Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Keith Parkinson a dessiné la couverture de la première édition de RIFTS et, ce faisant, a montré l'essence de ce jeu: du grand n'importe quoi. Il a aussi réalisé les couvertures de Rifts World Book 2: Atlantis, Rifts World Book 3: England, un écran de jeu pour RIFTS et une masse d'illustrations dans le domaine du JDR (AD&D, Shadowrun, Dragon magazine...). Une pointure donc. Et j'aime son travail sinon je ne vous en causerais pas.

Le dessin illustrant ce post provient du blog The RPG Corner que je cite (et copie) régulièrement. Il nous montre une des portes d'Ozymandias, la grande ville marchande dans l'Amérique du nord de mon RIFTS à moi. Une ville que, étant plutôt fainéant, j'ai décrit comme "le rejeton improbable de Lankhmar, Waterdeep, Sable Noir, Laelith, Samarcande, Pavis..." J'aurais pu ajouter Cadwallon, Sigil, Pôle, Minas Tirith, Middenheim, Freeport et je dois en oublier. Bref, j'avais envie d'une grosse louche de fantasy dans mon Amérique du nord post-apo. Avec quelques morceaux de Science-Fiction parce que, quand-même, on est dans RIFTS!

La petite touche américaine, ce sont les centaines de bateaux à roues à aubes qui remontent ou descendent lentement les cours du Mississippi et de l'Ohio, sous le regard attentif, du haut des immenses tours qui dominent la cité marchande, des Dragons et archimages.

Cette ville, c'est la somme de mes fantasmes urbains de vieux rôliste amateur de Fantastique. Et cette mégalopole médiévale-fantastique, où chaque quartier amène une ambiance particulière, me permettra à l'avenir de débuter ma nouvelle campagne de RIFTS par cette phrase merveilleuse: "Vous êtes dans une auberge..."

Tag(s) : #RIFTS: VIGNETTE, #FEDERATION OF MAGIC, #KEITH PARKINSON ART, #AMÉRIQUES

Partager cet article

Repost 0