Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'aime le Japon, c'est un pays et une culture que je trouve absolument fascinants. Ce mélange d'extrême civilité et de violence contenue... Cette recherche de la perfection en tout. Accessoirement c'est le pays du manga et moi, le manga, j'adore. J'aime beaucoup la BD en noir et blanc et, alors que dans la BD franco-belge, c'est peu commun, au Japon c'est un peu la règle. J'aime aussi le format des mangas: ces longues séries de bouquins de 200 pages. Seul bémol: les mangakas japonais sont plutôt mauvais pour écrire une bonne fin à un long récit étalé sur plein de volumes...

Amateur de survivals et de de fantastique, les japonais savent écrire des histoires qui me parlent (ils produisent plein de bouses aussi mais j'évite de les acheter). Ils ont créé un imaginaire prolifique et évocateur: les onis et les kamis, les mechas, les super-héros sentai, les samouraïs et les ninjas, les kaijus, les yakuzas...

Kevin Siembieda lui-aussi aime le Japon. Du coup il a fait Rifts World Book 8: Japan où, ne voulant rien laisser, il a tout mis: le japon médiéval pré-Meiji, le Japon futuriste, le Japon contemporain, TOUT. Et il a eu raison, RIFTS ayant cette qualité de pouvoir agglomérer plein de genres différents.

Mon Japon de RIFTS en bref.

Il fut un temps où je souhaitais épargner les côtes japonaises: je ne trouvais pas logique que la République du Japon de RIFTS soit sauvée des eaux alors que le reste du monde prenait l'eau. J'imaginais les kamis "soulevant" l'archipel pour le préserver et que cet effort énorme les laisse affaiblis pour plusieurs siècles, permettant aux onis de déferler sur le Japon...

Puis en fait non. Le Grand Cataclysme a bel et bien submergé le Japon. La République du Japon a survécu car elle n'est pas née sur les côtes hyper-urbanisées de Honshû. Elle est née sur l'océan Pacifique...

Revenons au Grand Cataclysme.

Après la catastrophe, les survivants ont effectivement abandonné les villes (sauf Kyoto) et la technologie. Ils ont fondé, avec l'aide d'Amaterasu et des kamis, un Nouvel Empire avec Kyoto pour capitale. Ils évitent les ruines inondées de l'ancienne mégalopole comme la peste. Le Nouvel Empire domine la plus grande partie de Honshû.

Un Rift permanent s'est ouvert sur le lac Biwa: il mène à une planète géante que les impériaux ont nommée Enpo-no-ryodo. Un pont gigantesque, en marbre et en jade, relie la Terre à cet autre monde en traversant le Rift. Aratana Hikari, la seconde capitale impériale est sise de l'autre côté du Rift, Rift qui donne sur un lac situé au cœur de Aratana Hikari. Les japonais du Nouvel Empire colonisent peu à peu ce nouveau monde et, après presque trois siècles, plusieurs dizaines (centaines?) de millions de sujets sont installés sur ce nouveau monde. En conséquence le Nouvel Empire se retrouve à cheval entre deux dimensions avec le Rift du lac Biwa comme trait d'union. Les onis, qui mènent une guerre acharnée contre le Nouvel Empire, sont présents en masse sur ce nouveau monde. Les D-Bees natifs de Enpo-no-ryodo sont refoulés hors des frontières de l'empire ou relégués parmi les burakumin, les "intouchables".

Je préfère citer mes principales références tout de suite: c'est Le livres des Cinq Anneaux et Rokugan! J'adore ce jeu et cet univers. Et le Japon de RIFTS me donne cette possibilité de créer un monde nouveau plein de shugenjas, de budokas, de bushis, de ninjas!

Le RIFTS officiel use et abuse -- à raison -- des invasions extra-dimensionnelles sur Terre mais il néglige presque totalement la possibilité pour les terriens d'aller, eux-aussi, visiter (coloniser, conquérir...) d'autres mondes en passant les Rifts. Mon RIFTS à moi corrige ça! J'en veux pour exemples Chi-Town, qui a envahi le monde de Palladium, ou le Haut-Royaume, qui, avec Avalon et Lyonesse, dispose de deux fiefs extra-dimensionnels. Ou encore la cité nautile de Baltia, en mer du Nord, qui exploite un monde sous-marin et échange avec la NDR. Non, les D-Bees n'ont pas le monopole de l'invasion extra-dimensionnelle!

Cet empire est organisée comme le Japon médiéval, avec son aristocratie guerrière, ses roturiers, ses castes... Il y a des ronins, des moines boudhistes et des prêtres shinto, des clans qui se tirent la bourre, un empereur qui est VRAIMENT le fils d'Amaterasu... Une sorte de Japon mythifié en somme. La magie et le fantastique en plus: les kamis et les onis suscités, les yokai (les créatures magiques?), les ryû...

Et la République du Japon?

Elle est née sur les flots. Avant le Grand Cataclysme, les japonais ont bâti de gigantesques cités marines au large de l'archipel , dans la mer intérieure notamment, pour accueillir l'excédent de population et exploiter les ressources océaniques. En 2098, plusieurs dizaines de millions de sujets nippons vivaient sur l'océan. Arrive le Grand Cataclysme et l'irruption des Rifts projette ces cités marines dans le futur: en 2373! Passé la surprise initiale, et une multitude de catastrophes (I am a Hero, Hakaiju, kaijus surgis des abysses à la Godzilla...), les voyageurs du temps se sont vite mis au boulot.

Ils ont très vite renoué contact avec les "autres" japonais: les descendants des survivants du Grand Cataclysme. Ils reconnaissent la divinité de l'empereur à Kyoto et n'ont pas de vue, pour l'instant, sur le territoire impérial. Au Nouvel Empire, la République fournit des produits de la mer (poissons, crustacés, algues...) en échange de viande, de légumes, de fruits et de céréales. A Takamatsu, ils vendent des biens technologiques contre des matières premières (métaux, minerais, pétrole, gaz...). Comme d'autres nations humaines, Takamatsu exploite un autre monde via un Rift. Enfin, la République échange des biens technologiques avec Ichto et, dans une moindre mesure, Otomo (Rifts World Book 8: Japan).

Mais le grand oeuvre de la République c'est la "reconquête" de l'ancienne mégalopole. Les républicains commencent à reconstruire les antiques cités japonaises de la côte sud d'Honshu! Des dizaines de millions de citoyens s'y sont déjà installés. vous voyez le Néo-Tokyo d'Akira? C'est un chantier titanesque. Des milliers de bâtiments neufs surgissent au milieu des ruines inondées. Il faut chasser les onis, les D-Bees installés là, les créatures surnaturelles et magiques... Il faut ménager les kamis qui ne voient pas forcément d'un bon œil ce retour massif à la "civilisation"...

Les mégacorpos -- les zaibatsu -- contrôlent la République. Et les yakuzas et les sectes (20th Century Boys du grand Naoki Urasawa!) ne sont pas bien loin derrière. L'armée omniprésente, les innombrables polices et milices rappellent que ce Japon pré-cataclysmique projeté dans le futur, n'a de "républicain" que le nom. Cette dictature de fer dans un gant de velours autorise, malheureusement, toutes les expérimentations sociales (Battle Royale...).

Cette République du Japon, avec son tissu de cités marines et de colonies urbaines, me permet toutes les extravagances et, surtout, elle m'autorise à recycler tous les thèmes futuristes ou contemporains que j'apprécie dans les mangas.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #JAPAN, #JOHN ZELEZNIK ART, #DIMENSION

Partager cet article

Repost 0