Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lorsque Palladium Books a publié RIFTS en 1990, l'éditeur surfait sur une vague de JDR "multivers/multigenres" initiée par Shadowrun et Torg. Dans RIFTS, Kevin Siembieda a refourgué tous les jeux de sa boîte. Il a mis les mecha de Robotech et Macross II, les monstres de Beyond The Supernatural RPG, les peuples fantastiques et la magie de Palladium Fantasy RPG, les super-pouvoirs de Heroes Unlimited, la cybernétique et les arts martiaux de Ninjas & Superspies, les psioniques... Et les mutants animaux de Teenage Mutant Ninja Turtles & Other Strangeness!

Palladium Books a publié un JDR dans l'univers des tortues ninjas en 1988. TMNT est, à l'origine, une BD de Kevin Eastman et Peter Laird. Une BD plutôt rock ' roll, avec des tortues bourrines et amatrices de binouzes autant que de coups de pieds retournés, bref pas la licence pour gamins attardés qu'elle est devenue par la suite. Palladium a sorti son jeu -- écrit par le regretté Erick Wujcik -- un peu avant que les tortues ninjas ne rencontrent le succès planétaire qu'on leur connaît.

TMNT & Other Strangeness donne la possibilité aux joueurs d'interpréter des mutants animaux de toutes sortes. N'ayant pas renouvelé les droits, Palladium et Erick Wujcik ont recyclé les concepts de TMNT & Other Strangeness d'abord dans une sous-gamme à TMNT puis dans un autre jeu: After the Bomb, un jeu post-apo où les joueurs interprètent toujours des mutants animaux, dans une Amérique du nord ravagée où des suprématistes humains technophiles -- l'Empire de l'Humanité, rien que ça -- cherchent à les exterminer. L'univers fait quand-même penser, pour partie, à Gamma World... TMNT & Other Strangeness et After the Bomb sont d'excellents JDR qui valent surtout pour leur système de création de persos mutants animaux.

Revenons à RIFTS. Les mutants animaux apparaissent dès le livre de base avec les Dog Boys/Psi Hounds, des hommes-chiens capables de sentir la magie et les pouvoirs psis. Ces hommes-chiens ont été conçus par des scientifiques de la Coalition. Ces derniers ont découvert un gigantesque complexe de bio-ingénierie génétique pré-cataclysmique au fin fond du Texas. Dans Rifts World Book 13: Lone Star, on découvre que d'autres mutants animaux, non-canins, ont été conçus dans les cuves génétiques texanes.

Je ne souhaitais pas en rester là.

Dans mon RIFTS à moi, de nombreux mutants animaux arpentent librement l'Amérique du nord ainsi que d'autres régions du monde, notamment le Yucatan et l'Amérique centrale, les Îles britanniques et l'Australie (et même Mars!). J'use sans scrupules, en plus du jeu de base, des suppléments After the Bomb: Road Hogs, Mutant of the Yucatan, Mutants in Avalon, Mutants Down Under, Mutants in Orbit... Ces mutants animaux, contrairement aux Dog Boys, n'ont pas été conçus dans le complexe de Lone star.

En Amérique du nord, les mutants animaux sont quelques millions. Personne ne sait d'où ils viennent: ce ne sont pas des D-Bees mais bel et bien des croisements génétiques d'humains et d'animaux. Peut-être se sont-ils échappés de laboratoires pendant le Grand Cataclysme? Peut-être ont-ils été conçus pendant les Ténèbres? Mais par qui et pourquoi? Et pourquoi les trouve-t-on à plusieurs endroits sur la planète (les mutants animaux insectoïdes de Mars ont une origine connue: un savant fou)?

Les mutants animaux eux-mêmes ne savent rien de leurs origines, hormis des légendes diverses et variées. Personnellement, je pencherais plutôt pour une mégacorpo d'ingénierie génétique qui aurait survécu au début des Ténèbres et qui aurait conçu les mutants animaux pour servir d'esclaves, de combattants ou de sujets d'expérimentations.

De par leur nature animale, pour partie, de nombreux mutants animaux se sont laissés instruire par les chamans indiens et ont élaboré des sociétés tribales similaires à celles des humains natifs. D'autres ont rejoint les cités humaines "blanches" et ont adopté un mode de vie plus urbain. Mais "urbain" à Dweomer et "urbain" à Kingsdale ne signifient pas forcément la même chose... Enfin, de nombreux mutants animaux ont créé des sociétés originales, plus ou moins mixtes (une seule race animale? plusieurs? humains et/ou D-Bees acceptés?), avec ou sans magie/technologie, dans leur coin

La Coalition est assez tolérante avec les mutants animaux, sauf avec les Dog Boys déserteurs qui sont abattus à vue. Aux yeux de la Coalition, les mutants animaux ne sont pas des D-Bees et ils ont une part humaine. Plus un mutant animal semble humain, mieux il est traité. A l'inverse... Par contre les mutants animaux ne peuvent pas devenir citoyens de la Coalition. Ce sont des sujets, exploitables et corvéables à merci. Les pyramides et les blocks des mégacités leur sont inaccessibles. Ils sont condamnés à habiter les burbs. L'Etat Libre du Québec, bien que membre de la Coalition, refuse de les accueillir sur son territoire. D'autant plus que les psioniques sont très nombreux parmi les mutants animaux.

Un de mes joueurs souhaiterait interpréter un mutant animal, je me servirais du chouette système d'After the Bomb. Merci Erick! Comme je suis un collectionneur furieux (et un grand malade), j'ai l'intégralité des livres et suppléments TMNT & Other Strangeness et After the Bomb qui, pour une fois, sont susceptibles de me servir... Un jour. Peut-être.

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #PALLADIUM, #COLLECTION JDR, #MUTANTS

Partager cet article

Repost 0