vampires, l'opposition aux prédateurs de la nuit prend d'autres formes. Au nord, ce sont les bandits du Pecos (Rifts World Book 13: Lone Star) et les rangers de Doc Reid, un cyber-doc psychopathe qui HAIT l’engeance vampirique plus que tout. A l'est, ce sont les jaguars-garous (si si) et les dieux mayas qui s'opposent aux dentus. Et, un peu partout au Mexique, des communautés humaines et D-Bees tentent de résister avec leurs faibles moyens.

Trois Dieux vampires vivent en dehors des royaumes vampires mexicains, si l'on excepte le Dieu vampire de Mitla qui a sa demeure au Yucatan me semble-t-il. Un Dieu vampire installé, lui aussi, au Yucatan a été réduit en esclavage par un le dieu maya des ténèbres: Camazotz. Les vampires issus de ce Dieu servent Camazotz (Rifts Vampires Sourcebook). Un deuxième Dieu vampire est installé dans le nord des Andes, dans l'ancienne Colombie, où il guerroie contre les humains de la République de Nouvelle-Grenade (la Colombie dans mon RIFTS à moi, Rifts World Book 6: South America). Un troisième Dieu vampire serait en train de faire son nid en Europe centrale, dans l'ancienne Roumanie à priori...

Aztlan est incontestablement le royaume vampire le plus puissant. Les vampires de Tenochtitlan sont plus économes de la vie de leurs sujets humains et D-Bees que ceux de Ixzotz, Muluc et Mitla. En conséquence ils dirigent un empire prospère et peuplé et peuvent compter sur une armée humaine bien équipée et loyale.

Les états d'Amérique du nord ne se rendent absolument pas compte du danger. Les Splugorths d'Atlantis (les Splugorths détestent les Dieux vampires qu'ils perçoivent, à raison, comme de dangereux rivaux) n'ont, eux aussi, pas encore pris la pleine mesure de la menace. Pourtant les vampires arpentent déjà les rues de Splynn et des mégacités humaines. Et, chaque nuit qui passe, le D-blood et la "mort lente" (Slow Kill) leur amènent un peu plus d'obligés...

En plus des livres déjà cités, vous trouverez plein d'infos dans Rifts Vampires Sourcebook et Rifts World Book 28: Arzno.

So get the money nigga!

Les llustrations sont de Erik Gist. Pour en voir plus, c'est par là.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #VAMPIRE KINGDOMS, #PANTHEONS O.T.M., #ERIK GIST ART, #AMÉRIQUES

Partager cet article

Repost 0