Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cthulhu

Le Père Noël m'a offert la V7 en français de L'Appel de Cthulhu. Une belle et bonne grosse boîte pleine de matos. Je n'avais pas trop réagi au foulancement pour cette nouvelle édition et je regrette un peu. Aussi lorsque mon dealer habituel a reçu la V7 en boutique, j'ai craqué immédiatement malgré le prix et le poids. Et je ne regrette pas, pour l'instant.

Je ne suis pas forcément un grand fan des écrits de Lovecraft, hormis un petit faible pour Les montagnes hallucinées (John Carpenter l'aurait-il lu avant de réaliser The Thing?) et L'évasion d'Innsmouth. J'ai du mal avec ses textes sans aucun dialogue et ses personnages très peu caractérisés. Et je crois n'avoir jamais lu un seul texte de ses successeurs concernant le Mythe, hormis une ou deux nouvelles de Stephen King.

Je ne suis pas non plus un vieux briscard de L'Appel de Cthulhu. J'ai commencé à collectionner la gamme AdC éditée par Sans Détour grâce à Hollow Earth Expedition (HEX pour les intimes). J'ai mené deux campagnes à HEX. A chaque fois, des PJ -- pas tous -- étaient professeurs ou étudiants à la Miskatonic University. Ils devaient empêcher les nazis de faire venir sur Terre un avatar de Nyarlathotep. C'était très pulp avec dinosaures, sauvages cannibales, cliffhangers à gogo, certes, mais c'était quand-même du pulp AVEC le Mythe de Cthulhu. J'ai fait mes premières parties, très chouettes, à l'AdC dans le même temps où je menais à HEX, ce qui m'a permis d'avoir deux perspectives différentes sur le Mythe.

De la V6 de Sans Détour, j'ai acquis le livre de base, tous les suppléments de background et de règles (donc pas les recueils de scénarios si vous suivez bien), les campagnes des Masques et des Montagnes hallucinées (j'avais déjà la première édition en VO de Chaosium), Cthulhu 1890, Le musée de Lhomme (qui m'a été offert pour mes 40 ans par des potes belges et belgicisés, merci à eux!), les trois premiers bouquins d'Achtung Cthulhu! et j'en oublie. De Descartes, je n'ai conservé que Les contrées du rêve et L'évasion d'Innsmouth. De Chaosium, en plus de Beyond the Moutains of Madness cité plus haut, j'ai quelques suppléments sur les villes américaines: New Orleans, Los Angeles... et les premiers Delta Green. J'aimerai bien toper à l'avenir la campagne SD de l'Orient Express mais Sans Détour publie des chouettes choses plus vite que je ne m'enrichis...

Mais revenons à la V7. Elle est très belle. Je commence à m'habituer au choix éditorial de Sans Détour d'illustrer l'AdC avec des photos d'époque. Ces dernières sont bien mises en valeur par le choix du noir & blanc sur papier glacé pour les trois livres. Et j'aime beaucoup les illustrations de Loïc Muzy: j'utiliserai fort probablement ses cartes de monstres et divinités pour mes parties de RIFTS.

Deux bémols à cette V7 par contre. La boîte n'est pas assez solide pour supporter tout ce qu'elle contient. Elle s'abîmera rapidement j'ai bien peur. Et les règles. Je trouve qu'elles ont été complexifiées inutilement. Un des gros avantages du BRP de Chaosium c'est quand-même sa simplicité.

Cthulhu
Tag(s) : #COLLECTION JDR

Partager cet article

Repost 0